samedi 18 janvier 2014

Information : La fiscalité, enjeu majeur des municipales

La fiscalité va peser lourd dans la balance des élections municipales.
Selon un sondage réalisé par l'Ifop pour Ouest-France, 48% des personnes interrogées citent ce thème parmi les deux enjeux qui compteront le plus au moment de leur vote.
Une hausse de 16 points par rapport à septembre dernier.

La question des impôts locaux arrive ainsi en tête des préoccupations, devant le cadre de vie et l'environnement (32%),
la sécurité des biens et des personnes (28%)
l'emploi et le développement économique (24%) ou encore l'éducation (12%).

Ce, quelle que soit l'orientation politique des sondés, même si les sympathisants de droite sont plus nombreux à s'en inquiéter que ceux de gauche (59 contre 41%).
Ce constat n'a rien d'étonnant, alors que les impôts locaux ont nettement progressé au cours des dernières années.
Entre 2007 et 2013, la taxe d'habitation pour un contribuable type a grimpé de 3,2% par an, à 1.022 euros, tandis que la taxe foncière a augmenté de 3,6% par an, à 1.030 euros, selon les données du Forum des villes publiées en septembre dernier.
© Capital.fr

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Au moment où l'on parle des réformes à faire pour les Régions et départements, il faudrait aborder aussi celle du plus injuste des impôts,la taxe foncière.Est-il normal pour prendre l'exemple local qu'un propriétaire à Pont St Esprit soit taxé deux à trois fois plus qu'un autre (et qui dispose pratiquement des mêmes avantages qu'un habitant de la ville)qui réside à quelques encablures d' ici?

Anonyme a dit…

C'est une vrai injustice car ils participent à la dépense de la commune mais pas aux recettes. La ou cela est encore plus injuste c'est lorsqu'il participe avec leur salaire aux dépenses de la communes.

Anonyme a dit…

12:53 vous pensez à qui ?

Lacroix André a dit…

Pourquoi rester dans les généralités et ne pas présenter un exemple concret qui touche directement les contribuables spiripontains : celui de Pont Saint Esprit et de l'Agglo. On ne peut dissocier ces deux collecteurs d'impôts : à l'augmentation démesurée des dépenses de l'Agglo (personnel, fonctionnement,investissement)aurait du correspondre une baisse équivalente du budget de la commune, en dehors de celle induite par une gestion redevenue simplement normale. Ce n'est pas le cas.
Pourquoi RCS ne commente pas cet état de fait ?
D'autant que la gabegie des dirigeants de l'Agglo a été approuvée par les 10 représentants de Pont Saint Esprit, le maire en tête, qui ont voté,à l'unanimité son budget !

Anonyme a dit…

Peut être parce que c'est un article sur un sondage IFOP qui n'a pas l'obsession de la proximité de Castillon avec le PS !

Anonyme a dit…

Comment pouvez-vous parler de gabegie alors que les comptes sont cachés comme la sainte bible ?

Anonyme a dit…

Monsieur Lacroix ni généralités ni focalisation, l'ensemble des élus quelque soit leur couleur politique ont votés à 95% toutes les décisions.
J'ai du mal à croire qu'ils sont tous socialistes.

Anonyme a dit…

André Lacroix, qui est à peu près contre tout, nous prépare certainement une grande surprise, avec une 5 ème liste en préparation composée uniquement des contribuables : ce ne sera jamais que la 4 ème liste qui va promettre que les impôts vont encore plus baisser, que la dette n'a pas été remboursée assez, qu'il n'y a pas eu assez de travaux...que la vie est belle dans l'opposition systématique, on n'a pas de décisions à prendre pour savoir comment redonner de l'éclat à une ville après 39 ans de gestion désastreuse de qui vous savez!