jeudi 20 novembre 2014

La famille s'aggrandit par RCS

RCS est heureux d'annoncer la naissance d'une nouvelle association de contribuables :



L'Association de Défense des Contribuables du Gard Rhodanien, ou ADCGR.

Présidée par Bernard Broche, cette association c'est donné pour mission de défendre l'intéret des contribuables de l'Agglo.







Leur première " préoccupation " portera sur un sujet qui nous tiens particulièrement à cœur à RCS...

Le Sitdom du Gard Rhodanien.

Nous vous avions, lors d'un précédent article présenté notre souhait de voir cet EPCI intégré à celui de l'Agglo.

Pour nos amis de l'ADCGR il en est de même.

Pour réaliser ce souhait ils vont donc procéder par étape :

- Chaque habitant des 42 communes sera informé de cet état de fait
- Chaque maire sera rencontré afin qu'il prenne position
- Une pétition sera mise en circulation sur le territoire de l'agglo

A chacune de ces étapes RCS soutiendra l'ADCGR mais pour que cela porte ses fruits nous aurons également besoin de vous.

41 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonsoir et un grand merci à vous tous pour votre engagement citoyen BENEVOLE qui ne faiblit pas depuis de nombreuses années.
Et Monsieur Broche, si ma mémoire ne faiblit pas malgré mon grand âge, j'ai eu le plaisir de le rencontrer, à Pont, pour la défense des ouvriers, il me semble qu'il siégeait dans le Conseil d'Administration d'une institution.
Il est excellent cet homme.

A bientôt

Anonyme a dit…

RCS avant de détourner vos yeux vers l'agglo continuez donc de regarder vers la mairie !! Ils sont consultable ou les comptes ? Ceux de maintenant bien sur, parce qu'on ne se retranche pas éternellement derrière le passé ....

Camille a dit…

Pourquoi vous n'installez pas une ZAD sur le lieu du chantier ? Comme ça vous serez sur que les élus de l'agglo arrêteront les travaux. Par solidarité gouvernementale

Anonyme a dit…

Je suis toujours à disposition bénévolement pour faire une formation citoyenne : Initiation à la lecture des budgets publics et organisation juridictionnelle française les recours des Citoyens. Voir son contenu sur le site www.u3c@org
Serge GRASS

Anonyme a dit…

@ 20 novembre 2014 23:45

je ne comprends pas vraiment vos interrogations :
"Comme prévu, les impôts locaux ont augmenté pour de très nombreux Français. Dans certaines communes, les contribuables ont même dû faire face à une véritable explosion de leur taxe d'habitation. "
http://www.contribuables.org/2014/11/appel-a-temoins-forte-hausse-de-la-taxe-dhabitation/

Les miens ont largement diminuer depuis que Monsieur CASTILLON gère notre ville. Dans le même temp, les écoles ont été rénové, les routes, une aide est accordé aux commerces du centre ville pour dynamiser l'économie, etc ...

Quand la dette par habitant Français est de 31247,80 euros et quelle continue d'augmenter, il va bien falloir s'interressé aux milles feuilles local

http://www.contribuables.org/

Contribuablement vôtre.

M ouvement
E conomique
R assemblement des
C ontribuables
I mposables

Anonyme a dit…

Sur le SITDOM vous menez un combat déjà gagné d'avance. En effet lors du dernier Conseil communautaire le Président de l'Agglo a déjà annoncé publiquement que la fusion du Sitdom au sein de l'Agglo est en préparation et qu'il y est favorable. Nullement besoin de faire de ce sujet une polémique contre l'Agglo donc.

Anonyme a dit…

Anonyme de 10:44 vous ne comprenez pas mon questionnement ?
Ou en sont les conséquences du rapport de la cour des comptes ?
Ou sont consultables les comptes et budgets de la commune ?

Lionel B a dit…

11h07, je suis comme saint Thomas entre ce qui ce dit et se fait il y a un fossé.

