lundi 21 octobre 2013

Ras le bol fiscal par Claude Jaillet


Où est l’équité ? Ras le bol fiscal, familles, aides sociales et transferts

Cette tribune est parue dans le Figaro Magazine du 4 octobre dernier, consacré aux Révoltés de l’impôt.
Les sujets de ras-le-bol fiscal et de justice (ou d’injustice) fiscale sont les sujets de cet automne 2013
Mais le ras-le-bol fiscal ne vient-il pas aussi d’un manque de justice fiscale entre ceux qui paient l’impôt et ceux qui ne le paient pas ? On rogne petit à petit sur les soi-disant avantages familiaux des foyers qui paient l’impôt sur le revenu tandis que l’on est de plus en plus généreux dans le calcul des aides sociales en fonction de la composition des foyers.

Voyons cela de plus près : 
Un parent isolé avec trois enfants (dont un de moins de trois ans) sans revenu d’activité perçoit aujourd’hui un RSA de 1.265,88 euros par mois contre, en 2010, (dans le même cas de figure) un RMI de 1.012,19 euros, soit une augmentation de plus de 250 euros par mois ou 3.000 euros par an. 
L’idée dominante est donc bien que chaque foyer soit pris en charge en fonction de ses besoins par la solidarité nationale. En parallèle, on voit procéder à ce que l’on pourrait appeler la « défamilialisation » de l’impôt sur le revenu : 
Le quotient familial est passé de 2.336 euros par enfant sur les revenus de 2010 à .… 1.500 euros pour les revenus de 2013, soit un impôt supplémentaire par famille de trois enfants évalué entre 1.000 et 3.000 euros par an. 
En plus du quotient familial, sera supprimée la réduction pour frais de scolarités (61 euros par collégien, 153 pour un lycéen, 183 pour un élève de l’enseignement supérieur). 
À chaque fois que l’on rabote le quotient familial, c’est une recette d’environ un milliard qui rentre dans les caisses de l’État tandis que, du RMI au RSA, la note est passée de 6,6 milliards à plus de 9 milliards d’euros par an. 
La question est la suivante : 
Peut-on dans le même temps « familialiser » et cumuler les aides en fonction de la composition du foyer (fiscal) démuni sans pour autant l’assujettir à l’impôt puisque les aides restent non imposables… et dire au foyer qui paie l’impôt - et donc la solidarité - que la France n’a plus les moyens de prendre en compte la composition de son foyer ?  
Un peu plus de cohérence éviterait une bonne dose de ras-le-bol fiscal.

39 commentaires:

Dark va dehors a dit…

des ânes on n'en fera jamais des chevaux de course.

Ce gouvernement c'est le radeau de la méduse, pathétique, quel naufrage, et c'est toute la France qui coule à cause d'eux.

Anonyme a dit…

On a bien vu la faiblesse, la fragilité de Hollande qui, sous la pression de quelques étudiants gauchistes, est venu violer non seulement des décisions administratives, mais aussi la loi.

On a touché le fond, qu'un président de la République s'abaisse et abaisse la France à faire une intervention officielle à la suite d'une affaire qui ne relève même pas de la responsabilité d'un sous-préfet, c'est évidemment totalement ridicule et montre le niveau du gouvernement PS/Verts et du président.




Anonyme a dit…

Il faut quand même apporter quelques nuances. La situation trouvée après 10 années de gestion CHIRAC/SARKOZY, avec 1000 milliards d'euros de dette supplémentaires pour la France, ne laissait guère de doute sur la manière de rétablir la situation, quelque soit la couleur politique au pouvoir...Cela rappelle, pas à la même échelle, la situation trouvée par le maire actuel après 39 ans de gestion BAUMET, 22 millions d'euros de dettes, plus de 3 millions d'impayés en 2011...
Je ne suis ni de droite, ni de gauche, mais je sais reconnaître de bons gestionnaires!

