jeudi 25 juillet 2013

Ils partent en vacances avec votre argent !

Les Dossiers du Contribuable de juin/juillet 2013


68 pages d’enquêtes sur ces privilégiés qui partent en vacances aux frais du contribuable : président de la République, Premier ministre, députés, syndicalistes, enseignants, racailles, de Bercy et  des DOM-TOM, et tous les autres…


Pour trouver la revue près de chez vous: www.trouverlapresse.com

 SOMMAIRE

Quand la République se met en congé
7 Une tradition française : se dorer la pilule aux frais de la princesse
12 Les bons plans du Parlement
14 Les députés de l’étranger ont des ailes cousues d’or
15 Le cache-sexe des voyages d’étude internationaux
16 Réformes à l’étranger : le cahier de vacances des

Les fonctionnaires, ces rois du parasol
21 « Des vacances toute l’année avec la CNRACL ! »
22 Dans l’administration, farniente et crème solaire
24 Les primes continuent à tomber durant les vacances pour les fonctionnaires de l’Etat
26 A Bercy, ils partent au soleil avec la caisse
28 Les enseignants préfèrent la récré aux salles de classe
30 DOM : le scandale des congés bonifiés
32 Outre-Mer : 160 000 fonctionnaires sous les cocotiers

Les vacances pour tous !
35 Vacanciers de tous les pays, unissez-vous !
38 Les racailles en vacances
40 Ces festivals d’été qui mettent votre argent en scène

Les vacances enchantées des CE des entreprises d’Etat
45 Des congés de rêve
48 C’est la vie de château pour les syndicats et les CE du public
50 La SNCF à Tanger : un séminaire royal à 2,7 millions d’euros

La fiscalité des îles
53 L’investissement outre-mer : une niche bien gardée…
56 Les charmes tropicaux de la fiscalité insulaire

Ces impôts qui ne partent jamais en vacances
59 Les impôts de l’été…
62 Le matraquage des résidences secondaires

Le courrier des lecteurs


Pour se le procurer :


Par téléphone : 01 42 21 16 24
Par courrier :  Contribuables Associés

                       42 rue des Jeûneurs

                       75002 Paris


Et ce à partir du 1aout 2013

7 commentaires:

le type de l'interview a dit…

260 000 euros de subventions publiques pour l'euro pride salon du mariage gay à marseille, bilan un flop retentissant et un bide total, voila ou passe notre argent et nos impots

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/260-000-euros-de-subventions-a-la-lgp-marseille/

• « Triste ». « Lamentable » . « Un gâchis » . Dix jours de galères et de désillusions. La plupart des concerts et animations programmés ont dû être annulés faute de participants. Télérama

• Depuis le début de l’Europride, à Marseille, les critiques pleuvent. L’Europride serait un bide total. Mlactu

• Un flop. Le mot n’est pas trop fort pour qualifier l’Europride 2013. L’Europride de Marseille n’a pas trouvé son public. L’événement n’a pas attiré autant de monde que prévu. De nombreuses annulations de concerts ont ponctué la semaine de manifestations. Metronews

• La 20e Europride organisée à Marseille reste poussive. Au lendemain des deux premières soirées, on n’a pas dénombré plus de 500 personnes alors que le village peut en accueillir plus de 10 000. Il n’y a personne depuis le début« , se plaignent les commerçants présents sur le site. La Provence

• Une édition en deça des attentes avec des couacs d’organisations et un public bien moins important que prévu. France info

• « Il faut se rendre à l’évidence, c’est un fiasco ». Dans le cadre de l’Europride, le premier salon du mariage gay de Provence ouvrait ses portes mercredi. Mais pour personne. La première journée était un flop. Mlactu.fr

• L’affluence n’a jamais été au rendez-vous, pour ce qui devait être LA plus grande manifestation européenne des LGBTI de 2013. Mal organisé, trop long, la liste des griefs est longue. yagg.com

• À ce jour, l’Europride indique avoir touché 100.000 euros de subvention de la ville de Marseille. La région doit lui en verser 30.000 dans le cadre de sa communication et une délibération est prévue le 28 septembre pour allouer 40.000 euros supplémentaires à l’Europride. La communauté urbaine Marseille Provence Métropole participe également à hauteur de 77.000 euros. Yagg.com

DJ Antoine a dit…

Du coté de l'ex majorité il s'en passe de belles aussi:


Dans son rapport de juillet 2013, la Cour des comptes révèle que le site Internet dédié à Carla Bruni-Sarkozy a été financé par le budget de la présidence, à hauteur de 410 000 euros entre 2011 et 2012.
410 000 € en deux ans d'argent public pour une simple page, développée sous le logiciel libre et gratuit WordPress!, qui aurait pu être développé en "une petite semaine" pour environ "4 000 euros". Soit… cent fois moins que la somme annoncée par la Cour des comptes.
Le Monde

Les juges chargés du volet financier de l'affaire Karachi vont approfondir leurs investigations sur la piste du recours aux fonds secrets pour le financement de la campagne d'Édouard Balladur en 1995, le spectre de leur enquête ayant été élargi à un éventuel "détournement de fonds publics". Les témoignages et documents sur le financement de la campagne présidentielle d'Édouard Balladur en 1995 s'orientent dans deux directions depuis le début de l'enquête : le détournement de commissions sur des contrats d'armement et les fonds spéciaux distribués par Matignon en liquide à l'ensemble des ministères.
Le Point

Ecoeuré!