Anonyme a dit…

11 h 07, Mr Hollande il en avait promis des choses, au moins 60,

http://www.luipresident.fr/60-engagements

donc vaut mieux prévenir que guérir et surtout avoir les 2 yeux sur les dépenses du public et les politiques

Anonyme a dit…

"Dans son ensemble, le système public français se caractérise par le refus de définir, de dénombrer, de rendre compte. Le système associatif affiche la même opacité. Récemment, les rapports des députés Morange (2008) et Perruchot (2011) ont tenté d’apporter un éclairage sur les ressources du monde associatif (1) comme sur le financement des syndicats (2). Tous les deux ont été enterrés à l’unanimité."
http://www.lesenquetesducontribuable.fr/2014/11/21/pierre-patrick-kaltenbach-letat-refuse-de-controler-largent-quil-verse-aux-associations/48559

Bon dimanche à tous.

Anonyme a dit…

Quelle blague quand on voit qui "compose" le bureau qui, a défaut de peser dans les urnes, cherche a exister dans les feuilles de choux. Prendre le Sitdom comme "premier combat" (sic) quand on sait que son intégration dans l'agglo est déjà actée montre leur connaissance du sujet, y a pas à dire. Au fait, le SIESB lui aussi fait parti du lot (si jamais ils voulaient s'attaquer à un autre sujet... brûlant).

Anonyme a dit…

24 novembre 2014 09:35

je ne sais à quelle blague vous pensez, l'article est là :
article du 19 Novembre :
http://saintsaturnin-dupontsaintesprit.over-blog.fr/

"la volée de bois vert" commence par "ceux qui détiennent le pouvoir" ??????

Quand à nommer le Midi Libre de "feuille de chou", soyez respectueux !

Amitié RCS

Anonyme a dit…

anonyme de 9.35 si les gens ignorent l'intégration du sitdom à l'aglo c'est peut être que les comptes et les décisions manquent de transparence.......

Anonyme a dit…

Super la remarque 9:35,vous devriez faire de la politique. " Quand on sait " dans les milieux autorisés alors parce que nous simples cotisants à la corne d'abondance des politiciens nous n'en savons rien. Comme la totalité des habitants de l'agglo et ce de Salazac jusqu'à Tresques....

Anonyme a dit…

mais si mais si, en fait j'ai compris la "blague". Si vous pouviez, contribuables de l'AGGLO ne vous interressez qu'au SIESB, qui fait parti du lot (sic), ce serait génial pour notre précédent ami (e) anonyme.
La blague du soir :
"Dans votre ascension professionnelle, soyez toujours très gentil pour ceux que vous dépassez en montant. Vous les retrouverez au même endroit en redescendant."
Woody Allen


Anonyme a dit…

Je ne savais pas que se rendre a un conseil municipal où le maire de Bagnols parle de la future disparition du Sitdom et du Siesb était un milieu autorisé. Je croyais benoîtement, que c'était une réunion publique... on m'aurait menti? Quant au Midi Libre, effectivement, je manque de respect pour les choux.

Anonyme a dit…

18:10, donc en fait on peut être au courant des décisions de l'agglo en assistant au conseil de bagnols ? Doit on déduire que c'est en conseil de classe à Tulle que l'on ....

Anonyme a dit…

Je ne savais pas que TOUS LES CITOYENS de l'AGGLO, 24 novembre 2014 18:10, étaient informés des décisions de l'AGGLO en Conseil Municipale Bagnolais. Je ne savais pas non plus que Bagnols donc, était la CAPITALE de l'AGGLO, les autres villes et villages apprécieront.
Merci pour votre info, 24 novembre 2014 18:10, quand Mr REY va voir débarquer tous les citoyens de L'AGGLO dans son Conseil Municipal Bagnolais, pas sûr qu'il apprécie !

Cordialement.

J'oubliais, pour le Midi Libre, pas sûr non plus que MR Philippe Palat apprécie votre com .

