samedi 3 mai 2014

Compte rendu du conseil municipal du 30 avril 2014

Vous trouverez ci-dessous le compte rendu 
du conseil municipal du 30 avril 2014



            Le point important de ce Conseil Municipal concernait l’acquisition par la commune d’une parcelle de terrain pour le projet de l’Hôtel Dieu.

            Le 30 Mai 2013  une convention avec l’Hôpital et Établissement public Foncier du Languedoc Roussillon (EPF) était signée pour l’achat de deux parcelles cadastrées BK60 et BK125 pour 2 300 000 Euros. Le financement prévu était un versement annuel de 100 000 Euros pendant 8 ans pour la parcelle BK60 et 1 500 000 Euros pour l’autre, avancé par l’EPF et remboursable dans 8 ans. Une nouvelle étude a jugé le prix de la parcelle BK125 trop élevé au m2. Sans augmentation du prix total, la nouvelle répartition du prêt sans intérêt consenti, sera de 1 300 000 Euros  pour la parcelle  BK60, remboursable en 13 versements annuels de 100 000 Euros dès cette année, et le prix de l’autre parcelle est ramené à  1 million d’Euros remboursable dans 8 ans.

L’EPF fera raser les bâtiments et livrera le terrain nu, sauf sur la parcelle BK60 où se trouvent le cloître et la Chapelle classés aux Monuments historiques.

             Pour l’opposition, Monsieur Segal fait remarquer que le terme des remboursements va au-delà de la durée de la mandature, que le nombre de parkings envisagés est insuffisant et que le délai pour voir opérationnelle la Maison médicale qui y sera installée, est trop lointain.

             Monsieur Baumet estime que les sommes engagées sont considérables et que le fait d’avoir sur le site des monuments classés sera une épine dans le pied pour la commune, qui ne pourra pas y faire construire ce qu’elle voudra.

             Madame Gondard parle d’incohérences pour ce projet. A son avis, bâtir un bel hôtel sur le même site que des logements sociaux n’incitera pas les touristes à y séjourner. Par ailleurs l’obtention d’une  licence IV indispensable pour cet hôtel, sera impossible à obtenir vu la proximité de la maison médicale.
             
En réponse le Maire et Madame Lapeyronie défendent le projet de l’Hôtel-Dieu pour conserver le Champ de Mars, poumon de la ville, hors de constructions, pour regrouper en un même lieu les services municipaux, redynamiser ce quartier actuellement à l’état de friche et rendre la ville attractive au tourisme qui se développera notamment lors de l’ouverture de la grotte Chauvet toute proche.

Pour Madame Lapeyronie loin de constituer un handicap les monuments classés du site permettront d’obtenir des subventions maximales.
Le Maire précise que s’il n’y a pas encore d’investisseurs déclarés pour ce projet des tractations sont en cours et que des concertations seront organisées avec les spiripontains.
Cette délibération est adoptée, la majorité votant pour, les huit voix de l’opposition étant contre.
                
La demande de subventions pour l’éclairage public du chemin des cyprès et du parking du gymnase George Ville a été adoptée à l’unanimité. Les travaux seront réalisés en régie pour 2 500 Euros, les fournitures reviendront à  28 800 Euros, 30% de subventions sont demandés au syndicat mixte d’électricité du Gard.
                
Selon la convention conclue avec l’école privée Notre Dame, le versement pour la participation de fonctionnement sera de 201 278 Euros en y déduisant 24 034 Euros, le personnel municipal étant fourni par la commune. Cette école compte 259 élèves. La délibération est adoptée à la majorité, la liste Pont Bleu Marine s’abstenant.
                  
Enfin, à la demande de l’opposition la réponse de la municipalité à une question écrite interviendra dans un délai maximal d’un mois, ou sera évoquée lors du conseil municipal le plus proche.

Par Nicole Grenet et Rolland Robert pour RCS

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Je trouve que cette future réalisation est une erreur grossière et va nous entrainer dans des frais bien trop important pour la commune. On nous dit que les spiripontains seront consultés comme d'habitude rien ne sera fait, les enquêtes de quatiers je n'en ai jamais vu une seule.

nicole grenet a dit…

Arrêtez de vous plaindre, tout va bien: le parlementaire européen dépense 4300 € par mois en frais de bureaux


Un parlementaire européen reçoit chaque mois près de 4 300 € pour ses frais de bureaux.

Ces 4 300 € s’ajoutent bien entendu à son salaire.

Et à ses frais de dédommagement.

Vous trouvez tout cela excessif ?

Vous êtes mesquin et égoïste, arrêtez de ne penser qu’à vous.

Source : RTBF
un peu d’humour...noir

Anonyme a dit…

TOUCHES PAS A MON MERCREDI ( la suite )
conseil municipal N°2 pour la "nouvelle équipe" et dèjà un taux d'absentéisme record pour les adjoints ( 2 absents pour ce mercredi 30 Avril .... )
Qu'ils n'oublient pas qu'ils sont indemnisés 950 euros par mois avec l'argent de nos impôts, un peu de respect pour ceux qui travaillent pour les payer

Anonyme a dit…

anonyme de 12h 27 vous semblez oublier ( ou faites semblant d'oublier) qu'il y a depuis déjà 3 ans un conseil municipal par mois ce qui fait a peu prés 9 ou 10 fois plus que sous l’ère de gb , ou les adjoints étaient ,me semble-t-il rémunérés.
Votre indignation me parait bien sélective et votre mémoire bien défaillante

Anonyme a dit…

Arrêtons de toujours comparer à ce qu'il y avait avant,( sans l'oublier ) mais constatons ce qui peut se passer maintenant , c'est tout et restons vigilants !!!

Lionel B a dit…

Ce que je constate 15:26 c'est que j'ai donné ma voix pour la seconde fois à une équipe qui me semblait aller à l'encontre des petites magouilles et arrangements entre amis et je le regrette.