Anonyme a dit…

Les soirées de l'ambassadeur !!! http://www.observatoiredessubventions.com/2013/les-droles-de-soirees-de-l-ambassadeur-de-france-au-bresil/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ObservatoireDesSubventions+%28Observatoire+des+subventions%29

Bob Morane contre tout chacal a dit…

Alors que la France s'enfonce inexorablement chaque jour un peu plus vers une faillite à la Grecque voila qui devrait nous faire réfléchir ça n'arrive pas qu'aux autres, vu la politique actuelle menée qui va droit à l'échec la situation du pays pourrait devenir à l'image de celle de la ville de Détroit aux USA.

Detroit, une des villes qui a incarné le mieux le rêve américain, s’est déclarée en faillite jeudi dernier. Une juge a cependant contesté cette procédure, ce qui signifie que la déclaration officielle de faillite pourrait prendre des mois. Sur son blog « The Economic Collapse », Michael Snyder énumère 25 faits choquants sur cette ville autrefois prospère et fleuron de la puissance économique des États Unis:

✔ La ville de Detroit doit de l'argent à plus de 100.000 créanciers ;

✔ La ville est endettée à hauteur de 20 milliards de dollars. Cela représente plus de 25.000 dollars par habitant (700.000 habitants vivent maintenant à Detroit, alors que la ville en comptait 1,8 millions à sa période de gloire) ;

✔ En 1960, Detroit était la ville qui se targuait d’offrir le plus haut revenu par tête de l’ensemble des Etats-Unis ;

✔ En 1950, la ville offrait 296.000 emplois dans l'industrie. Aujourd’hui, il y en a moins de 27.000 ;

✔ Entre Décembre 2000 et Décembre 2010, l’Etat du Michigan a perdu 48% de ses emplois manufacturiers ;

✔ De nombreuses maisons sont en vente à Detroit pour moins de 500 dollars ;

✔ Près de 78.000 maisons de la ville sont abandonnées ;

✔ Environ un tiers de l'ensemble de l'agglomération (362 kilomètres carrés) est inhabité ou en ruines ;

✔ 47% des habitants de Detroit sont illettrés ;

✔ Moins de la moitié des habitants de Detroit âgés de plus de 16 ont actuellement un emploi ;

✔ 60% des enfants de la ville de Detroit vivent dans la pauvreté ;

✔ Detroit a été autrefois la 4ème plus grande ville des Etats-Unis. Au cours des 60 dernières années, sa population s’est réduite de 63% ;

✔ La ville est presque entièrement dépendante des recettes fiscales des casinos, qui génèrent environ 11 millions de dollars de recettes fiscales par mois ;

✔ On compte 70 « Superfund » (sites où l’on déverse des déchets dangereux) à Detroit ;

✔ 40% des lampadaires de rue ne fonctionnent plus ;

✔ Seulement un tiers des ambulances est en état de fonctionnement ;

✔ Certaines ambulances sont en service depuis si longtemps qu'elles ont plus de 400.000 km au compteur ;

✔ Depuis 2008, deux parcs sur 3 de la ville de Detroit ont été définitivement fermés ;

✔ Au cours de la dernière décennie, les forces de police de la ville ont été réduites de 40% ;

✔ Si vous appelez la police, il faut compter en moyenne 58 minutes avant d’obtenir une réaction de sa part ;

✔ La plupart des postes de police sont maintenant fermés 16 heures par jour ;

✔ Le taux de criminalité violente est 5 fois plus élevé à Detroit que la moyenne nationale ;

✔ Le taux d'homicides de Detroit est 11 fois supérieur à celui de New York ;

✔ Moins de 10% des enquêtes concernant des crimes commis à Detroit sont résolues ;

✔ La criminalité est telle à Detroit que même la police avertit les visiteurs qu’ils « pénètrent à Detroit à leurs propres risques ».

Bob Morane contre tout chacal a dit…

La France championne du monde des dépenses sociales (prestations CAF, aides sociales diverses et variées, sécurité sociale, retraites, chomage) le palmarès officiel de l'OCDE vient de tomber et d'ètre publié (résumé en page 8 du tableau final de l'OCDE).

L'OCDE nous apprend que cela devrait représenter des dépenses équivalente à 33% de la richesse nationale produite sur le sol français, le PIB, en 2013.

L'Hexagone reste ainsi le pays champion des dépenses sociales, alors que la moyenne des pays de l'OCDE est attendue à 21,9%!

Il serait peut-ètre temps de serrer les boulons, de regarder à qui on verse tout ça, de faire le tri, d'arréter d'accueillir toute la misère du monde, nous n'en avons plus les moyens, de changer totalement de politique pour relancer la croissance, d'aider véritablement les PME/PMI/TPE, seules crétrices d'emplois et de richesses pour le pays, d'arréter ce cauchemardesque millefeuille administratif et baisser le nombre de fonctionnaires, d'aligner le public sur le privé, de supprimer les régimes spéciaux et niches fiscales sinon bientot tout va exploser et notre niveau de vie va encore baisser de façon dramatique!

Si l'on continue à aller la ou nos différents gouvernements nous amènent depuis tant d'années, nous allons droit dans le mur.

http://www.oecd.org/els/soc/OECD2012SocialSpendingDuringTheCrisis8pages.pdf

Anonyme a dit…

Tout est dit "Bob Morane...".

Anonyme a dit…

"Les vacances, c’est sacré ! Alain Vidalies, ministre des Relations avec le Parlement s’est fait rembarrer lorsque, sur la demande de François Hollande, il a demandé aux députés de regagner les bancs de l’Assemblée dès le 3 septembre."
"Pas question, ont répondu les intéressés ! Les 577 parlementaires auront quitté leur siège le 26 juillet prochain pour ne le retrouver que le 9 septembre, après la rentrée scolaire. "

http://www.observatoiredessubventions.com/

Les travailleurs pauvres apprécient