mardi 30 juin 2015

Information : Le dernier conseil de l'agglo avant l'été

Le dernier conseil communautaire de l’agglo du Gard Rhodanien avant l’été se tenait hier soir à la salle des fêtes de Saint-Alexandre, avec comme toujours un copieux ordre du jour.

Ainsi, les élus communautaires avaient à se prononcer sur pas moins de 48 questions, dont certaines quelque peu touchy.
« Vous étiez plus bavards le 7 avril »

Pomme de discorde lors du dernier conseil communautaire d’avril, les comptes administratif et de gestion de l’agglo pour 2014 étaient au menu. « Ils sont identiques à ceux présentés le 7 avril et que nous n’avons pas voté pour diverses raisons », a d’abord euphémisé le rapporteur Guy Aubanel.
Si le 7 avril la non présentation du compte de gestion avait mis le feu aux poudres, cette fois-ci les choses se sont déroulées tranquillement, tout juste l’élu communiste Jean-marie Daver s’étonnant du « déficit grave » de la zone artisanale René-Dumont, d’1,36 million d’euros. « Ça s’équilibrera à la fin des opérations, tant que nous n’avons pas vendu les terrains, il y a un déficit », lui répondra le président Jean-Christian Rey, avant que le maire de St-Pons-la-Calm Pierre Baume lance que « ce serait bien d’avoir un bilan. » « On vote le compte administratif, lui a rétorqué le président. Vous étiez plus bavards le 7 avril, c’est les mêmes chiffres que le 7 avril. »
De quoi faire réagir le maire de Saint-Nazaire Gérald Missour, parmi les contestataires d’avril dernier : « nous n’avons jamais remis en cause les chiffres, mais l’impossibilité de comparer les comptes administratif et de gestion. » La délibération a ensuite été mise au vote par le vice-président Christophe Serre, le président devant sortir pour le vote. Elle sera adoptée avec quatre voix contre* et treize abstentions**. « S’il nous reste quelques subsides l’an prochain, nous passerons au vote électronique », a finalement lâché, goguenard, le vice-président à l’issue du vote.

La subvention pour l’American Bike fait débat
C’est habituel, l’attribution des subventions aux associations fait des heureux, et des déçus. Ainsi, l’association des Spirit Bridge Riders, qui organise chaque année en juillet l’American Bike à Pont-Saint-Esprit au profit de la recherche contre Alzheimer, s’est vue attribuer 400 euros de la part de la commission culture et patrimoine. « Je suis un peu déçue que cette association n’ait que 400 euros, a regretté l’élue frontiste Christiane Gondard. C’est une manifestation philanthropique qui aurait presque mérité en plus une subvention de la commission tourisme. »
« Le commission culture et patrimoine donne des subventions sur les critères culturels et patrimoniaux des projets, a justifié la vice-présidente Claire Lapeyronie. Ils vont proposer des concerts, nous allons les aider sur ce champ là. C’est une manifestation que nous avons aidé depuis le début, mais la commission est obligée de faire des choix, les lignes budgétaires sont ce qu’elles sont. » Qu’à cela ne tienne, Didier Bonneaud demandera « à titre exceptionnel de revoir ce budget à la hausse », mais Claire Lapeyronie restera droite dans ses bottes : « il s’agit de la commission culture, pas solidarité ou tourisme », avant de rétorquer que « l’an dernier nous avons prêté le camion-scène, et l’association nous a dit qu’il était, je cite, ‘pourri’. »
Didier Bonneaud reviendra ironiquement sur le sujet quelques délibérations plus tard, à l’occasion du vote des subventions aux associations sportives : « je propose que les Spirit Bridge organisent un tournoi de pétanque, vues les subventions attribuées. » Un trait d’esprit auquel le président répondra par un cinglant « si vous commenciez par venir aux commissions, ce serait déjà pas mal. » Les deux délibérations ont été votées à l’unanimité moins la voix de Maria Seube sur les subventions culturelles, la maire de Gaujac s’étant abstenue.

* Les élus FN Anne-Marie Tulipani, Stéphane Perez (Bagnols) et Christiane Gondard (Pont), ainsi que le maire de Saint-Etienne Didier Bonneaud
** La maire de Gaujac Maria Seube, les bagnolais Christian Roux, Claudine Prat et Serge Rouquairol, le maire de Tresques Alexandre Pissas, celle de Sabran Sylvie Nicolle, celui de Cavillargues Laurent Nadal, le communiste Jean-Marie Daver, Gérald Missour, le maire de La Roque Edmond Jouvenel, celui de Lirac Stéphane Cardènes, l’élu laudunois Yves Cazorla et le maire de Connaux Jean-Claude Tichadou.
Thierry ALLARD

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Mais le Spirit ce n'est pas organisé par la mairie ? Il me semble qu'il y a un employé de mairie qui travaille sur ça