mardi 24 septembre 2013

Appel à témoins : Raz le bol fiscal

Vous êtes Célibataire, Veuf, Cadre, Profession libérale ou Commerçant et vous vous sentez étouffé par la hausse des impôts ? 
Contactez-nous car votre témoignage nous intéresse et surtout intéresse enfin les journalistes et leur rédaction.



23 commentaires:

Anonyme a dit…

Pourquoi faire ?

FS a dit…

Pourquoi faire ? La presse écrite s'intéresse au contribuables les plus touchés par les hausses d'impôts et cherche des témoignages. Pour les obtenir elle demande aux associations d'être un relais.

Gérard Le Normal a dit…

Mais oui, pourquoi faire ? il n'y a que des gens heuuuureuuux, discutez avec votre famille, vos voisins, vos collègues, vos amis, heuuuuuureuuuux ! le bonheur, pleins de projets, la tranquillité, la confiance dans l'avenir, du boulot pour nos enfants, etc.... heuuuureuuux !
D'ailleurs, je vais même vous pousser la chansonnette :

"je viens te chanter la ballade, la ballade des gens heureux (bis)
Journaliste pour ta première page
Tu peux écrire tout ce que tu veux
Je t'offre un titre formidable
La ballade des gens heureux
Je t'offre un titre formidable
La ballade des gens heureux ...."

Anonyme a dit…

"Evidemment, ce sont les contribuables qui règleront la facture de la conseillère en communication de Brigitte Ayrault, alors même que les effectifs dans les cabinets ministériels sont en pleine explosion ( voir Hausse des effectifs des cabinets ministériels)."

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/une-conseillere-en-communication-pour-brigitte-ayrault/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ObservatoireDesSubventions+%28Observatoire+des+subventions%29

Anonyme a dit…


Le maire de Bagnols candidat à sa succession
RENÉ DIEZ
24/09/2013, 11 h 09 | Mis à jour le 24/09/2013, 11 h 14

Jean-Christian Rey est officiellement candidat. Reste à savoir s’il y aura des primaires.
Jean-Christian Rey est officiellement candidat. Reste à savoir s’il y aura des primaires. (Photo M.A)

Le maire sortant a déposé sa candidature à l'investiture du PS pour les municipales de mars prochain.

Jeudi 19 septembre à dix heures, Jérôme Talon, directeur de cabinet, a déposé à la fédération du parti socialiste du Gard, la candidature à l’investiture pour les municipales de mars 2014 de Jean-Christian Rey. À jour de cotisation de militant et d’élu, comme le stipulent les statuts du parti. Pour être officiellement candidat à sa propre succession, le maire sortant de Bagnols a fait un chèque de plus de 10 000 €, montant dû pour ses mandats à la Ville, à la présidence de la communauté d’agglomération du Gard rhodanien et de vice-président du conseil régional.

Le maire veut cotiser sur le net de ses indemnités et non sur le brut

Sans doute, une relation de cause à effet, Jean-Christian Rey dont les indemnités brutes annuelles s’élèvent à 109 024 € bruts, soit 84 108 € nets, 9 085 € bruts et 7 009 € nets par mois, propose à la commission des finances de la fédération que le calcul des cotisations (8 % sur chaque indemnité destinée à faire tourner la boutique PS), soit "basé sur le net car à la différence d’autres élus qui ont un emploi, lui est obligé de cotiser pour la sécurité sociale et pour la retraite en considérant ses indemnités comme un revenu." Et d’insister sur "cette différenciation entre les élus qui ne travaillent pas (et non indemnisés par les Assedic)". Et dire que la politique n’est pas un métier.

Anonyme a dit…


Brigitte Ayrault : du Combi Volkswagen à la com’
-

Le 24 septembre 2013
Nicolas
Gauthier
Journaliste, écrivain.
Nicolas Gauthier est auteur avec Philippe Randa des Acteurs de la comédie politique.

Qu’il est loin, le temps du Combi Volkswagen pour tourisme vert avant l’heure, façon fleurs peintes au pochoir sur la carrosserie. On the Road Again ou Going Up the Country, à la Canned Heat, en route pour le très boueux festival de Woodstock.

Brigitte Ayrault et son mari Jean-Marc furent incidemment partie prenante de cette époque. Où l’on vivait alors d’un rien, d’amour et d’eau fraîche, mais aussi un peu de l’argent parental. Où les lendemains allaient chanter, où les syndicats syndiquaient, tandis que des guitares survitaminées à l’électricité lysergique promettaient un monde meilleur.