Anonyme a dit…

18h10 du 24, vous pourriez m'indiquer où je peux trouver l'info SITDOM sur ce site :
http://www.gardrhodanien.com/

ou sur celui la :
http://www.bagnolssurceze.fr/conseils.php
la date du CM en question SVP, merci

ou sur celui la :
http://www.sitdom30.fr/spip.php?article107
la date du CS en question, SVP, merci

RCS vous avez des anonymes qui sont achement bien renseigné

Anonyme a dit…

Il s'agit d'une nouvelle conception de la démocratie locale sans doutes

Anonyme a dit…

L'anonyme du 24 novembre 2014 18:10 devrait être content de voir fleurir un nouveau rassemblement de contribuables pour défendre NOS intérêts même si l'on voit, à la tête de ce rassemblement, des anciens adjoints, conseillers et compagnie. Espérons qu'ils garderont leur impartialité politique et feront avancer les dossiers.
La seule "bonne" chose que je retiens du "18:10", c'est la probable (je suis comme Lionel B) intégration d'ecpi comme le SITDOM, le SIESB dans l'agglo. Ca fait des présidents et des vices-machins en moins.
Autant s'en réjouir

Anonyme a dit…

Avec cette nouvelle association, il va y avoir un argument qui va finir à la poubelle !! Visiblement la dominante n'est pas à droite !!

Anonyme a dit…

JC REY a annoncé la fusion du SITDOM et Du SIESB dans l'Agglo lors du dernier Conseil municipal de Bagnols mais aussi lors du dernier Conseil d'Agglo le 06 octobre dernier... Ça date, donc oui votre combat est du réchauffé.

L'agenda des conseils d'agglo est d'ailleurs disponible sur internet: http://www.gardrhodanien.com/conseil_communautaire_du_6_octobre.html

Pour rappel le SCOT a aussi fusionné dans l'Agglo il y a quelques mois sur décision de JC REY.

Il y a sans doute des reproches à faire à REY mais n'oubliez pas qu'il a été, même son opposition le reconnait, le grand artisan de la création de l'Agglo qui a permis de faire fusionner 5 EPCI en un seul et a fortement diminué le nombre d'élus sur le territoire.

Avec ses annonces sur le Sitdom et le Siesb, il poursuit dans ce sens qui est le bon a mon avis.

Même si vous le critiquez sur certains projets je crois qu'au niveau institutionnel il a une ligne de conduite qui correspond à votre attente. Là dessus au lieu de rentrer dans une polémique stérile sur la fusion déjà annoncée du SITDOM vous ferez mieux de le pousser à aller plus loin.

Pourquoi ne pas le rencontrer pour parler du sujet plutôt que de lancer une vaine polémique? A t'il refusé de vous rencontrer pour évoquer le sujet? Est ce qu'aller créer une polémique dont le sujet est déjà réglé dans Midi Libre est le meilleur moyen de contribuer au débat?

A moins que les objectifs soient différents....



FS a dit…

Pouvons-nous savoir à qui vous adressé votre plaidoyer anonyme de 10:42 ?

Petite remarque qui peut être étendue à beaucoup d'intervenant : Si vous souhaitez garder l’anonymat faites l'effort au moins de prendre un pseudo, cela sera plus simple pour suivre les débats.

Anonyme a dit…

27 novembre 2014 10:42

Je dois être complètement abruti car je ne vois pas dans l'ordre du jour de ce conseil communautaire des décisions concernant le SITDOM ou le SIESB, avez vous un compte rendu ?

Second point, jamais je n'ai lu sur ce site des reproches envers Mr REY, l'homme, l'humaniste que j'apprécie fortement. Je vous livre un secret, heureusement qu'il y a MRS Rey et Christophe Serre proches de nous car la gauche serait dans les choux.

Troisième point, effectivement, c'est bien de fusionner dans l'agglo, mais ça se voit où sur ma feuille d'impôt ?

Quatrième point, je suis adhérent à RCS depuis de nombreuses années, le SEUL OBJECTIF de cette équipe est de nous informer sur LES DEPENSES PUBLIQUES, en résumé notre argent. J'ai sollicité avant les élections de Mars 2014, Mr Subirana, Mme Grenet pour se présenter et jamais ils n'ont voulu s'engager en politique, bien malheureusement, j'en avais révé et en réve encore.

Pour conclure, 10:42,"Pourquoi ne pas les rencontrer pour parler du sujet plutôt que de lancer une vaine polémique? ont ils refusé de vous rencontrer pour évoquer le sujet? Est ce qu'aller créer une polémique dont le sujet est déjà réglé depuis de nombreuses année est le meilleur moyen de contribuer au débat?" pour ne reprendre que votre argumentation

A bientôt.

