mardi 25 août 2015

Les élus du Gard rhodanien se sentent-ils vraiment concerné par les dépenses du SITDOM ? Par RCS

C'est en effet la question que chaque contribuable peut se poser !!


Était-ce le cas lorsque le SITDOM engagea des dépenses, en frais d'avocats, contre RCS ?
Certains élus étant plus préoccupé par l'obtention d'excuses de notre part pour des fautes non commises que par l'argent des contribuables engagé en leur nom pour tenter de nous faire taire..

En vain lorsqu'on connait le résultat du procès....

Était-ce lorsque étonné par les résultats de notre analyse budgétaire, aucun élu ni de Pont Saint Esprit ni de l'agglo ne nous permis d'obtenir le début d'une réponse à nos inquiétudes ?

Est-ce le cas pour les élus de la majorité qui à ce jour repoussent chaque année l'intégration du SITDOM au sein de l'agglo ?

En sera-t-il de même maintenant que le SITDOM, après avoir payé de nombreux frais d'avocat vient en appel d'être condamné le 9 juillet 2015 par le tribunal administratif de Marseille à payer à son ancienne DGS prés de 10 000 euros pour Harcèlement moral ?

A ce jour aucune réaction n'est à signaler ni à Pont Saint Esprit ni ailleurs.

Si nous n'étions pas au mois d'aout, nous pourrions trouver ces silences suspects...

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Impossible actuellement d'intégrer le sitdom à l' agglo,son directeur étant la même personne que le directeur du cabinet du maire de Bagnols président de l' agglo.

Anonyme a dit…

ce n'est pas possible le président du sitdom c'est un élu de Salazac

Anonyme a dit…

Bonjour, le SITDOM étant condamné pour HARCELEMENT MORAL, cela implique que tous les membres du SITDOM sont coupables ? soit au moins un élu Spiripontain, 5ième Vice Président ? non !
http://www.sitdom30.fr/spip.php?page=rubrique&id_rubrique=22


Je ne doute pas que des élus vont monter au créneau, notamment les plus syndicalistes, qui savent la difficulté de faire aboutir les dossiers HARCELEMENT MORAL. Peut être une intervention au prochain conseil syndical ou au prochain conseil Municipal ?

Si j'ai bien compris, nos impôts vont servir à payer le HARCELEMENT du SITDOM ?
Par contre je n'ai toujours pas compris qui harcelait, 1 personne, 2, 3, 4....... parce que du HARCELEMENT MORAL c'est bien des attitudes humaines :
"Le harcèlement moral est une conduite abusive qui par des gestes, paroles, comportements, attitudes répétées ou systématiques vise à dégrader les conditions de vie et/ou conditions de travail d'une personne (la victime du harceleur)."


Parce que perso, étant membre du CA d'une association, si cette association était condamnée pour HARCELEMENT MORAL, je demanderai la démission du ou des harceleurs, sinon je démissionnerai afin qu'aucun amalgame ne soit fait sur mon honnêteté et surtout mon respect envers les travailleurs.

La presse va t'elle en parler ? comme elle avait parlé de la plainte contre RCS.

Merci RCS pour toutes ces infos riches en enseignements.

L'ARA QUI RIT a dit…

et une casserole de plus,une!!!!!!
une batterie de cuisine pour les élections régionales du 6 et 13 décembre.
Question 1 : que pensez vous de la condannation du Sitdom pour harcélement moral ?
Les réunions publics vont etre rock n'roll.
Un tapis rouge, pour l'opposition, pour grimper les marches.
Bravo !

Anonyme a dit…

le paragraphe 10 nous donne une petite idée de ce que cette dame a du subir. "Considérant, certes, que le SITDOM fait valoir que la dégradation des conditions de travail de la requérante ne serait dû qu'à son comportement fautif dans l'exercice de ses fonctions ; que, cependant, il ne l'établit pas en faisant valoir, de manière incongrue, que la requérante est venue au siège du syndicat en dehors des horaires de travail le 7 mars 2011 pour y déposer un certificat médical renouvelant son arrêt de travail ; qu'un tel comportement ne ressort pas davantage des attestations établies par d'autres agents du SITDOM ou par les présidents des syndicats concernés, selon lesquelles la requérante aurait été à l'origine de difficultés relationnelles nombreuses pendant les années durant lesquelles elle avait exercé les fonctions de directrice générale des services, alors qu'il ressort des fiches de notations versées au dossier et d'un courrier non daté du président du SITDOM, qu'elle était notée 19 sur 20 en 2007 et 2008, qu'elle était "un très bon élément qui exerce ses compétences avec le sens du service public", constituait "une force de proposition très précieuse pour les élus" et "fiable et responsable", qu'elle savait "faire preuve d'écoute envers les collaborateurs et les élus avec qui elle travaille" et enfin, qu'il entendait la faire avancer à l'ancienneté minimale pour le passage au 8ème échelon de son grade à compter du 1er avril 2011 ; que le SITDOM n'établissant pas que les agissements dont se plaint MmeB..., se traduisant pas des actes répétés ayant conduit à une dégradation substantielle de ses conditions de travail et à une altération de son état de santé, étaient justifiés par des considérations étrangères à tout harcèlement, la requérante doit être regardée comme justifiant avoir été victime de faits de harcèlement moral ;"

Lionel B a dit…

L'ara qui rit je ne pense pas parce que du coté des oppositions à Pont comme à l'agglo c'est le silence radio.

FS a dit…

Anonyme de 11:18

La presse et notamment le Midi libre, ne peut traiter d'un sujet touchant des élus qu'avec l'info et les preuves.Prudence liée soit à la facilité de certain d'avoir recours à des avocats avec l'argent des contribuables soit à l'absence de motivation des élus de répondre.

Anonyme a dit…

Dominique Reynié (candidat régional en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées) révèle que le nouveau poste de "président délégué" au Conseil régional va être créé ! Il fait doublon avec ceux de "président" et "vice-président" et découle d'un accord entre le PS et le PRG. Il va coûter 114 millions d'euros au contribuable !!!

Le "président délégué" n'est rien d'autre qu'un président supplémentaire. Le gouvernement et les majorités socialistes régionales viennent donc de décider la fusion de deux régions pour laisser la place à un seul Conseil régional… dirigé par deux présidents !

La collusion entre l'Etat et l'intérêt d'un parti politique est à son comble : on se distribue les postes sans attendre la décision des électeurs. Lorsqu'il n'y a pas assez de postes pour servir les comparses assis autour de la table, on en crée de nouveaux ; on passe la facture aux citoyens en charge d'acquitter "l'impôt républicain". Ce sont les mêmes gouvernants qui, il y a encore quelques jours, ont tenté de nous faire croire que la fusion des deux régions répondait à l'impératif de réduction des dépenses publiques !!!

Anonyme a dit…

http://www.midilibre.fr/2015/08/27/le-sitdom-du-gard-rhodanien-condamne-en-deuxieme-instance-pour-harcelement-moral,1206293.php