mardi 6 mai 2014

Rappel : Assemblée Générale le 12 mai 2014 à 18h30

Le Rassemblement des Contribuables Spiripontains

tiendra son Assemblée générale

Le lundi 12 Mai 2014 à 18h30 au ciné 102


Venez nombreux pour que votre voix porte....

6 commentaires:

Anonyme a dit…

>
> > > Objet :Super-promotion pour Pierre Moscovici
>
> > > Si Pierre Moscovici a préféré quitter le navire gouvernemental à la dérive, il n'est pas parti les mains vides.
> > > François Hollande s'est engagé à faire de lui le « choix de la France » (sic) pour la future commission européenne.
> > > En tant que commissaire européen, il percevra le très confortable salaire de 24 374 euros par mois.
> > > Ses seules « indemnités de résidence » représentent trois fois le salaire d'un employé au SMIC en France.
> > > Il bénéficie en outre dune prime de « frais d'installations » de 41 334,40 euros, soit plus de 3 fois le salaire annuel d'un smicard.
> > > À l’issue de son mandat, il ne recevra que 20 667,20 euros pour ses frais de «désinstallation».
> > > Heureusement pendant de nombreux mois, il recevra des « indemnités transitoires mensuelles » comprises entre 8 266,88 et
> 13 433,68 euros.
>
> Maintenant j'espère que vous comprendrez le pourquoi il était vital de geler les retraites !!!
>

Désespérés et désespérants, les socialistes a dit…

Pépère a raconté n’importe quoi devant Bourdin, le chômage, la croissance, tout çà comme d’hab’. Le trait de génie, c’est d’avoir balancé l’idée des régions redécoupées et des départements dépecés pour occuper le vulgaire, et reporter les régionales qui s’annoncent aussi catastrophiques que les municipales et les européennes. C’est le coup de « Encore un instant, M.le Bourreau » de la Du Barry. A l’idée de perdre peut-être toutes les régions, la seule idée de Valls-Hollande, c’est de ressortir le monstre du Loch Région avec tout le bordel envisageable pour fuir les dures réalités d’une croissance infidèle aux socialistes (Je m’explique mal : la croissance n’a jamais été fidèle aux socialistes, et pour cause).

Le capitaine de pédalo au meilleur de sa forme (et de ses formes, Piggy) est incapable de savoir le nombre de régions envisagées dans cette loi qui serait fondatrice pour la France du XXIème siècle, comme le suggérait le politologue breton Romain Pasquier en évoquant le programme régional des Bonnets Rouges. Traumatisée, la majorité socialiste vote pour cet enfumage persuadée que d’ici là, des bulletins auront coulé dans les urnes et presse aussitôt Valls de ne pas se presser : ce serait une bonne et vertueuse idée de repousser tout ça après 2017, quand on aura de nouveau voté comme avant. Après nous, le déluge.

De Gaulle avait eu une vision d’une France quittant son jacobinisme étriqué pour des régions redéfinies trop petites pour concurrencer cependant Paris. Plus d’un demi-siècle plus tard, un aussi beau projet se voit, comme en 69, saboté par les politiciens dont le seul souci est de durer, de refaire le coup du mariage gay-gadget à détourner l’attention, en lançant un projet aussi peu préparé et pensé que celui de Peillon à l’Éducation Nationale, en priant sainte croissance de réapparaître pour laisser leurs fesses collées sur leurs sièges d’élus.

Anonyme a dit…

Désespérés, la pseudo réforme des collectivités c'est uniquement son mariage gay de seconde partie de mandat. Il va occuper les esprits et les médias avec ce thème pour masquer son incompétence. En plus il veut sauver la tête de l'armada d'élus socialistes et donc repousse d'un an. Il dit qu'il repousse pour faire la réforme alors qu'il fait la réforme pour repousser d'un an . Comme vous je l'ai écouté hier, jusqu'à maintenant nous entendions " les valeurs de gauche " sans jamais les connaitres, maintenant nous entendons " nous avons réalisé les réformes et efforts nécessaires " quelles réformes ? et qui a fait les efforts ?

Anonyme a dit…

Je suis dubitatif : Qu'est ce qui a changé à PSE ?

Anonyme a dit…

question facile : ce qui a changé à PSE : le budget alloué aux indemnités des élus !
comme par hasard, il y plus d' étiquettes socialistes dans la nouvelle majorité élue en 2014 en comparaison à celle de 2011 ....

Anonyme a dit…

Des élus bien rémunérés travaillent mieux,au final ce sont des économies pour une commune,au delà (intercommunalités ou agglos)ce postulat n'est plus valable car superfétatoire.