Anonyme a dit…

Bon courage aux Bagnolais :

"Enfin, pour la ville de Bagnols-sur-Cèze, le constat est plus inquiétant. On compte une dette par habitant de 1693 euros. Même si la progression est seulement de 0,20% par rapport à 2012, sa capacité de désendettement est de 20,3 ans."

https://www.objectifgard.com/2014/11/27/economie-quelle-dette-habitant-nimes-ales-bagnols-ceze-en-2013/

Anonyme a dit…

"Rappel : plus de 80% des Français souhaitent une baisse des impôts et de la dépense publique, baisse qui n’est pas prévue par François Hollande. Pendant ce temps, les contribuables sont encore obligés de se serrer la ceinture…"

http://www.contribuables.org/2014/11/impots-premiere-preoccupation-des-francais/

Bon dimanche !

Anonyme a dit…

Mesdames, Messieurs les élus,



Comme vous le savez sans doute notre association s'est donnée pour but de défendre et promouvoir l'oeuvre du peintre Albert André cher au Gard Rhodanien.

Aujourd'hui dans le quotidien Midi-Libre nous vous avons lancé un appel solennel.

Par ce message électronique nous renouvelons cette appel.

Dans un contexte de budgets contraints, nous vous exhortons à abandonner le projet "Scène Campagne"

de Cornillon pour consacrer vos finances et votre énergie au patrimoine déjà existant et notamment celui

relatif à Albert André (à savoir la maison du peintre à Laudun et le musée de peinture de Bagnols).

L'Agglomération du Gard Rhodanien a fait réaliser en 2013 une étude de faisabilité sur ces deux sites.

Depuis la fin de cette enquête nous ne voyons rien venir alors qu'un an s'est déjà écoulé.

Au contraire les baisses de dotations de fonctionnement, les incertitudes qui planent sur le Conseil Général

(pour mémoire la collection Albert André a été donnée par sa fille à cette collectivité), la fusion des Régions ;

tout nous pousse à penser que, malgré les promesses tenues depuis les années 1990, les réalisations autour

du patrimoine Albert André ne sont pas une priorité.

Nous le déplorons et vous rappelons à vos engagements.

Nous insistons sur le fait qu'un grand musée de peinture serait un atout pour notre secteur au niveau touristique,

culturel et économique. Le projet "Scène Campagne" ne semble pas avoir tout ce potentiel.

Les temps sont difficiles : alors pourquoi se diriger vers une création "ex-nihilo" alors qu'il convient de s'occuper

rapidement d'un patrimoine existant d'une grande valeur.

Nous en appelons à votre bon sens.

Nous restons bien entendu à votre entière disposition pour expliciter mieux notre point de vue et faire valoir

l'importance du "dossier Albert André".

Nous espérons que notre message sera entendu.

Dans l'attente d'une prochaine rencontre (qui pourrait avoir lieu dès ce vendredi à Laudun lors de la conférence

dédiée au peintre qui se tiendra au cinéma Gérard Philipe à 20 h 30, à laquelle vous êtes cordialement invités),

recevez, mesdames, messieurs les élus, l'expression de nos salutations distinguées.

Anonyme a dit…

c'est le moins que l'on puisse écrire " la famille s'agrandit" avec l'extrait de cet article de la part d'un ou d'une intervenant :

http://www.midilibre.fr/2014/11/30/cellier-l-ami-d-albert-andre,1090509.php

et dire que certains continuent de placer RCS en parti politique, c'est peu connaitre le rassemblement qui s'opèrent autour des Contribuables de gauche, droite et centre touchés par ces politique depuis des années.
Tout à fait d'accord avec le rejet de scène Campagne, pourquoi pas la restauration de ce musée, mieux encore une politique de créations d'emploi avec une aide aux entreprises, et l'arrêt de la montée du chomage pour nos jeunes.
Et que ces politiques arrêtent de ponctionner nos anciens, les retraités qui ont bossés durement toute leur vie, avec des conditions de travail déplorables à 40 voir 45 heures par semaine. Une honte de s'attaquer aux retraités qui ont largement transpiré les biens qu'ils possèdent.

Cordialement

Anonyme a dit…

Scène campagne c'est 4 millions d'euros d'investissement dont 1.6 à la charge de l'Agglo (le reste sont des subventions).
Le musée c'est 15 millions d'euros !
Opposer les 2 projets n'a pas de sens et dire qu'on ne doit pas faire l'un pour faire l'autre c'est ne pas connaître la réalité budgétaire de ces investissements.

Anonyme a dit…

"(le reste sont des subventions)." ? 11.09 h
Reste que le reste, reste toujours l'argent des Contribuables.
La réalité budgétaire de la France, on la connait, c'est une crise majeure. Donc ni Scéne Campagne, ni musée et grand art.
Mais une réduction des dépenses publiques pour une baisse des impôts et une relance de la consommation, relance qui créera des emplois.

Lionel B a dit…

Et les subventions c'est qui ?

Anonyme a dit…

11:09 surtout que ce n'est pas pareil parce que y en a un c'est un projet culturel alors que l'autre... Mais faut pas le dire sinon ... c'est pschitt les subventions...

Anonyme a dit…

Bjr, 11h09, tous cela aussi c'est des "subventions" donc normal, payées avec l'argent des contribuables, donc ne pas se priver ?

http://www.observatoiredessubventions.com/category/les-subventions-qui-font-polemique/

nicole grenet a dit…

PONT-SAINT-ESPRIT Plus de 3 millions d’euros sur 5 ans pour aider à la réhabilitation du centre ancien

L’opération, qui va durer 5 ans, a pour objectif de réhabiliter 150 logements, 70 occupés par leurs propriétaires, et 80 logements locatifs.

25 à 60 % du montant des travaux subventionnés

Pour ce faire, d’importants moyens vont être déployés puisqu’en tout près de 3 200 000 euros de crédits publics venus de l’Agence Nationale de l’Habitat, de l’État et de la commune, pour 1 225 000 euros auxquels s’ajoutent 500 000 euros réservés à l’amélioration des façades, vont être mobilisés. Il n’est d’ailleurs pas exclu que les financements de l’AMI Centre Bourg se greffent à l’OPAH, pour « pouvoir s’occuper du domaine public sur le trajet de l’OPAH par exemple », dixit Roger Castillon.

Ces fonds permettront de subventionner 25 à 60 % du montant des travaux réalisés, « dans la mesure où les propriétaires veulent bien rentrer dans une logique d’amélioration de l’habitat », précise le premier magistrat.

L’OPAH va concerner le centre-ville, avec toutefois « un axe prioritaire rue Saint-Jacques, place de l’Ancre (à l’ancien hôtel de ville, ndlr), rue Haut-Mazeau, place Saint-Pierre, rue Bas-Mazeau, rue Bruguier-Roure et rue Tournante », précise Roger Castillon.
Cette maison de la rue Bruguier-Roure pourrait rentrer dans l'OPAH

« Nous allons faire la chasse à l’habitat indigne »

Au cœur de cet « axe prioritaire », le quartier Bruguier-Roure, autour de la rue Tournante, va faire l’objet d’une attention particulière. Si l’OPAH a un caractère incitatif, dans ce quartier elle sera complétée du dispositif RHI-THIRORI (pour Résorption de l’Habitat Insalubre ou dangereux et Traitement de l’habitat insalubre remédiable ou dangereux et des opérations de restauration immobilière) qui est lui plus coercitif.

En clair : « ça peut aller jusqu’à des expropriations », lance le maire, tout en précisant que la mesure ne concerne que « des lieux dans un état d’insalubrité extrême. Nous allons faire la chasse à l’habitat indigne, qui propose des conditions de vie pas tolérables au siècle auquel nous vivons. »

« Nous avons notre lot de marchands de sommeil, appuie Marie-Pierre Dalenc, responsable du service habitat et politique de la ville. Mais aussi des propriétaires dans des situations financières très difficiles. Si on ne vient pas les aider, à terme c’est des logements vides et indignes. L’objectif, c’est aussi de remettre sur le marché des logements dignes. »

« 300 logements vacants dans le centre ancien dont 200 potentiellement indignes »

Il faut dire que la situation du centre ancien de Pont est préoccupante : « Nous avons 300 logements vacants dans le centre ancien dont 200 potentiellement indignes. Et sur le quartier Bruguier-Roure, 90 immeubles en état de forte dégradation », note Marie-Pierre Dalenc.

