mardi 30 septembre 2014

Information : Pour renflouer la Sécu, la CSG de certains retraités passera au taux normal

Le gouvernement prévoit un trou de 15,4 milliards d'euros dans les caisses de la Sécurité sociale cette année.

Les comptes de la Sécurité sociale sont toujours dans le rouge.


Le déficit prévisionnel du régime général de la Sécurité sociale et du fonds de solidarité vieillesse en France s'améliorera de 2 milliards d'euros à 13,4 milliards en 2015, après 15,4 milliards en 2014, selon le projet de budget de la Sécu 2015 présenté lundi 29 septembre par le gouvernement.

Le déficit du régime général (branches maladie, famille, vieillesse et accidents du travail) devrait être ramené à -10,5 milliards et celui du FSV -- qui finance le minimum vieillesse et les cotisations retraite des chômeurs-- s'établira à -2,9 milliards, selon le dossier de presse du projet de loi de finance de la sécurité sociale 2015. Le retour à l'équilibre de la Sécu n'est pas attendu avant 2019.

Afin de résorber les déficits, en 2015, 460.000 retraités assujettis à la contribution sociale généralisée (CSG) passeront du taux réduit au taux normal, selon le projet de budget de la Sécu pour 2015.
Cette mesure, présentée comme "plus équitable", est fondée sur un nouveau seuil de revenus. Elle vise les retraités qui bénéficiaient jusqu'alors du taux réduit de 3,8% "uniquement grâce à des réductions fiscales". Ils passeront donc au taux normal de 6,6%. Dans le même temps, 700.000 personnes concernées par la réduction d'impôt de 2014 bénéficieront d'une baisse de leur taux de CSG.

Le projet de budget prévoit aussi des économies de 700 millions d'euros pour la branche famille, avec notamment une division par trois de la prime à la naissance à compter du deuxième enfant, qui doit permettre d'économiser 250 millions d'euros.

Les autres mesures contribuant à cet objectif d'économies sont notamment une nouvelle réforme du congé parental et une diminution des aides à la garde d'enfants, selon le dossier de presse des ministères des Finances et des Affaires sociales, confirmant qu'il n'y aura pas de gel des prestations familiales.

(   Avec AFP)

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour à tous, qui pourrait m'expliquer pourquoi en ce jour de grève des pharmacies, nous avons 1 pharmacie de garde ou réquisitionnée, alors que le week end, il faut faire des kilomètres pour en trouver une ?

Bon courage aux pharmaciens, notaires et tous les travailleurs touchés par les politiques.

Cordialement

Anonyme a dit…


septembre2014 .. il prend ses nouvelles fonctions ...






> Si Pierre Moscovici a préféré quitter le navire gouvernemental à la dérive, il n’est pas parti les mains vides.
> François Hollande s’est engagé à faire de lui le « choix de la France » (sic) pour la future commission “européenne”.
> En tant que commissaire européen, il percevra le très confortable salaire de 24 374 euros par mois.
> Ses seules « indemnités de résidence » représentent trois fois le salaire d’un employé au SMIC en France.
> Il bénéficie en outre d’une prime de « frais d’installation » de 41 334,40 euros, soit plus de 3 fois le salaire annuel d’un smicard. À l’issue de son mandat, il ne recevra que 20 667,20 euros pour ses frais de « désinstallation ».
> Heureusement pendant de nombreux mois, il recevra des « indemnités transitoires mensuelles » comprises entre 8 266,88 et 13 433,68 euros.Maintenant vous comprendrez mieux pourquoi il était vital de geler les retraites !!!

Anonyme a dit…

L'Europe est bonne fille,c' est pour cela que tant de candidats rêvent d' être élus député Européen,quel salaire qu'elles indemnités que d'avantages.

Anonyme a dit…

En réponse à la question sur la grève des pharmacies du 30 septembre: effectivement, la Préfecture a réquisitionné une pharmacie d'office sur Pont St Esprit !
alors qu'il avait bien une pharmacie de garde cette semaine à Bagnols /Cèze pour les urgences.(24h/24)(7j/7)

Ce qui a fait bien 2 Pharmacies de garde pour le jour de gréve du 30 Septembre !

NB :Le système actuel des gardes ( 1 seule Pharmacie pour le secteur Pont/Bagnols ) provient pourtant bien de la volonté de la même administration préfectorale ? A l'époque où cela s'est mis en place, il s'agissait déjà de réduire soi-disant les dépenses de santé.

Précision supplémentaire :concernant les week-end, entre Pont St Esprit et Bagnols/Cèze, il y a toujours au moins deux pharmacies ouvertes le Samedi  après-midi : celle de garde plus une autre sur l'autre commune, idem pour le Lundi matin.

Le dimanche, il n'y en a qu'une, effectivement en principe pour les urgences, en relation avec le médecin de garde (15) ou le service des urgences du Centre Hospitalier de Bagnols/Cèze

Hervé Sachy a dit…

Hier, j'ai oublié de signer mon message à propos de la grève du 30 septembre.