Anonyme a dit…

@9:46 vous n'avez pas le droit de comparer Castillon à Hollande car le premier mérite le respect. En faisant abstraction de sa bonne gestion, il n'a rien de commun avec le pseudo président normal. Pour mémoire le principal reproche fait au prédécesseur de RC par ses adversaires c'était le clientélisme : Annonce retrait du nucléaire, annonce vote des immigrés, mariage pour tous, coup de téléphone à une amie, non réforme des régimes spéciaux, embauche enseignants, emploi d'avenir, nominations, remplacement des 2/3 des préfets, dotation à la Corrèze, promotion voltaire.. on continu ? RC lui il a laissé en place les personnes du rapport et je ne suis pas sur qu'en 2014 il en sera remercié

Anonyme a dit…

Anonyme de 9:46, il faut que les socialistes arrêtent de tout mettre sur le dos de leurs prédécesseurs. La crise mondiale a démarré en 2008 ( gréce, espagne, portugal,.. ce n'est pas Sarko si ? ) le MOUAJEU l'a niée jusqu'en 2012. Et depuis en terme de dépenses public il a fait quoi ? Il augmente les impôts et ne touche pas aux dépenses pour préparer 2017.

Anonyme a dit…

http://www.midilibre.fr/2013/10/21/un-campement-de-roms-installe-a-port-marianne,772536.php

Le cauchemar continu, on ne peut rien faire la bonne blague, lâcheté de nos politiques, honte à cette classe politique UMPS

Anonyme a dit…

21 octobre 2013 09:46 si Monsieur Roger Castillon a la note de 20 à l'argus des communes, pensez vous que Monsieur Hollande aurait 20 à l'argus des pays ?
Monsieur Castillon et sa réforme des 35h pour les agents a mis en place une véritable équité sociale. Pensez vous que Monsieur Hollande et sa réforme des retraites a mis en place l'équité sociale (privé, publique, régime ultra spéciaux) ?
Monsieur Castillon s'était engagé à revenir au taux d'imposition de 2007, ce qui est fait. Pensez vous que Monsieur Hollande, qui a tant critiqué Sarko, reviendra aux taux d'imposition de 2012 ? Monsieur Castillon et son équipe ont choisi de ne prendre que la moitié de leurs indemnités pour redresser notre ville et cela dès leur élection. Pourquoi Monsieur Hollande et son équipe ont repoussé le cumul des indemnités de mandat ?
Et il y aurait tant d'autres "nuances" anonyme 9:46 a apporter.
L'idéal, ce serait que Monsieur Hollande viennent se faire conseiller par Monsieur Castillon et la gestion "en bon père de famille". Mais je ne suis pas sûr que notre président comprenne, lui qui est un politique, alors que Monsieur Castillon a été un gestionnaire d'entreprise.
La priorité de ce gouvernement et de tous les élus devraient être le chomage, le Midi Libre titre "LA MISERE PROGRESSE ENCORE EN LANGUEDOC ROUSSILLON", nous sommes 3ième National et qui gère la région ? quand je vois la somme que l'agglo risque d'investir pour Scène campagne alors que "27 % des enfants mineurs vivent dans un ménage pauvre",nous sommes 2ième national, en Languedoc Roussillon, et qui gère l'agglo ?
Je n'ai pas voté Sarkozy et croyez moi, je ne voterai plus à gauche de ma vie.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Ma taxe foncière a augmenté alors que les taux sont resté constant ?
Pourquoi et pour qui SVP ?

Merci

ltdi a dit…

même le pape a démissionné, donc il serait temps que l’hurluberlu qui fait officie de président en fasse de même.

dire qu'il y a 18 mois une majorité de français a élu ça

Anonyme a dit…

Puisque la presse a décidé que le quotidien du famille ne respectant la loi, défendu par des associations qui ne respectent pas plus la loi ..

De quoi vivent ces associations type RESF ?

En général,elles sont les auxiliaires des partis de gauche qui s'en servent comme tiroirs caisse, elles encaissent les subsides de l'état et servent également à payer les salaires des permanents eux-mêmes animateurs des meetings organisés par ces partis,accessoirement les leaders peuvent puiser dans les tiroirs pour assurer leur confort personnel,je pense que tout cela fonctionne à la satisfaction des français qui votent à gauche, mais je crois savoir que tout le pays n'est pas d'obédience socialiste

Anonyme a dit…

Quelqu'un peut me rappeler qui est à la tête de toutes je dit bien toutes les instances dans notre région ? Anonyme de 9h46 c'est la faute à Chirac et Sarkozy aussi ?

http://www.midilibre.fr/2013/10/20/la-misere-progresse-encore-en-languedoc-roussillon,772353.php

Il faudra voir à prendre ses responsabilités un peu non ?

Anonyme a dit…

il ne faut pas oublier que l'UMP a été au pouvoir pendant des années et si les socialistes sont nullissimes, l'UMP qui critique et donne des leçons ferait bien de faire son auto critique sur certains sujet.

