vendredi 17 avril 2015

Dans le vent ou l'air du temps par RCS

Roger Siboul,
Président de l'association " Respect du terroir " a fait parvenir aux élus du Gard le 10 avril, un courrier afin de les mettre en garde sur les dérives de la loi " Bottes ".

Compte tenu que nous partageons son avis sur le rejet d'une écologie « punitive » à charge du consommateur-contribuable
Nous nous permettons de partager avec vous ce courrier...





Mesdames et Messieurs les élus de la Communauté de Communes du Pont du Gard
J'apprécie votre position à vouloir défendre la ruralité ( et son développement économique associé ) et le développement touristique ( aqueduc romain romain, villages médiévaux, églises romanes...). Je comprends également, la « résistance » opposée à ne point vouloir vous faire « absorber » par les agglos de Nîmes, Uzès, Bagnols ou Avignon ( malgré des propositions alléchantes ! ).
Votre combat à garder votre indépendance ( et que je partage ! ) passe inéluctablement, par la totale maîtrise de l'urbanisme, en particulier en ce qui concerne le plan d'occupation du sol et le pouvoir de délivrance des permis de construire et préférer la « paix » de la campagne au « bruit » de la ville
Or la loi « Brottes » du 24 juillet 2013, introduit des modifications majeures à la législation sur l'implantation des éoliennes, en supprimant les ZDE ( zones de développement éolien) des PLU ! L'installation d'éoliennes dans une Commune ne doit plus obligatoirement être approuvée par le Conseil municipal... et l'implantation dans les zones N et A des PLU devient possible !
On peut, désormais, vous installer des éoliennes sur votre commune ( un simple avis consultatif suffit ! ) parce qu'elles sont considérées ( par le Conseil d'Etat ) comme des équipements collectifs participant au service public de l'électricité ! Une « faute » manifeste contre la démocratie locale ! Une scandaleuse atteinte à votre pouvoir communal et à l'existence même de votre Communauté !
Beaucoup d'entre-vous me connaissent : ingénieur retraité ( cea / edf ) qui n'a pas oublié ses racines paysannes, passionné par les problèmes énergétiques et qui mène depuis plus de 12 ans, un combat sans merci, contre l'éolien et le photovoltaïque industriels (à faible production aléatoire et ruineuse). A mon actif, notre association a réussi à faire « chuter » le projet éolien de Montfrin-Comps ( 2008 ) et dernièrement ( 2011 ) le pharaonique et aberrant projet photovoltaïque de Beaucaire ( avec l'aide de l'association des riverains de la plaine du Rhône )...conduisant à la chute de son maire sortant ! Dans le département du Gard, nous nous « honorons » d'avoir repoussé 31 projets éoliens sur32 ( le seul existant étant celui de Beaucaire, initié par la CNR et unanimement approuvé politiquement !) N'étant pas ou peu entendus par nos élus-maires « favorables » aux porteurs « intéressés » de tels projets ( et derrière lesquels se cachent les groupes privés ou pas du CAC 40 ! ), nous menons nos  actions auprès de l'opinion publique, par d'inlassables réunions d'information ( mais jamais à la table «servie » par les promoteurs, avant tout « experts » en communication de contre-vérités !)... pour aboutir, soit au retrait des projets ou soit à une consultation locale et populaire des habitants  ( base de la démocratie « participative », me semble-t-il ? ).
A travers toute le France, nous sommes plus de 1.200 associations, (de diverses sensibilités) à lutter contre « ces » implantations, dénonçant les multiples nuisances environnementales, les « dérives » financières afférentes et démontrant par ailleurs, en raison de notre spécificité énergétique française, qu'elles ne sont, d'intérêt ni économique, ni énergétique, ni écologique, ni social.
Je viens d'apprendre, incidemment, que plusieurs projets éoliens se dessinaient dans les combles de Valliguières-Pouzilhac ( 2 communes de la CC Pont du Gard ) et débordant également sur les Communes de Lirac, St Laurent des Arbres ( favorables ! ) et St Victor la Coste.
Je viens, en parallèle, de transmettre à Madame Ségolène Royal, Ministre de l'Ecologie (avec copie à Monsieur le Président du Sénat ) une Réflexion citoyenne sur les « énergies renouvelables » et l'incidence sur notre facture d'électricité ( augmentation de 40 % en 5 ans, graphiques à l'appui ). Eolien et Photovoltaïque : une écologie « punitive » à charge du consommateur-contribuable.
A votre disposition, pour être « entendus » et « compris ».
Respectueusement : Roger Siboul


Aucun commentaire: