dimanche 14 juillet 2013

La cour des comptes sur la même longueur d'ondes que les Contribuables ? par RCS

Nous apprenons par l'agence Reuters, que sur la question du millefeuille des collectivités locales, la cour des comptes, par la voix de son président Didier Migaud, se pose un certain nombre de questions.

" L'Etat français doit réformer en profondeur son organisation territoriale pour supprimer les doublons et devenir plus efficace, estime la Cour des comptes, qui suggère de réduire le nombre de sous-préfectures et de tribunaux de commerce. 
Dans un rapport publié jeudi, elle juge que cette organisation est d'une "excessive complexité", d'autant qu'elle travaille parallèlement au "millefeuille" des collectivités territoriales.
 L'organisation déconcentrée de l'Etat comprend les préfectures et sous-préfectures, les directions départementales et régionales, les rectorats, les tribunaux et les opérateurs exerçant les missions de l'Etat, pour un effectif total de près de 900.000 agents, hors enseignants. 
Malgré le très important développement des collectivités locales depuis 30 ans, qui comptent aujourd'hui près de deux millions d'agents, "l'Etat a continué à intervenir sur presque tout", a souligné le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, en présentant le rapport à des journalistes. 

 "Pour éliminer les doublons et les chevauchements, il devrait cesser d'intervenir dans les domaines de compétence que la loi a confiés aux collectivités territoriales", a-t-il dit. 

Selon la Cour, les réformes mises en œuvre depuis 2007 comme la RGPP ou la révision de la carte judiciaire ont permis de nombreux progrès mais "elles n'ont pas réglé des difficultés essentielles et, parfois, ont même ajouté de nouvelles". 

Le rapport relève globalement des défauts de cohérence, une gouvernance mal assurée et une gestion des ressources humaines inadaptée, qui fragilisent et handicapent l'action publique. 

RENFORCER L'ÉCHELON RÉGIONAL 

"Les difficultés relevées par la Cour appellent une réforme d'ensemble. Elles résultent de l'absence de réflexion sur les missions et l'organisation de l'Etat", estime la Cour. 

"Le défaut de délimitation claire des interventions de l'Etat et de celles des collectivités territoriales dans des domaines de compétences partagées nuit à la lisibilité de l'organisation, provoque des doublons, une complexité de gestion et une dilution des responsabilités", poursuit-elle. 

Le rapport cite notamment le développement économique, l'aide à la création d'entreprise et le commerce extérieur, des domaines d'action prioritaires du gouvernement, qui promet de simplifier tous les dispositifs, mais aussi l'action culturelle, le sport, ou le tourisme. La question de la pertinence du maintien de la présence de l'Etat dans certaines de ces politiques se pose, selon la Cour, du fait d'interventions limitées par rapport à celles des collectivités. Et dans des secteurs comme le handicap, l'enfance et la formation professionnelle, 

"les interventions des services de l'Etat et des collectivités interfèrent", note-t-elle. 

La Cour recommande de renforcer l'échelon régional pour en faire le pivot de l'organisation territoriale de l'Etat et de restructurer l'échelon départemental "en fusionnant directions régionales et départementales dans les départements chefs-lieux de région et en réduisant le nombre des sous-préfectures et des tribunaux de commerce". 

Pour accroître l'efficacité et rendre possibles ces réformes, elle suggère de lever les freins limitant la mobilité des agents, notamment en assouplissant les règles de mutation entre corps, ainsi que d'améliorer les systèmes d'informations."

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Et vous en faites quoi des fonctionnaires en trop ?

DJ Antoine a dit…

Non remplacement lors des départs en retraite, formation et recyclage pour établir des ponts et transferts vers d'autres métiers de la fonction publique qui ont des besoins, il y a de multiples pistes pour réduire le nombre dramatique de fonctionnaires dans certains services et administrations, alors que dans d'autres on manque de bras et compétences.

Combien de postes en doublons voire en triple avec des gens qui ne sont pas utilisés à bon escient: des centaines de milliers!