Pourquoi n'a t'il pas fait certaines choses qu'il reproche aujourd'hui aux socialos?



Anonyme a dit…

19:55 , Ok avec vous, mais reconnaissez cependant qu'en impôts, taxes, et découragement des travailleurs du privé et auto-entrepreneurs, Le PS, champion du monde. Là où je vous rejoins "donne des leçons ferait bien de faire son auto critique sur certains sujet", c'est sur les plaintes à l'encontre des Spiripontains, les socialos reprochaient les plaintes pour délit d'expression à l'encontre de Madame l'infirmière, de Virginie, de MRS Clauzier, Renard, Sachy. Puis vint la plainte à l'encontre de RCS !

Anonyme a dit…

@21:46, un détail vous échappe je pense. Les plaintes à l'encontre de Vincent notamment ont été porté par qui ? l'ancien DGS qui est haute autorité ou ?

Pour revenir à la plainte contre RCS, il faut croire que lorsque les mots S... et C... sont considérés comme de l'humour, ce n'est plus le cas lorsqu'il s'agit de s'interroger sur des dérives. Il est vrai que RCS n'a pas le talent des grands humoristes indépendants que sont les bedos, dahan ou guillon..

Anonyme a dit…

Accorder l’asile politique a longtemps été l’honneur de la France au XIXe et dans la première partie du XXe siècle : il s’agissait alors d’accueillir provisoirement un petit nombre d’hommes ou de femmes, engagés politiquement et persécutés dans leur pays, souvent en raison de leur combat pour les libertés.

Les gouvernements actuels ont abandonné cette belle tradition : nul n’a songé à proposer d’accueillir en France Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, reclus à l’ambassade d’Équateur à Londres depuis près de deux ans. Et le gouvernement français n’a pas hésité à annoncer préventivement qu’il refuserait l’asile politique à Edward Snowden, l’esprit libre et courageux qui a dénoncé le flicage mondial de la NSA. Ainsi, c’est à Moscou et non à Paris que le dissident Snowden a trouvé refuge. Quelle leçon !

Dans le même temps, des dizaines de milliers d’escrocs au droit d’asile bénéficient, chaque année, de la générosité française. La recette est simple : dès vos valises posées sur le territoire français, vous racontez une histoire à dormir debout (sur vos origines, sur les persécutions que vous pourriez subir comme femme, comme « gay », comme membre de telle ou telle ethnie, comme victime du SIDA, c’est selon la mode du moment) ; nul dans l’administration n’aura le droit ou les moyens de vérifier vos dires ; et dans la semaine, vous aurez droit à un logement (éventuellement à l’hôtel), à des allocations et à la gratuité des soins. Formidable, non ? Si la préfecture ne vous accorde pas tout ça rapidement, vous pourrez assigner l’État devant le tribunal administratif. Des avocats payés par des associations subventionnées par les contribuables vous défendront. L’État, lui, se défendra tout seul car ses fonctionnaires ne disposent pas de crédits pour payer des avocats… Et puis il suffit, en toute mauvaise foi, d’accumuler contestations et procédures pour tenir cinq ans ; et au bout de cinq ans, vous deviendrez régularisable, ce qui vous permettra de continuer à nous enrichir de vos différences ; encore quelques petites années d’attente et vous pourrez ensuite devenir français. Pourquoi s’en priver ?

Voilà la réalité. Cela coûte des milliards d’euros chaque année à la France. Mais curieusement, les libéraux et les patrons qui poussent des cris d’orfraie pour dénoncer les excès fiscaux font preuve d’un silence de violette lorsqu’il s’agit d’évoquer ce type de dépenses.

Il faut bouleverser la donne. Il ne faut pas seulement changer les règles du droit d’asile ni même établir des quotas. Il faut s’affranchir des règles du politiquement correct imposées par de pseudo « sages » résidant dans les beaux quartiers.

Allons plus loin : il faut changer de paradigme. Bien sûr, il faut respecter les droits individuels ; mais il faut prendre aussi en compte les droits collectifs du peuple français : droit à la souveraineté, droit à l’identité, droit à la sécurité, droit au respect civilisationnel, droit à l’équilibre budgétaire. Fût-ce au détriment des parasites qui détournent un droit généreux. Et si on faisait un référendum ?

