dimanche 10 novembre 2013

Comme Lagardére par RCS

Dans son roman le plus célèbre " Le Bossu " Paul Féval donnait à son personnage principal le chevalier de Lagardére la phrase devenue culte :

" si tu ne viens pas à Lagardére, Lagardére viendra à toi
 pour lui faire dire en fin d'aventure 
" Tu n'es pas venu à Lagardére alors Lagardére viens à toi ".

Nous attendions beaucoup du compte rendu du conseil syndical du Sitdom du 21/10/2013, et notamment à l'approche de 2014, le relevé de décision de 2012.
Il a enfin était publié mais il n'a pas tenu ses promesses car au point 8, nous pouvons lire :

"Relevé de décision 2012
Le relevé de décisions régie par les dispositions de l'article L2122-23 du code général des collectivités territoriales qui impose au président de rendre compte au conseil syndical des décision qu'il a été amené à prendre dans le cadre des délégations d'attributions accordées par le conseil syndical en vertu de l'article l 2122-22.
Le président lit à haute voix l'ensemble des décisions qu'il a prises au nom du SITDOM pour l'année 2012. Il signale que celles-ci concernent principalement deux dossiers, dont un pour une procédure contentieuse avec un salarié.
Il précise que les avocats sont sollicités, uniquement pour répondre aux aléas juridiques rencontrés par le syndicat.
Les décisions sont consultables au siège du syndicat, elles ne sont pas soumises au vote, mais donné à titre indicatif."



Donc pas de trace du simple libellé des décisions concernant les frais de justice et RCS....

Comme le président nous y invite nous allons donc nous rendre au siège du SITDOM afin de consulter ce relevé et vérifier si :

- la décision 4/2012
- la décision 4bis/2012 de 813,28 €
- la décision 5 2012 de 1 016.60 €
- la décision 10 2012 de 154.60 €
- et les décisions suivantes liées aux présences au tribunal de Nîmes ( citation, retour après report, rendu... ) ?

ont bien toutes été ANNULÉES ? Et Surtout COMMENT ?

Cela pourrait ainsi confirmer les propos du président du SITDOM, rapportés par Jennifer Franco dans le Midi libre et son édition de Bagnols sur Cèze du 02/10/2012 : « Cela ne coûtera rien aux contribuables. C’est l’avocate qui prendra tout à sa charge en raison du vice de forme.".


 Nous en profiterons pour renouveler notre demande d'audience.....

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce n'est pas non plus 300 000 € qui ont été dépensé contre vous faut arrêter un peu ..

Anonyme a dit…

Vous vous foutez vraiment du monde anonyme de 22.52, peu importe que ce soit pour 1 ou 300 000 euros, la symbolique est la.


Croyez vous que c'est agréable d'être trainé devant un tribunal pour rien?

La transparence est exigé c'est un droit pour tout contribuable.

Votre commentaire non seulement est nullissime mais lamentable anonyme de 22.52.


Surtout RCS ne lâchez rien, pas un centimètre de terrain.
Soyez l'œil fouineur et vigilant pour nous alerter.
Ne laissez RIEN passer! et rendez-nous compte.

Anonyme a dit…

"Ce n'est pas non plus 300 000 € qui ont été dépensé contre vous faut arrêter un peu .. ",

non seulement ce n'est pas 300 000 mais c'est 0, c'est bien ça ? les frais sont réglés par madame l'avocate ? donc rien a cacher dans les CR, ni dans l'obtention d'un rendez vous ?

Votre vision de l'argent des autres, anonyme de 22:52 fait frémir, c'est quoi une "petite" somme /300 000 euros
C'est avec ce genre de philosophie financière du "pas cher" :
2 repas, pas cher
1 petite prime, pas chère
1 peu d'essence, pas cher
1 petite plainte, pas chère
1 petite festivité, pas chère
.......... voir le rapport de la CRC concernant Pont Saint Esprit

multiplié par tous ceux qui pensent que "pas cher" avec l'argent du Contribuable, cf "LES DEPENSES PUBLIQUES FRANCAISES"

Vous ne devez pas avoir de probléme d'argent apparemment, cher 22:52, car sachez que mon foyer est à l'euro prés
Cordialement

Anonyme a dit…

Bonjour, la conception de l'économie,10 novembre 2013 22:52 c'est, par exemple, le support papier proposé par le SITDOM, moyennant des frais, pour transmettre des documents, "Ce n'est pas non plus 300 000 €", certe !
Avec une Clef USB, proposée par RCS, c'est éco- nomique, c'est éco-logique.
Parce que :
"Faut vous dire Monsieur
Que chez ces gens-là
On ne cause pas Monsieur
On ne cause pas, on compte"
Monsieur Jacques BREL

Anonyme a dit…

Si je vous comprends bien 22h52, 300 000 euros c'est votre base du couteux ? moins c'est des dépenses modérées, plus c'est des dépenses non modérées ? vous en pensez quoi des millions pour Scène Campagne ?

Anonyme a dit…

indécente, irrespectueuse, pas rassurante votre intervention 10 novembre, 22:52, c'est avec si peu de considération de notre fric que le combat continue et ne s'arrêtera pas, vous venez de prouver par A+B, que ce combat des CONTRIBUABLES est utile, on peut etre rassurer la dessus.
" faut arrêter un peu ..", ça vous arrangerez bien ?

Les aiguilles tournent, tic tac, tic tac.........

Anonyme a dit…

C'est vrai qu'il n'y en a pas eu pour 300 000 euros mais seulement pour ...32 888,37 euros payés en 2012. A noter que le budget voté par le conseil s'élevait seulement à 6000 euros (soit un dépassement de près de 450 %).
Plus de 32000 euros pour un seul contentieux avec un salarié...ça ne vous étonne pas, vous ?

Anonyme a dit…

Ce n'est pas un mais une salariée. Et lorsque l'on connait l'histoire et l'attitude des élus ...

Anonyme a dit…

@23:52 un salarié qui a du être vraiment vilain, parce qu'à part l'excommunication il a eu droit à tout.

Anonyme a dit…

@00:04 et @00:05 - Au lieu de tourner autour du pot, mettez les pieds dans le plat. A lire certains commentaires, on a surtout l'impression de lire Voici

Anonyme a dit…

@ anonyme de 00h04, vous devez certainement avoir eu une version et une seule... un peu court pour juger.. Au fait, en première instance au tribunal administratif, le Sitdom a gagné...

Anonyme a dit…

Excusez-moi de déranger votre tête à tête anonymes de 00h04 et de 16h47, mais vous parlez de quoi ? Parce que s'il s'agit d'une procédure à 32 000 € pour une procédure au TA, il y a comme un problème non ?

RCS a dit…

Il serait bon que certains intervenants, avant de crier à la censure, comprennent que ce n'est pas leur opinion qui bloque leur publication, mais la juxtaposition qui est faites de qualificatifs peu élogieux avec le nom d'élus.

Nous n'avons pas de budget à notre disposition pour payer des frais d'avocats.

super résistant a dit…

Dans le Gard rhodanien, chaque fois que j’entends le mot culture, je dois sortir mon chéquier !