Mais les principaux responsables de cette situation ne serait ce pas certains politiques? qui embauchent à tour de bras sans qu'en face il y ait une justification à ces créations de postes dans certains services ou administrations, ces gens la ne devraient ils répondre de leurs actes devant une juridiction qu'on créerai spécialement pour juger en cas de problèmes la bonne utilisation de l'argent public par ceux qui le dépense à tort et à travers? (c'est une idée ça), on ne doit pas faire n'importe quoi avec l'argent des contribuables, il est grand temps que de nouvelles idées, de nouvelles pratiques et de nouvelles tètes arrivent au pouvoir et aux manettes pour remettre de l'ordre dans tout ça réorganiser la fonction publique et tailler la ou il faut pour donner la ou il y a des besoins, n'en déplaise à certains, si la démocratie le décide.

Nous avons besoin plus que jamais d'une fonction publique forte, efficace, motivée, formée, adaptable et flexible qui vie avec son époque, ses besoins et contraintes, le privé y arrive très bien pourquoi pas le public? nous n'avons pas besoin de clientélisme électoral avec des créations d' emplois bidons comme c'est hélas trop souvent le cas.

Anonyme a dit…

"Et vous en faites quoi des fonctionnaires en trop ?" dixit

Il me semble que des fonctionnaires communaux ont rejoint une entreprise privée de ramassage des déchet sans que ça choque ni le PS, ni le front de gauche. Enfin, moi je n'ai pas vu de manif, ni de pétitions.
Soit, et je ne le savais pas, des fonctionnaires peuvent travailler dans le privé ? oui ? non ?

Anonyme a dit…

Anonyme de 11h17 ce n'est pas une solution le passage dans le privé, mais plutôt le non remplacement. Pour l'histoire des gars des poubelles une grosse chape de plomb est tombé sur cette histoire. Vous dites le PS et le fdg, mais les syndicats ils ont fait et dit quoi ?

Anonyme a dit…

bonjour, en ce 14 Juillet, big up à nos 2 potes militaires et leurs familles Spiripontaines, qui ont fait l'Afghanistan et le Mali avec les troupes FRANCAISES.
Amitiés RCS

Lionel B a dit…

Comment voulez-vous que la france s'en sorte, on passe du non remplacement sous Sarko à l'open bar avec Hollande, pendant que les régions et départements par clientélisme embauchent. Vous êtes au courant que le tribunal de Tulle ré-ouvre à 30 bornes de celui de brive ? Tulle c'était qui me maire ...

Anonyme a dit…

en même temps, anonyme de 11.17, ce sont des élus PS qui ont pris cette décision, avec des élus PC. Donc, les grandes revendications, IL NE FAUT PAS PRIVATISER LE SERVICE PUBLIC, no comment !
Mais comme vous, je ne savais pas que des agents de l'état pouvaient travailler pour le privé.

Anonyme a dit…

Anonyme a dit...

Anonyme de 11h17 ce n'est pas une solution le passage dans le privé, mais plutôt le non remplacement. Pour l'histoire des gars des poubelles une grosse chape de plomb est tombé sur cette histoire. Vous dites le PS et le fdg, mais les syndicats ils ont fait et dit quoi ?

Comme dab les syndicats défendent leur chapelle et leurs permanents, comme pour les retraites, les régimes spéciaux notamment, et toutes les autres réformes il est fort à parier que le privé sera perdant.

Anonyme a dit…

Je vous rejoins anonyme de 12h12, hommage et honneur à nos amis militaires partis combattre au mali et en afghanistan et à leurs familles qui ont du passer de sales moments d'inquiètude.

A mettre en face de la déclaration du compagnon de la ministre verte Duflot le sinistre Cantat (frère de) antimilitariste convaincu à l'occasion du 14 juillet.

http://www.bvoltaire.fr/philippedavid/xavier-cantat-ou-quand-les-cons-osent-tout,30352

Duflot la honte

le type de l'interview a dit…

ml du jour:
“Bienvenue sur le répondeur de la Ville de Montpellier. Nos services sont actuellement fermés.” Pas la peine d’essayer de contacter la mairie ce lundi. Problème technique ? Grève surprise ? Rien de tout cela.

L’ensemble des services municipaux sont simplement fermés parce que hier c’était le 14 juillet. Et comme c’était dimanche, il faut sans doute rattraper sans tarder ce jour de repos perdu... Surprenant pour la capitale du Languedoc-Roussillon, en plein été, alors que des milliers de touristes se pressent dans les rues de la ville.



sans commentaire ou sinon juste un nouvel exemple, que c'est vrai qu'ils travaillent autant que le privé mdr