lundi 20 janvier 2014

Information : Le déficit de l'Etat est plus élevé que prévu


Si les dépenses ont été maîtrisées, les rentrées fiscales ont été moins importantes que lors des prévisions de l'automne,

Le déficit budgétaire de l'Etat en France a finalement atteint 74,9 milliards d'euros en 2013. C'est 12 milliards de moins qu'il y a un an. Mais c'est aussi 2,7 milliards de plus que prévu lors du collectif budgétaire de l'automne dernier, selon les chiffres dévoilés par le ministère de l’Économie, jeudi 16 janvier.

Des recettes fiscales plus faibles que prévues

La mauvaise surprise vient en fait des recettes fiscales "moindres qu'escomptées", explique Bercy. Au total, elles sont en retrait de 3,5 milliards par rapport aux prévisions de l'automne, détaillent Les Echos, dans l'édition datée de vendredi. La fin de l'année n'a pas été bonne du côté des rentrées de l'impôt sur les sociétés (- 2,5 milliards) et de l'impôt sur le revenu (- 1,8 milliard). Selon Bercy, ces deux mauvais chiffres sont toutefois à replacer "dans le contexte d'une croissance très faible deux années consécutives". Les dernières rentrées de TVA seraient en revanche un peu meilleures qu'attendu (0,6 milliard).

Note positive, la maîtrise des dépenses de l'Etat

Les dépenses totales de l'Etat ont été inférieures de 600 millions d'euros aux prévisions de novembre dernier, à 368,1 milliards. L'économie a surtout été réalisée sur la charge de la dette, grâce aux taux obligataires très bas dont bénéficie la France. Hors charge de la dette et pensions, les dépenses sont également inférieures d'une centaine de millions au montant fixé en loi de finances rectificative, à 279,3 milliards d'euros. Dans un entretien au Monde daté de vendredi, Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, explique que "pour pouvoir tenir nos engagements, il est décisif que la croissance reprenne. C'est la genèse du pacte de responsabilité".

Sources :  Francetv info avec Reuters

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Eh bien, c'est simple, il faut baisser la dépense publique et le millefeuille administratif comme disent les yaka, fokon...
Il y a des gens autrement plus qualifiés que les simples contribuables que nous sommes qui y réfléchissent et ça ne se fera pas en un jour :

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140120trib000810530/depense-publique-passer-des-intentions-aux-actes.html

Anonyme a dit…

@06:43 vous êtes sur concernant la compétence et sur le fait qu'ils y réfléchissent ? Si les politiques étaient élus sur leur compétence depuis le temps cela aurait été ébruité

Anonyme a dit…

http://www.onnouscachetout.com/larnaque-de-limpot-sur-le-revenu-etienne-chouard

Anonyme a dit…

Tant que la France sera gouvernée par des énarques et autres hauts fonctionnaires et politiciens issus du même sérail, nous irons droit dans le mur.
En France on n'a pas de pétrole et on n'a plus d'idée