Anonyme a dit…

Il fallait bien qu’un jour l’évidence leur explose au visage. A force de vouloir présenter des clandestins, par idéologie médiatico-bobo dans les informations et feuilletons télévisés en pauvres victimes forcement sympathiques, privées de papiers par de méchants racistes, on devait finir par trouver une caricature de profiteurs à la hauteur du ridicule des humanitaro- gauchistes. Ce sera peut être le mérite de Léonarda et de sa magnifique famille d’avoir ouvert les yeux aux plus aveugles. Car on a dépassé et de loin les limites de la connerie ambiante.

Le président Hollande en grande tenue présidentielle s’occupant du cas Léonarda… cela restera dans les annales. Son amalgame entre les jeunes lycéens politisés et la jeunesse, tout comme son geste de générosité envers l’ingrate adolescente resteront des erreurs politiques majeures. Les journalistes, idiots utiles de l'immigration clandestine, ont immédiatement tendu leurs micros vers Léonarda au Kosovo où ils s’étaient empressés de s’agglutiner pour recevoir la bonne parole. Ils n’ont pas été déçus. Ils ont très vite été horrifiés du comportement du clan, de son arrogance et de son agressivité qui a donné à la France entière une image terrible de certains clandestins. Ils se sont rendu compte qu’ils confortaient les partisans de la rigueur vis a vis de l’immigration clandestine et des abus du droit d’asile utilisé par des profiteurs bien renseignés. Ce sont les pires des clandestins qui ont été médiatisés.

Léonarda en direct affirmant du haut de son importance qu’elle retournera en France, même clandestinement, non pas pour subir la loi d’une république ayant trahi ses valeurs ….mais pour imposer la sienne…. Les journalistes qui lui servaient la soupe en sont restés comme deux ronds de flanc. Certains ont même pris une fuite discrète pour ne pas être inclus dans les images en direct de cette séquence d’anthologie. Ah le direct !

Anonyme a dit…


Direct aussi avec la mère incompréhensible dans son langage mais, hystérique dans son comportement et agitant sa nombreuse famille devant les cameras, et le père dans un sabir balkano-italien exprimant sa conception des choses et sa vision de la démocratie. Ces Roms la- sont ils vraiment Roms d’ailleurs- ont fait, grâce au comportement médiatique, la leçon en direct à la France et à son président. Cela valait son pesant d’humiliations de la patrie des droits de l’homme et du clandestin. Car finalement tous ces clandestins devenus de gentils sans papiers que la gauche et la presse veulent régulariser, ils ont de quoi se plaindre de la caricature négative renvoyée d’eux par cette famille si médiatisée.

La presse peut se mordre les doigts d’une manip qui se termine en queue de poisson et même en désastre politique pour le président, Manuel Valls, la gauche et qui ne profite qu’à ceux qui ne veulent pas du retour de Leonarda et sa famille. Car quelle famille tout de même !

[Une famille qui oublie subitement les plaintes pour coups venant du père] Le père de Leonarda a en effet reconnu avoir menti aux autorités françaises pour obtenir le statut de réfugié : ses enfants ne seraient pas kosovares mais italiens. Pour appuyer ses dires, Resat Dibrani a montré des documents à Europe 1. Il s'agit de cinq certificats de naissance, envoyés par l'Italie au ministère de l'Intérieur kosovare. Ces papiers concernent Leonarda, sa sœur et trois de leurs frères. Ils attestent que les enfants sont nés à Fano, une petite ville sur la cote adriatique. La petite dernière serait, elle, née en France en 2011. Quant à la mère de Leonarda, elle n'a aucun papier prouvant son identité. Ces documents ne font néanmoins pas automatiquement de Leonarda et ses frères et sœurs des Italiens ou des Français puisque leurs parents n'ont pas ces nationalités. Les enfants ne sont néanmoins pas apatrides mais pas kosovares non plus car ils ne sont pas nés au Kosovo.

Le maire de Fano, ville italienne où avait résidé la famille durant de nombreuses années, est sorti du silence. Et il décrit un père de famille très difficile à gérer, qui a fui la ville lorsque les autorités de cette ville avaient menacé de retirer la garde des enfants. Quant à l’adolescente on sait qu’elle est une championne de l’absentéisme scolaire et des fugues nocturnes. Et voilà ceux que Léonarda ne veut pas quitter, voila son intégration et son amour de l’école.