Et le maire d’anticiper d’éventuelles critiques concernant une gentrification à venir du centre ancien : « ce n’est pas du tout fait pour éjecter les gens à revenus modestes du centre ancien, c’est le contraire. » De fait, les subventions seront accordées en fonction des revenus des ménages, ou encore du niveau du loyer qui sera pratiqué après les travaux, et ce sur trois grands axes : la sortie de l’insalubrité, l’économie d’énergie et le maintien à domicile.

L’OPAH a donc démarré le 3 novembre dernier. Elle sera animée par le bureau d’études nîmois Urbanis dont le rôle est « d’accompagner les propriétaires dans la réhabilitation de leur logement pour obtenir des financements », explique Lionel Sigaud, chef de projet de l’OPAH.

Pour ce faire, Urbanis tient une permanence gratuite à la Maison des Patrimoines, l’ancien hôtel de ville, tous les lundis de 14h à 17h, ainsi qu’une permanence téléphonique le jeudi aux mêmes horaires au 04 66 39 09 98.



thierry.allard@objectifgard.com

Anonyme a dit…

Article intéressant Nicole mais une question ?

« Nous avons notre lot de marchands de sommeil, appuie Marie-Pierre Dalenc, responsable du service habitat et politique de la ville. Mais aussi des propriétaires dans des situations financières très difficiles. Si on ne vient pas les aider, à terme c’est des logements vides et indignes. L’objectif, c’est aussi de remettre sur le marché des logements dignes. »

Si des propriétaires sont dans des situations difficiles d’où cela provient ?
D'une politique de la ville désastreuse depuis des années et des années ?
D'une baisse des recettes liés au fait que les classes imposables ont préférés s'installer dans les villages pour ne participer qu'aux dépenses de la ville ?

Au travers du constat que ces propriétaires ont fait le choix de l'être sur pont saint esprit, l'expropriation finale ne va-t-elle pas leur faire payer une faute pour laquelle ils ne sont que les victimes ?

Anonyme a dit…

Selon les révélations de l’hebdomadaire Marianne, l’actuel chef de l’Etat utilise une astuce illégale pour s’assurer une retraite dorée. Montant brut estimé une fois à la retraite: 35700 euros par mois, sur le dos des contribuables. Explications.

Le Haut Fonctionnaire Hollande travaille toujours officiellement pour la Cour des Comptes

Ce sont des révélations pour le moins étonnantes que publie l’hebdomadaire Marianne. Le haut fonctionnaire François Hollande, qui a travaillé pour la Cour des comptes, ne s’est pas mis en indisponibilité mais … en détachement, pour exercer ses fonctions politiques. Ce petit détail peut paraître anodin. Simplement, en restant en détachement, François Hollande continue à faire tourner son compteur retraite. Selon les calculs de Marianne, sa retraite atteindra… 35 700 euros par mois.

La loi interdit pourtant de faire ce qu’a fait Hollande

Comble de l’ironie, François Hollande est en illégalité avec ses propores lois. Le président qui a prôné la transparence devrait savoir, comme le rappelle Marianne, que depuis la loi sur la transparence de la vie politique, les fonctionnaires et membres du gouvernement doivent se mettre non pas en détachement mais en disponibilité de leurs précédentes fonctions pour exercer des responsabilités gouvernementales. Pour être ministre, Fleur Pellerin et Emmanuel Macron l’ont fait. C’est la loi. Une loi a laquelle a dérogé… le chef de l’Etat lui-même.