Badaboum. On a ensuite vu les mêmes, barbes broussaillant dans le cou, costumes de velours fripés et chaussures innommables fabriquées en Merdaflex d’élevage, achetées dans des centrales d’achat pour fonctionnaires. Et les susdits d’arriver un beau jour de mai, le 10 de l’année 1981, sous les lambris des anciens régimes, capétien et gaulliste.

Les professionnels de la corruption à grande échelle, les voyous du BTP et de l’affichage, les avionneurs et les patrons de télé s’en tapent encore les cuisses de rire. Bienvenue dans le Nouveau Monde, celui de Bernard Mitterrand et de François Tapie… Blaireaux un jour, blaireaux toujours : les anciens incorruptibles ayant démontré leurs aptitudes à finir en corrompus éminemment ouverts à tous les arrangements. Ainsi va la vie…

Le couple Ayrault, prof d’allemand un peu coincé et donzelle bâtie sur le même modèle gaucho-calviniste, n’aura donc résisté que peu de temps. Ainsi, Brigitte Ayrault vient-elle de s’offrir les services d’une conseillère en communication : une certaine Nathalie Puvilland. Et voilà qui pose à la France un bon paquet de problèmes.

Si la Ve République n’octroie pas de statut à la « Première dame de France », elle en accorde encore moins à celle du Premier ministre. Qu’importe, Nathalie Puvilland est là, même si personne ne sait exactement qui elle est, et surtout pourquoi elle est là, quoique tout juste issue du très huppé Club du XXIe siècle, dédié à la « promotion de la diversité ». C’est dire la hauteur de vue du bidule…

Bon, après, il n’est jamais interdit d’apprendre son métier, fût-ce de manière rétrospective. Même si, à l’évidence, cela n’a rien de gagné. Ainsi, interrogée par nos confrères du Figaro, Nathalie Puvilland a signifié qu’en tant que conseillère en communication de Brigitte Ayrault, elle ne souhaitait pas communiquer. À la place de la femme à Jean-Marc, il ne serait pas fatalement incongru de virer illico la « mal-comprenante ».

Nonobstant, puisque sur Boulevard Voltaire nous tentons, vaille que vaille, de nous comporter, tant que faire se peut, en bons chrétiens, ce dernier conseil pour la route : insister au moins sur le fait que Brigitte Ayrault, elle au moins, est mariée. Au contraire d’une certaine Valérie qui, en la circonstance, nécessiterait un vigoureux toilettage quant à sa communication personnelle ; elle dont le « compagnon » semble encore connaître quelques problèmes quant à cette institution pourtant honorée par l’ensemble des religions, qu’elles soient ou non révélées.

Anonyme a dit…

Aujourd'hui le ras le bol concerne touts les gens qui payent des impôts. pourquoi se cantonner à cette catégorie ?

Anonyme a dit…

Ils vivent sur une autre planète
http://www.midilibre.fr/2013/09/24/le-maire-de-bagnols-candidat-a-sa-succession,761170.php

Il ne dit pas par contre qu'il paye pas plus d'impôts que quelqu'un qui gagne la moitié que lui.
C'est dans le cadre de ses fonctions que son directeur de cabinet apporte le dossier ?

Anonyme a dit…

En tant que contribuable, j'ai appris avec grand plaisir ce matin que mon argent servait aussi à la création de village d'insertion pour les .....rom's et qu'en 2014 avec l'accord Schengen de libre circulation, ce sera open bar pour les citoyens Roumains et Bulgares en France.

On vit un époque formidable, quand je vois toutes ces associations subventionnées grassement qui ne vivent que de l'argent des contribuables et surement pas des cotisations de leurs maigres adhérents, qui se souçient plus des roms que des Français, j'ai une légère amertume dans la bouche.....

Anonyme a dit…

"La Cour des comptes vient d’épingler les collectivités locales pour leur mauvaise gestion. C'est le moment de découvrir l'Argus des communes de Contribuables Associés : votre maire est-il un bon gestionnaire ? Découvrez la note de votre commune ! "

http://www.contribuables.org/2013/09/19/lci-sinteresse-aux-depenses-locales-et-a-largus-des-communes/

Parce que les dépenses des communes, c'est vos taxes et impôts braves gens !