Finalement cette manip devrait ouvrir les yeux et les « cons » de Léonarda se retrouver sur le mur des juges du syndicat, forcément émus par son cas si touchant et dans le premier rôle au milieu du très impressionnant casting des arroseurs arrosés.

L'Amiral Pédalo a dit…


Jeu : Les maths pour les nuls avec Leonarda


L’affaire Leonarda est symptomatique d’une France en crise dans laquelle les français se divisent.
Avec 2.000 milliards de dette et 2 millions de foyers imposés en plus cette année, calculons les dépenses engendrées par Leonarda afin de cerner les enjeux ayant poussé un président de la république et son ministre de l’intérieur à enfreindre la loi internationale et la justice française en insistant pour qu’elle revienne.

La famille de Leonarda (deux adultes et cinq enfants) est arrivée il y a 4 ans et 8 mois en France. Elle a été prise en charge en CADA (centre d’accueil pour demandeurs d’asile).

Sachant ces tarifs donnés par le gouvernement et l’INSEE :

Les demandeurs d’asile hébergés en CADA bénéficient de l’allocation mensuelle de subsistance 718 euros (couple et 4 enfants) + 110 euros par enfant supplémentaire.

L’allocation temporaire d’attente, dispositif prévu de manière subsidiaire à l’hébergement. Son montant s’élève à 11,20 € par jour et par adulte en 2013

En 2013 une place en CADA coûterait en moyenne 24 € par jour par personne

Dépense moyenne par élève/an (INSEE) : 8.312 euros

Montant de l’aide juridictionnelle « gratuite » par année : 1.200 euros/ an

Santé (sécurité sociale+ CMU équivalent à l’AME) : 2 900 euros en moyenne par immigré clandestin/an

Si l’on rapporte le coût total de cette politique au nombre de personnes effectivement reconduites et non prises en charge par l’OFII, on aboutit à un coût moyen unitaire global de 12 645 euros

L’aide au retour volontaire (ARV) a été versée à 4 726 personnes en 2011. Elle concerne des étrangers visés par une obligation de quitter le territoire français ou un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière. L’aide financière s’élève à 2 000 euros par adulte seul et à 3 500 euros par couple, avec 1 000 euros par enfant mineur jusqu’au troisième enfant inclus et 500 euros à partir du quatrième enfant.
Selon France Terre d’Asile, un mineur étranger isolé coûte en moyenne 50.000 euros/an.

Question 1 : Combien a coûté la scolarité de Leonarda, brillante élève à l’accent franc comtois et absente un jour sur trois ?

Question 2 : Combien a coûté la venue de cette famille, présentée comme une chance pour la France ?

Question 3 : En sachant qu’un foyer fiscal français paie 2.497 euros d’impôts /an, combien aura t-il fallu de foyers pour financer cette « aventure » ?

Question 4 : Jean Marc Ayrault a promis d’envoyer 15 millions d’euros à la Bretagne, région victime de vagues de licenciements, en valeur « Leonarda », combien d’aides à l’intégration réussie de familles italo kosovares cela représente t-il ?

Question 5 : Combien coûterait le retour de Leonarda, seule, jusqu’à sa majorité, scolarité incluse ?

Dark va dehors a dit…

Le Parti Socialiste a vraiment de bien beaux alliés avec les verts, le sénateur Jean Vincent Placé qui incite les lycéens à foutre le bordel et descendre dans la rue pour exiger le retour de toute la famille Leonarda.

Et maintenant, Eva Joly qui ose comparer les roms aux pieds noirs!

«Si nous ne sommes pas capables d’intégrer quelques dizaines de milliers de Roms alors que nous avons intégré, en 1962-63, un million de pieds-noirs…»

Tout simplement honteux, abject de comparer le drame des pieds noirs en 62 avec les roms, les verts et Eva Joly ont osé et ils sont au gouvernement.

L'Amiral Pédalo a dit…

Question 1 : Combien a coûté la scolarité de Leonarda, brillante élève à l’accent franc comtois et absente un jour sur trois ?

8.312 euros * 4,16= 34 577, 92 euros

Question 2 : Combien a coûté la venue de cette famille, présentée comme une chance pour la France ?