La Cour des comptes explique à Marianne que la situation du président «n’est expressément prévue par aucun texte. C’est donc le droit commun qui s’applique». Déclarations surprenantes, surtout lorsqu’on se souvient qu’en juin 2013, le ministre chargé des Relations avec le Parlement Alain Vidalies, aujourd'hui aux Transports, avait assuré que François Hollande «se mettra en disponibilité». Un oubli, sans doute…

Malgré son absentéisme à la Cour des comptes, François Hollande profite du système

L’hebdomadaire rappelle la «fréquentation très épisodique» de François Hollande à la Cour des comptes : «trois ans en début de carrière, en 1980, quelques mois en 1993». Cependant, Marianne continue dans les révélations et assure que Hollande a toujours été présenté comme détaché, lorsqu’il était élu. Résultat ? François Hollande «a d’ores et déjà accumulé trente-deux ans de droits. Avec la majoration de 20 % pour ses quatre enfants, notre président magistrat s’assure une petite pelote de près de 5 000 € brut par mois, que chaque trimestre supplémentaire placé en détachement fait grossir».

Une somme à laquelle il faut ajouter les indemnités liées à ses mandats. Et Marianne fait les calculs : «pour ses fonctions locales, il est déjà assuré de toucher 6 000 € par mois. Vingt ans comme député et cinq mois comme eurodéputé ouvrent droit à 6 800 € supplémentaires. Un peu de gratte comme prof à Sciences-Po, mettons 300 €. Et ce n’est pas fini : le bonus « président de la République » lui vaudra encore 6 000 € de retraite. Et son statut de membre de droit du Conseil constitutionnel, 12 000 €». La retraite dorée de François Hollande ? Plus de 35 000 euros par mois, avec l’argent de l’Etat. Pas sûr que les Français apprécient.

Anonyme a dit…

Je rejoins 5 décembre 2014 09:36, imaginons que j'ai un bien vide à Pont, la Palisse vous direz que ce n'est pas ma résidence principale. Ce bien pourrait être une succession de mes parents, succession que j'ai payé plus chère avec Hollande, passant les frais de 130 000 à 100 000 euros.
En plus avec le fameux projet "loyer fictif du propriétaire" et cerise sur le gateau, la taxation des maisons secondaires, pas besoin de rajouter de chantilly pour évaluer a combien va me revenir ce bien, laissé à l'abandon, que personne ne veut acheter.
300 logements vacants dont 200 indignes, ce n'est pas avec ce gouvernement que je vais pouvoir rendre mon bien digne.

Anonyme a dit…

Avec toutes les critiques qu'il entend jour après jour je trouve normal que quand il prendra sa retraite,Mr Hollande puisse vivre décemment sans avoir à compter.

Anonyme a dit…

Tout à fait 17:17, j'invite d'ailleurs tous les ouvriers Français à verser la moitié de leurs retraites, enfin, ce qui reste de leur retraite.
Ce pauvre François Hollande, avec des appartements à Cannes et Mougins, ne va pas s'en sortir :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025844022

"D'après cette déclaration, à laquelle "n'importe qui peut avoir accès", souligne-t-on, les biens immobiliers de François Hollande se répartissent entre une maison à Mougins (Alpes-Maritimes) pour 800 000 euros et deux appartements à Cannes pour 230 000 et 140 000 euros. M. Hollande déclare en outre posséder "divers meubles" d'une valeur de 15 000 euros."

http://www.lepoint.fr/politique/le-patrimoine-de-francois-hollande-est-deja-public-15-04-2013-1655238_20.php

D'ailleurs je propose un Hollandthon après le Sarkothon, thon n'étant pas le poisson.

Ce week end des milliers de BENEVOLES Français se mobilisent pour aider des enfants malades, des milliers de Français donneront pour aider la recherche, votre commentaire est déplacé, très mais très déplacé.
Bon dimanche RCS et merci

Anonyme a dit…

Bjr, peuchèèère le pauvreeeeee !

"Le président de la République, toujours haut fonctionnaire, ne s'est pas mis en disponibilité de la Cour des comptes, mais demeure — la nuance est de taille — en détachement. Du coup, son compteur retraite tourne à plein régime. Grâce à ses différents mandats au cours de sa longue carrière, sa retraite finale pourrait atteindre pas loin de 36 000 euros mensuels.

http://www.observatoiredesgaspillages.com/2014/la-triche-cest-maintenant-une-retraite-a-36-000-euros-mensuels-pour-hollande/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%253A+ObservatoireDesSubventions+%2528Observatoire+des+subventions%2529