dimanche 9 novembre 2014

Les contribuables apprecieront par RCS

Maintenant on y voit plus clair.
Il ne faudra pas s'étonner quand bientôt en FRANCE il n’y aura bientôt plus que deux partis :

Ceux qui vivent de l’impôt et ceux qui en meurent.

Reste à savoir dans quel partis il conviendra de classer nos chers élus !!!

10 commentaires:

andré a dit…


Une leçon publique vieille de 400 ans...et toujours en vigueur

Voici une citation de Colbert et Mazarin qui n'a pas pris une seule ride

Colbert :

« Pour trouver de l'argent, il arrive un moment ou tripoter ne suffit plus. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou… »

Mazarin :

« Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l'État, lui, c'est différent. On ne peut pas jeter l'État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça. »

Colbert :

« Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ? » Mazarin : « On en crée d'autres. » Colbert : « Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà. »

Mazarin : « Oui, c’est vrai, c'est impossible ! »

Colbert :

« Alors, les riches ? »

Mazarin :

« Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres ! »

Colbert :

« Mais alors, comment fait-on ? »

Mazarin :

« Colbert, tu raisonnes comme un fromage(ou comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade) ! Il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches…

Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! C'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus !Ceux-là… plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser; c'est un réservoir inépuisable. »

Extrait du "Diable Rouge" …et c'était il y a 4 siècles !
Une leçon publique vieille de 400 ans...et toujours en vigueur

Anonyme a dit…

JPG à dit André copieur

Anonyme a dit…

JPG recopieur également même de la typo c'était il y a plus d'un an http://pont-saint-esprit.rassemblement-contribuables.fr/2013/07/j-9-par-rcs.html

Mdr a dit…

PTDR, le site de saint saturnin publie un de vos vieux articles et un lecteur vient vous reprocher de l'avoir piqué..

FS a dit…

Mdr, nous l'avions nous même empruntée à Antoine Rault l'auteur de la pièce Diable Rouge. Du moment que l'histoire circule.. Après ci d'autre se font du bien en s'attribuant la paternité peu importe.

Anonyme a dit…

Sauf que...

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ca-ne-coute-rien-c-est-l-etat-qui-paye-la-phrase-que-hollande-n-a-jamais-prononcee_1620524.html

Enfin, ce n'est pas comme si on se souciait des détails.

Fan de ? a dit…

Ano de 10:01 c'est vrai que l'express a plus de gueule que Dreuz ou Valeurs actuelles !! et quel bel article qui démontre que ce n'est pas ce qu'il a dit en une fois mais ce qu'il a exprimé par morceau.. C'est vrai qu'au final ce ne sont pas les mêmes qui payent localement ou nationalement. Aucun rapport entre les impôts locaux et l’impôt sur le revenu si ce n'est le propriétaire du portefeuille. C'est vrai que c'est peu important pour ceux qui vivent de l’impôt. La dernière phrase est tellement vraie, tragiquement vraie..

Anonyme a dit…

à 10h 01

"En plein échange avec un jeune titulaire d'une capacité en droit, Hasen Hammou, le chef de l'Etat évoque les emplois d'avenir. Son interlocuteur lui fait remarquer que les collectivités locales rechignent parfois à faire appel à de tels contrats. D'autant que "ça coûte très cher", remarque le présentateur de TF1 Gilles Bouleau. Voici le dialogue qui a suivi:

- "Non, c'est l'Etat qui paye" et pas les collectivités locales, rétorque alors François Hollande. "Donc en l'occurrence ça coûtait..."

- "Trois milliards d'euros pour 150 000 emplois d'avenir", le coupe Gilles Bouleau

- "Oui, mais c'est l'Etat qui paye", répond François Hollande

- "Ben l'Etat ce sont les contribuables...", rappelle Gilles Bouleau

- "Oui, mais c'est pas la collectivité marseillaise ou le département ou la région. Mais, je vais y revenir, c'est l'Etat qui fait l'effort", complète François Hollande.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ca-ne-coute-rien-c-est-l-etat-qui-paye-la-phrase-que-hollande-n-a-jamais-prononcee_1620524.html#29vf5xpLjzu3v5VQ.99

c'est sûr, ce n'est pas exactement cette phrase, mais pourriez vous m'expliquer la grande différence, vous conviendrez que l'ETAT c'est nos impôts ?

Les citoyens grâce aux associations de CONTRIBUABLES comprennent de plus en plus, car sont de mieux en mieux informés. Je remercie à cette occasion Monsieur SUBIRANA et toute son équipe et j'ai une tendre pensée pour Virginie S, Hervé S, et Vincent C.

Ensuite 10h01, vous pourriez m'expliquer la différences entre les 60 propositions de campagne de Mr Hollande et les actions à ce jour.

Ensuite vous comprendrez pourquoi les citoyens de gauche tel que ma famille et moi même ne voteront PLUS JAMAIS à gauche.

En vous remerciant.

Anonyme a dit…

"Pour 88% des Français, la diminution de la dépense publique est une priorité dans leur futur vote de 2017. Ils sont 82% à souhaiter dans le même cadre que les impôts baissent. Si ces deux éléments sont évidemment intimement liés, comme le rappelle Contribuables Associés dans son récent article : « C’est l’État qui paie »… mais qui paie l’État ?, ces chiffres symbolisent à merveille le ras-le-bol fiscal qui touche l’ensemble de la population !"
http://www.contribuables.org/2014/11/plus-de-80-des-francais-pour-une-baisse-des-impots-et-de-la-depense-publique/

Bonsoir à 12 % de "Enfin, ce n'est pas comme si on se souciait des détails."

13 novembre 2014 10:01

Fonctionnaire a dit…

Chère Madame ou Monsieur du 13 à 10.01,
je vais me soucier des détails qui augmentent le sentiment d'injustice et d'inéquité sociale, des valeurs qui parait il sont si chéres à la gauche gentille, orienté vers le peuple et ses ouvriers. Des valeurs qui devraient être "a travail égal, salaire égal, et droits égaux".

"L'Assemblée refuse de rétablir un jour de carence pour les fonctionnaires"

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20141113.OBS4910/l-assemblee-refuse-de-retablir-un-jour-de-carence-pour-les-fonctionnaires.html

Les fonctionnaires sont pointés du doigt, l'erreur pour ce gouvernement est de croire qu'il va garder son électorat avec ce genre de décision

"J'assume totalement l'abrogation du jour de carence qui était injuste, inutile et inefficace", a-t-elle déclaré."

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20141113.OBS4910/l-assemblee-refuse-de-retablir-un-jour-de-carence-pour-les-fonctionnaires.html

"abrogation du jour de carence qui était une injustice pour les fonctionnaires" donc les 3 jours de carence pour les travailleurs du privé sont une justice utile" un peu comme le calcul de la retraite etc.......

Mais bon, MME Lebranchu n'a pas dit ça

Cordialement