Sa venue correspond à son maintien tout le temps qu’il a duré et pas à son arrivée seule. Il faut une grosse addition.
Il y a 7 personnes (deux adultes, 5 enfants), restées 4 ans 8 mois. Léonarda a-t-elle été la seule à être scolarisée? On le supposera dans la flemme d’aller vérifier.
On se retrouve donc avec :
- Allocation mensuelle de subsistance : 718€ + 110€ = 828€ par mois, en un an ça fait 9.936€.
- Allocation temporaire d’attente : seulement pour les adultes, donc 22,40€ par jour, soit 8.716€ par an.
- Places en CADA : 7 personnes, 7 x 24 = 168€, soit 61.320€ par an.
- École : voir résultat ci-dessus, 5.541,33€ par an.
- Aide juridictionnelle : vaut pour toute la famille, 1.200€ par an.
- Santé : 2.900€ x 7 = 20.300€ par an.
- Coût moyen du renvoi : 12.645€ par personne et par an, donc 88.515€ pour la famille entière. Mais ce n’est qu’une seule fois.
- ARV : 3500€ (couple) + 3 x 1000€ + 2 x 500€ = 7.500€. Mais ce n’est également qu’une seule fois.

On a donc 107.013,33€ par an cumulés.
Sur 4 ans 8 mois, on multiplie par 4,66, ça fait 498.682,118€.
Plus le renvoi, ajoutons 96.015€…

Ça nous fait 594.697,118€ normalement.

Question 3 : En sachant qu’un foyer fiscal français paie 2.497 euros d’impôts /an, combien aura t-il fallu de foyers pour financer cette « aventure » ?

594.697,118/2.497 = 238,1


Il aura fallu les impôts de 238 foyers pendant un an pour payer la facture Leonarda

Question 4 : Jean Marc Ayrault a promis d’envoyer 15 millions d’euros à la Bretagne, région victime de vagues de licenciements, en valeur « Leonarda », combien d’aides à l’intégration réussie de familles italo kosovares cela représente t-il ?

Eh bien, 15.000.000€ divisés par 594.697,118€, ça nous fait 25,2 familles Dibrani à l’arrondi inférieur (25,2229236 précisément).


Donc Ayrault a donné aux bretons l’équivalent de l’aide donnée par l’état à 25 familles de roms (sur les 17 000 roms recensés) pendant moins de cinq ans.

Question 5 : Combien coûterait le retour de Leonarda, seule, jusqu’à sa majorité, scolarité incluse ?

3 ans jusqu’à la majorité, donc 3 fois 50 000 euros = 150 000 euros



Amiral Pedahuile a dit…

Quel joli copier-coller venant de fdesouche... source intarissable de haine ordinaire.

Tché sur PS3 a dit…

Amiral Pedahuile a dit…

Quel joli copier-coller venant de fdesouche... source intarissable de haine ordinaire.
23 octobre 2013 10:09

De retour ? Encore une remarque pleine d'intelligence, de clairvoyance. C'est sur internautes de RCS vous devriez plutôt vous inspirez des démocrates ( donc de gauche ) qui font des extrémistes de gauche des héros, des journalistes de France 2 des traitres à la cause ou des associations parasite qui violent la loi avec l'argent des contribuables...

L'Amiral Pédalo a dit…

C'est sur Amiral Pedahuile que ce n'est pas dans Libé journal officiel du PS ou sur France Inter radio pourtant dite de service public et vrai nid de gauchos qu'on informera les Français des réalités de la vie quotidienne.

L'info est diverses et variés grâce au net, 40 ans qu'on nous prend pour des cons et des abrutis avec les médias à la solde du système et subventionnés avec l'argent du contribuable, donc de grace Amiral Pedahuile vos leçons de morale à 2 balles vous vous les prenez et vous vous les mettez bien profond la ou je pense.

Sinon le site Boulevard Voltaire est très bien aussi, on n'y lit pas la merde et la propagande que vos amis de la presse nous servent pour nous enfumer.

Amiral Pedahuile a dit…

Excellent tout de même, il suffit de pointer une source des plus nauséabonde du net français pour être forcément taxé de gôchiste parasite, violeur d'enfant (rayer la mention inutile)... c'est bien rassurant de mettre les gens dans des petites boites, hein. Ce que je dis, en substance, c'est lever le nez du dessus du caniveau au lieu de brasser la diarrhée que fdesouche et ses potes d'extrême droite aime soulever. Ai-je dis que j'étais un/une pro Léonarda? Non. Enlevez vos oeillières.

