dimanche 1 septembre 2013

Contribuables il faut que le PLU vous plaise car vous êtes actionnaire par Frédéric Subirana

Le lundi 2 Septembre à 18h30, à la salle des fêtes, le projet de PLU arrêté sera présenté aux spiripontains.


 L'aménagement futur de la citée nous concerne tous.
Ceux qui payent les taxes foncières doublement, car compte tenu qu'ils sont propriétaires cela concerne la valorisation ( ou l'inverse ) de leur bien dans le temps.

Mais le PLU qu'est-ce donc ?
Le PLU ( plan local d'urbanisme ), remplaçant du POS (  plan d'occupation des sols ) organise le développement de la commune en fixant les règles d'urbanisme : zones constructibles, coefficient d'occupation des sols, prescriptions architecturales...avec priorité à la gestion économe de l'espace et à la densification du territoire.
Il expose le projet global d'urbanisme qui résume les intentions générales de la commune quant à son évolution, tout en prenant en compte l'économie, le social, le cadre de vie, l'environnement, l'architecture, le patrimoine, la vie de la citée quoi...

Il est a suite logique du PADD (Projet d'Aménagement et de Développement Durable),.
Le Projet d'aménagement et de développement durable (PADD) constitue une nouveauté essentielle ; entre le contenu du plan d'occupation des sols et celui du PLU.

C'est un document politique exprimant les objectifs et projets de la collectivité locale en matière de développement économique et social, d'environnement et d'urbanisme à l'horizon de 10 à 20 ans.
Il répond au principe de développement durable qui inscrit le P.L.U. dans des objectifs plus lointains que sa propre durée ; le développement durable est défini comme « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ».

Il s'agit donc de la préparation du Pont Saint esprit de demain, donc de votre futur quotidien et de l'environnement de vos biens.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Le PLU ne va pas passer sous la responsabilité de l'agglo ?

Anonyme a dit…

Pas encore mais le Conseil général de l'environnement et du développement durable a rendu public le 1er août 2013 son rapport sur le plan local d'urbanisme intercommunal (PLUi) intégrateur. Ce nouveau dispositif figure dans le projet de loi de la ministre de l'Egalité des Territoires et du Logement, Cécile Duflot, pour l'accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR). La ministre qualifiait d'ailleurs ce dispositif de « chance pour les territoires ruraux » lors de la présentation de ce texte en conseil des ministres à la fin de juin. Dans son projet de loi, Cécile Duflot prévoit que le plan local d'urbanisme (PLU) soit désormais une compétence obligatoire de tout établissement public de coopération intercommunale (EPCI). Ce qui signifie que l'élaboration du plan d'urbanisme sera, par exemple , transféré des communes aux communautés de communes . Le rapport préconise de « laisser une période transitoire de trois ans, à compter de l'entrée en vigueur de la compétence PLU pour les EPCI, afin de permettre un débat entre les intercommunalités et les communes sur le lancement du futur PLUi ainsi que l'achèvement des documents d'urbanisme communaux engagés avant cette date. L'institution de cette période transitoire permet de s'affranchir de la fixation d'un seuil de population en deçà duquel le PLUi ne serait pas obligatoire ». Tout en insistant sur le bien-fondé de cette réforme, les rapporteurs insistent sur l'idée de « concevoir le PLUi comme un outil communautaire co-construit avec les communes ». Le PLUi devrait à terme remplacer les cartes communales, les plans d'occupation des sols (POS) et les PLU communaux. Son développement devra s'accompagner, selon les rapporteurs, d'un « puissant appui » des services déconcentrés de l'Etat comme la direction de l'habitat de l'urbanisme et des paysages.
En savoir plus sur http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/plan-local-d-urbanisme-intercommunal-assurer-la-reussite-d-une-reforme-essentielle-rapport-75800.html#UrwKjqM3H3Y1HCXQ.99

Anonyme a dit…

A t’ont pensé d’inclure dans le PLU l'interdiction d'implanter des éoliennes tant privées que publiques dans des secteurs protégés et dans les lotissements où les maisons sont les unes sur les autres?Cette question me tient à cœur,une éolienne plantée par mon voisin à 20 mètres de mes fenêtres me pourrie la vie depuis des mois.

eole a dit…

A propos éolienne

Le Projet éolien du Tremblay situé près du Mont Saint Michel annulé par la justice

En annulant le permis de construire des éoliennes du Tremblay situé à proximité du Mont Saint Michel, le Tribunal administratif de Rennes donne raison à l’Association Environnement et Paysage en Haute Bretagne Ille et Vilaine (AEPHB) et à la Fédération Environnement Durable (FED) qui refusaient le saccage de ce site emblématique classé au patrimoine mondial de l’Unesco

En 2009 la FED qui regroupe plus de 900 associations de toutes les régions de France et sa délégation régionale Basse Normandie Environnement (BNE) avaient organisé une marche internationale au pied du Mont Saint Michel.
Depuis cette date de nombreuses associations de la protection du patrimoine et du Paysage de la France ainsi que des organisations internationales comme Europa Nostra et la Plateforme contre les éoliennes industrielles EPAW s’étaient mobilisés pour sauver ce joyau de l’humanité

La FED se félicite de cette décision démontant que le patrimoine de la France n’est plus un bien à vendre, et qu’il n’appartient ni au élus ni aux promoteurs éoliens qui écument notre pays et le défigurent quotidiennement.
Elle rappelle que l’éolien industriel est un « miroir aux alouettes » anti économique et anti écologique fonctionnant depuis son lancement en 2001 grâce à des subventions publiques, à l’affairisme et aux compromissions.

Contacts Presse
Fédération Environnement Durable

Jean-Louis Butré
http://environnementdurable.net