Anonyme a dit…

"Pour 100 euros d’impôts :

42 euros !! vont aux salaires et pensions des fonctionnaires (salaires = 27 euros pensions = 15 euros)
6 euros pour leurs frais de fonctionnement
22 euros pour les aides sociales
4 euros pour les investissements (routes, infrastructures…)
16 euros pour les intérêts de la dette contractée par l’État obèse qui dépense toujours plus que ce qu’il encaisse.
Et comme l’État obèse dépense plus que ce qu’il encaisse, en 2014 il y aura encore un déficit qui portera les dépenses publiques à 126% des recettes "

http://www.contribuables.org/2013/09/25/voici-comment-letat-obese-depense-vos-impots/

Anonyme a dit…

"Non seulement les parlementaires-fonctionnaires ne connaissent absolument pas le monde de l’entreprise et encore moins la réalité du marché (ce qui est plus handicapant pour favoriser le redressement de nos finances publiques), mais ceci est contraire au principe de séparation des pouvoirs.

Ils sont juges et parties !"

http://www.contribuables.org/2013/09/25/parlementaire-ou-fonctionnaire-il-faut-choisir-signez-la-petition/

nicole grenet a dit…



Citation de Colbert et Mazarin qui n'a pas pris une seule ride !



Colbert : Pour trouver de l'argent, il arrive un moment ou tripoter ne suffit plus.

J'aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou…

Mazarin : Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison.

Mais l'État, lui, c'est différent. On ne peut pas jeter l'État en prison.

Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.



Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent.

Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?

Mazarin : On en crée d'autres.



Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà.



Mazarin : Oui, c'est impossible.

Colbert : Alors, les riches ?

Mazarin : Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus.

Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres!

Colbert : Alors, comment fait-on ?

Mazarin : Colbert, tu raisonnes comme un fromage

(ou comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade) !

Il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches…

Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres !

C'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus !

Ceux-là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser; c'est un réservoir inépuisable.


> > > Extrait du "Diable Rouge" C'était il y a 4 siècles !



Dark va dehors a dit…

On nous massacre d'impôts, on dérembourse les médicaments, tout augmente, notre pouvoir d'achat est massacré et il faudrait construire des villages d'insertion pour les Roms avec RSA, CMU, scolarisation gratuite?????

La bonne blague!

Anonyme a dit…

Valls et les Roms : après l’enfumage, la gabegie

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, relance la polémique sur les Roms. Ils coûtent cher aux contribuables, tenus de financer leur séjour et leur retour au pays. Valls entend aujourd'hui mieux contrôler ces dépenses, lesquelles seraient injustifiées si l'objectif -l'intégration des populations Roms- n'est pas atteint. Toutefois, Valls fait mine d'ignorer l'essentiel : à partir du 1er janvier 2014 les Roms pourraient obtenir à leur tour le droit de bénéficier de toutes les aides sociales du système français, ce qui coûterait autrement plus cher aux contribuables.

Anonyme a dit…

Budget 2014 : rigueur pour tous, sauf pour les fonctionnaires civils
Par Alain Matthieu, président d’honneur de Contribuables Associés. Le budget de l’État pour 2014 a été établi sous de fortes contraintes politiques et économiques. La question est la suivante : quelle priorité choisit-on ? Satisfaire les camarades ou redresser la barre ?

Anonyme a dit…

En tout cas la France c'est beau et généreux surtout avec les autres, lui il pourrait témoigner des largesses de notre système.

Comment Ivan Danov le ministre Bulgare des investissements a touché des ASSEDIC en France?

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/le-ministre-bulgare-n-a-pas-chome-a-paris_1284844.html

Surtout demain matin, levez vous allez bosser pour payer vos impots

Anonyme a dit…

"Combien de contribuables en France ? "

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/combien-de-contribuables-en-france/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ObservatoireDesSubventions+%28Observatoire+des+subventions%29

Anonyme a dit…

En tant que spiripontain cela me rappelle quelque chose http://www.contribuables.org/2013/09/26/budget-2014-rigueur-pour-tous-sauf-pour-les-fonctionnaires-civils/

Anonyme a dit…

La sncf c'est nous aussi non ?http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/09/27/six-syndicats-de-la-sncf-condamnes-pour-pillage-d-un-comite-d-entreprise_3485907_3234.html

Anonyme a dit…

Je viens de recevoir mon échéancier EDF avec une augmentation de + 30% j'hésite entre écoeurement et haine.

Anonyme a dit…

De même, je viens de recevoir mon échéancier d'impôts sur le revenu, la haine ! encore plus pour ma maman veuve de 80 ans qui ne pourra pas se chauffer cet hiver pour faire des économies afin de payer cette augmentation.
Un pause fiscale ? une pause socialiste en 2014 c'est sur !

Anonyme a dit…

Pour avoir à l'esprit l'importance de la parole de certains sur des thèmes aussi important que la réforme des retraites, la transition allergétique ou la dépense publique, il est indispensable de se rappeler que :
EELV : 2.31 %
L'ensemble des syndicats : 6 %