cent coeurs et sans reproches a dit…

ben ben sûr, Amiral Pedalo, faut pas écrire les vérités, faut pas creuser autant pour déterminer combien ça coûte, enfin combien ça nous coûte, cette demoiselle. D'ailleurs moi, je vais faire comme tous les citoyens de gauche, tolérants, gentils, l'excellence quoi ! je vais accueillir sur mon terrain et dans mon foyer toute la misère du monde, sur mes deniers personnels bien sûr, parce que moije avoir un coeur grand comme.........les dépenses publiques !
Il y a très mais très très peu de personnes en difficulté en France, un minimum en Languedoc Roussillon, un mini minimum à Bagnols et Pont.En plus j'ai la grande chance, comme une majorité, d'être privilégié, 1 boulot d'ouvrier à 1150 euros, un toit, une voiture, la richesse quoi ! Donc a votre bon coeur Mesdames et Messieurs, cent coeurs et sans reproches, contactez les associations internationales pour héberger des familles en difficulté, soyez de gauche, enfin !!
Comme le disait mon grand père :
"Petit.......... ça rend sourd !"

Anonyme a dit…

@amiral pédahuile
Quand ces problèmes là seront réglés, loger décemment nos gendarmes :

"Les appartements de la compagnie de Bagnols tombent en décrépitude année après année."
" Par exemple, voilà des années qu’on nous promet de changer le portail d’entrée de service pour un modèle électrique avec digicode. C’est un élément essentiel à notre fonction, partir et rentrer de la caserne rapidement. Mais rien n’a encore été fait, on nous dit maintenant que comme le revêtement de sol est hors d’usage, il faut attendre que les travaux concernant ce point soient effectués avant que le portail soit changé . Et aujourd’hui, les gendarmes ont presque honte d’inviter des amis dans leur logement tant l’aspect extérieur du bâtiment est défraîchi." Un quotidien partagé d’ailleurs par nombre de militaires de la compagnie.

À Pont-Saint-Esprit, Roquemaure ou Lussan, les trois casernes de gendarmerie de la circonscription, propriétés du conseil général, la vétusté pose problème aux gendarmes. Aussi bien pour mener à bien leur mission que pour offrir un foyer décent à leurs familles."

http://www.midilibre.fr/2013/10/22/la-gendarmerie-fait-grise-mine-un-terrain-pour-une-future-gendarmerie-sur-le-plu-de-bagnols,773321.php

mais cela ne semble pas être une priorité de nos élus ?
Réglons les priorités, et nous pourrons accueillir toutes les petites Léonarda

Anonyme a dit…

"Les contribuables sont partagés entre rire devant les absurdités qu’ils sont sans cesse « invités » à financer et la rage, voire le désespoir de voir que nos politiques font à peu près le contraire de ce qu’il faut pour redresser notre pays !"
http://www.contribuables.org/2013/10/23/ils-taxent-tout-et-nimporte-quoi-contribuables-dites-stop-video/

Anonyme a dit…

Amiral Pedahuile, qu'est ce qui vous gène, la forme ou le fond ? Si c'est sous la forme, vous me faites penser à quelqu'un qui s'était plaint non pas sur les chiffres annoncés mais sur l'humour soit disant douteux utilisé pour présenter ses chiffres. Il est vrai que tous le monde n'a pas le même humour..

Anonyme a dit…

Amiral Pedahuile a dit…
" il suffit de pointer une source des plus nauséabonde du net français"


cher Amiral, etes vous critique littéraire , analyste poli tics, sociologue, politologue,... pour juger les sites du net ?
cher Amiral, etes vous censeur?, la liberté d'expression cela vous parle?, l'ouverture?, d'esprit bien sur, aussi ?
cher Amiral votre " brasser la diarrhée" est fort juste, puisque le coq est le seul animal qui chante les pieds dans la M----.Vous trouverez la fin, cher amiral, j'en suis convaincu

L'Amiral Pédalo a dit…

@ Pedahuile,


La fachosphère ayatolesque bobo gaucho possède avec vous un merveilleux petit garde rouge, continuez vous m'amusez.

J'adore vos leçons de morale ce qui est bien ce qui est mal.
Merci de penser pour les Français mais ça fait 40 ans que ça dure, on éprouve un léger petit besoin d'émancipation et ça commence des 2014 aux élections.

Peut-être vous inquiétez vous pour votre boulot?
ça expliquerai alors, sans que vous passiez sur le divan d'un psy, vos propos et votre affolement.


