jeudi 2 juillet 2015

Information : Capital

Ce mercredi 1er juillet a été marqué par l'entrée en vigueur de plusieurs textes de loi, dont celui sur la modulation des allocations familiales, qui avait provoqué la polémique à l'époque de son vote. Le point sur ce qui change en ce début d'été.

Des montants d'allocations familiales plus faibles pour les plus hauts revenus
Ces aides sont désormais diminuées de moitié pour les foyers touchant plus de 67.140 euros par an pour une famille ayant deux enfants à charge, montant auquel il faut ajouter 5.595 euros par enfant supplémentaire. Elles sont divisées par 4 pour ceux qui gagnent plus de 89.490 euros (pour deux enfants à charge). Une perte qui peut représenter jusqu'à près de 4% des revenus pour certains ménages,

Complémentaires santé : des nouveaux contrats moins onéreux éligibles aux aides
Le gouvernement a établi une liste de contrats permettant de bénéficier de l'aide à la complémentaire santé (ACS), qui permet de financer une partie des cotisations des ménages les plus modestes. L'exécutif assure qu'ils sont moins chers que ceux proposés auparavant et qu'ils offrent une meilleure protection. De plus, les bénéficiaires de l'ACS (ils sont environ 1,2 million actuellement) bénéficient aussi du tiers payant à partir du 1er juillet, et sont donc désormais dispensés de l'avance des frais lors des consultations chez le médecin.
Lire à ce sujet : Et si vous aviez droit à une aide pour votre complémentaire santé...

L'oreillette interdite en voiture
Il est désormais interdit de porter tout casque audio, oreillette ou écouteur en conduisant. En cas d'infraction, les contrevenants risquent 135 euros d'amende et 3 points de moins sur leur permis, que ce soit en voiture, poids lourd, moto ou scooter. Toutefois, restent tolérés les dispositifs intégrés aux véhicules et ceux que l'on ne tient pas en main, précise le ministère de l'Intérieur. Ce qui devrait provoquer une envolée des ventes de kits mains libres sur haut parleur : l'institut GfK prévoit une hausse de 150% de ces modèles cette année, de 200.000 à 500.000 unités.

Facturation au quart d'heure dans les parkings
Les tarifs des parkings ne sont désormais plus facturés à l'heure, mais au quart d'heure. Cette mesure, issue de la loi Hamon sur la Consommation, promulguée en mars 2014, était censée rendre plus juste les tarifs de ces stationnements… mais c'était sans compter l'anticipation des professionnels du secteur. Selon une étude de l'UFC Que Choisir publiée lundi dernier, les tarifs horaires ont grimpé de 7,4% entre septembre 2013, peu avant l'adoption de cette réforme, et juin 2015. Dans le même temps, l'inflation a avancé de seulement… 0,8%.

Les allocations chômage revalorisées a minima
Toute petite hausse pour les indemnités versées aux chômeurs : +0,3%. Cette revalorisation, qui s'applique à l’allocation minimale et à la partie fixe de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), va tout de même profiter à 63% des chômeurs indemnisés, soit environ 1,6 million de personnes, selon les calculs de l'Unédic.

Terminés les frais pour changer d'auto-école
N'importe quel candidat au permis de conduire pourra désormais changer d'auto-école en cours de route, sans avoir à payer de frais supplémentaires, et ce quelle qu'en soit la raison. Les écoles ne pourront pas non plus majorer les tarifs des personnes en provenance d'un concurrent. Ces surfacturations pouvaient parfois atteindre jusqu'à 300 euros, comme l'avait dénoncé l e blog SOS Conso du Monde en début d'année.

Un contrat type pour les syndics de copropriété
Tous les contrats de syndic conclus ou renouvelés après le 1er juillet devront respecter un modèle précis, comprenant notamment les missions du syndic, la durée du contrat ou encore les modalités de rémunération du syndic. Par ailleurs, les prestations pouvant être facturées en dehors du forfait sont elles aussi encadrées.
Plus d'infos : Copropriétés : les tarifs des syndics encadrés à partir du 1er juillet
Copropriété : de nouveaux contrats de syndic, et un risque de dumping
© Capital.fr

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Hollande avait prévenu,il n' aime pas les riches même s'ils font des enfants,il leur sucre donc une partie des allocs.Quant à ceux qui en ont élevés trois ou plus il leur fiscalise le surplus de retraite sans se préoccuper s'ils sont riches ou non.Socialiste oui mais social il ne faut pas trop lui en demander!