Tché sur PS3 a dit…

Spéciale dédicace à Pedalhuile,

Le parisien est-il raciste, islamophobe ou est-il connu pour brasser de la diarrhée ? Aura-t-il eu droit parce que sortant de la droite ligne du politiquement correct d'être rebaptisé par la gauche qui pense pour nous comme BFM est devenu BFN ou TF1 en TFN ? Je parle bien évidemment du journal le parisien parce qu'un jour il a osé publier cela

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/aubervilliers-le-marie-refuse-de-se-convertir-a-l-islam-07-01-2012-1801354.php

J'imagine un seul instant si fdesouche avait publié cela ( ou Dreuz parce que vous n'aimez pas non plus si ? )

ltdi a dit…

oh la la il est choqué le pedahuile, peut-être voit-il dans un beau quartier? travaille t'il dans une tour d'ivoire? il faut l'excuser ce brave homme il est dans le déni total de la réalité que vivent au quotidien des millions de français qui n'en peuvent plus.

plus dure sera la chute pour lui, quand on vit dans son monde si éloigné de la réalité et des préoccupations primaires des gens, on tombe forcément de haut le jour ou les électeurs ouvrent les yeux et décident de prendre leur destin en main, refusant de l'abandonner comme c'est le cas depuis maintenant vingt ans à des incompétents qui nous ont gouverné et ruiné ce pays.
tous dans le même sac, il suffit de regarder ou nous en sommes rendu aujourd'hui et avec le clown de l'elysée et ses troupes ça empire de jour en jour.

nicole grenet a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=WUjIZAYOUNw

TRAHISON ILS OSENT TOUT

Anonyme a dit…

Le socialisme pour ceux qui ne le savent pas encore, c'est la haute bourgeoisie qui se goinfre aux frais du peuple et fait du social en prenant aux travailleurs pour offrir aux non travailleurs.
La haute bourgeoisie n'étant pas constituée de travailleurs, elle n'a pas à partager mais à prendre encore plus pour ses enfants.

Anonyme a dit…

Encore un site à censurer Amiral Ped alhuile, avec votre ideologie de la censure de tout ce qui gêne, je vais arrêter mon forfait internet :
"Au total, la famille de Léonarda a coûté 107 013,33 euros par an aux contribuables, soit un coût global de 594 697,118 euros."

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/combien-a-coute-la-famille-de-leonarda/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ObservatoireDesSubventions+%28Observatoire+des+subventions%29

A vendre box avec 6 voyants qui clignotent rouge

Anonyme a dit…

tout à fait 24 octobre 2013 17:26, mais le seul , l'unique, s'il en reste un ce sera celui là, c'est le site de l'agglo que vous avez du recevoir avec les 2 livrets, l'un en 130 pages, l'autre en 79 pages, version papier glacé. Surtout ne pas censurer, n'est ce pas Anonyme Pedahuile ?
Par contre je ne suis pas arrivée a accéder au site www.gardrhodanien.com
L'autre site, inagglo.fr, un délice, des VIP et pleins de beaux mecs !

Oedipe a dit…

@ Anonyme 21:17, pour le site inagglo, regardez un peu plus loin que le titre : http://www.inagglo.fr/fr_FR/Mentions-legales et en particulier ceci concernant BCS http://www.societe.com/societe/bsc-developpement-788944080.html... c'est TVsud derrière, pas l'agglo. Donc, sauf erreur, ce n'est pas les deniers du contribuable qui paye ce site.

Sinon, où est-ce que Pedalhuile à réclamé la censure de fdesouche? Je ne le vois nulle-part. Il a juste dit, avec sa prose qui est la sienne (et fleurie...), que ça n'était pas sa tasse de thé et que les propos qui s'y trouvent ne sont pas des plus objectifs. Du moins c'est ce que j'en comprend.

Anonyme a dit…

Quoi dire de plus ? http://www.youtube.com/watch?v=FijlcFHgp9o

mydy lybrre a dit…

Du Midi Libre dans le texte avec les fotes d'aurtografe qui vont bien

pris sur leur site

Woerth aurait fait 54 à 83 millions d'euros de cadeau fiscal à Tapie, affirme Libértation

Une ristourne de 54 à 83 millions d'euros" : c'est le "cadeau" fiscal qui aurait été fait par l'ancien ministre du Budget Eric Woerth à Bernard Tapie, selon le quotidien Libération. Les deux intéressés démentissent.