lundi 29 juillet 2013

Fête des contribuables


29 juillet 2013, Jour de Libération fiscale : les contribuables disent

STOP au matraquage fiscal ! 

"Il ne fait pas doute qu'un impôt exorbitant, équivalant par exemple, en temps de paix comme en temps de guerre, à la moitié ou même au cinquième de la richesse de la nation, justifierait, comme tout abus caractérisé de pouvoir, la résistance du peuple."Adam Smith 

Cette année, les Français auront travaillé 209 jours en moyenne pour financer les dépenses de l’Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités territoriales : du 1er janvier au 29 juillet, tout ce qu’ils auront gagné aura servi à alimenter la dépense publique !


Ce 29 juillet, les contribuables fêtent donc le jour de leur Libération fiscale : enfin, ils commencent à travailler pour eux-mêmes, ils peuvent désormais faire ce qu’ils veulent de l’argent qu’ils gagneront jusqu’à la fin de l’année.


Fêter ce jour symbolique est un moyen de protester contre la dépense publique. En France aujourd’hui, malgré la crise et le chômage, malgré la dette démesurée, les pouvoirs publics continuent de dépenser à pleines mains ! Jusqu’à quand les élus vont-ils mener la grande vie, embaucher de nouveaux fonctionnaires à tour de bras, multiplier les projets inutiles et les investissements démagogiques aux frais des Français ?
 
Ce ne sont pas les exemples qui manquent…

Les contribuables disent STOP à la hausse continue des impôts et taxes et demandent aux pouvoirs publics de montrer l’exemple : pour redresser les comptes publics, ils doivent commencer par eux-mêmes et baisser les dépenses publiques le plus vite possible !

En ce jour de Libération des contribuables, nous vous invitons à relayer notre message et à porter le Demi-Euro en signe de protestation : sur 1 euro gagné, l’Etat vous en prend plus de la moitié : 57% du PIB part en dépense publique !!


 

( Cliquez sur le logo pour les rejoindre )







Mais aussi :

Association de Défense des Contribuables Gallarguois
Association des contribuables Aigues vivois
Association des Contribuables de Saint Martin de Ré





12 commentaires:

Gallarguois a dit…

SUR GALLARGUES LE MONTUEUX
*Prix des terrains achetés régulièrement au-dessus du prix des Domaines, allant jusqu’à 61 % de +
*L’aménagement du rond point de la RD 378 a coûté 571 % de plus que prévu au programme initial
*L’installation des ateliers Municipaux prévue et votée en avril 2002 pour 323 335 € avec une promesse de livraison dans 6 mois a été réalisée en 2011 pour 3 fois le prix annoncé.
*Le Pôle Associatif programmé depuis 1999 a déjà coûté 100 000€ et toujours RIEN EN 2013
*Le mur de clôture de 1 kilomètre abusivement appelé antibruit et les 800 mètres de claustras
*ont coûtés 2 165 698 € T.T.C. en marchés passés avec A.S.F./VINCI et sa filiale Eurovia
La participation A.S.F. a été de 16.60% alors que Mus et Uchaud ont de véritables murs antibruit
pris en charge par A.S.F. à 1OO %.
*Dans les dépenses d’investissement SUR 14 Millions d’euros dépensés en 12 ans
11 millions sont partis dans les caisses d’Eurovia
*La vidéo surveillance dont les études furent annoncées terminées en juillet 2002 - bien avant le référendum « bidon » de 2003, puis le vote de l’augmentation de 2 points de Taxe d’Habitation dès 2005, a eu une réalisation effective en 2011…………. Sans révision de baisse d’impôts depuis.
***Cinq immeubles préemptés depuis 2001 sont laissés dans un abandon total, devenant insalubres et totalement improductifs pour la Commune. (Coût des achats 350 000 € POUR RIEN)

L’Association de Défense des contribuables Gallarguois est membre de Contribuables Associés 8 Passage de la Bagarède 30660 Gallargues le Montueux

Anonyme a dit…

Et ce n'est que le début. En 2014 mi Aout ? La grande manip est en route
http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-donner-impression-reduire-depenses-publiques-sans-faire-vraiment-panorama-tours-passe-passe-gouvernement-jean-michel-roc-798638.html

Anonyme a dit…

C'est comme pour le ramadan, ce n'est pas partout la même date ?

http://www.youtube.com/watch?v=C1up_W5ifmY

Anonyme a dit…

Il y en a qui ne sont pas d'accord avec vous bande d'odieux capitalistes ultra libéraux ( donc égoïste puisque le cœur est à gauche ) on a du mal à comprendre la détestation de cette fête mais ce qui est rassurant c'est que l'on retrouve nos repéres lorsque l'article se termine par le fameux " Mais il faut avouer qu’une telle méthode de calcul mettrait également en lumière la forte décroissance de la part du PIB consacrée aux salaires, et son corollaire : l’augmentation de la part de richesses crée dans notre pays rémunérant le capital … "

http://www.arsin.fr/blog/liberons-nous-de-la-liberation-fiscale-article-de-l-oeil-de-brutus.html

Anonyme a dit…

Pourquoi le 29 ? d'autre donnent le 26 !! http://www.company-creation.com/le-26-juillet-le-jour-ou-les-francais-ont-ete-fiscalement-liberes/

Anonyme a dit…

Le gouvernement socialo verdatre nous prend pour des débiles profonds:

"Le salaire mensuel de base (SMB) a enregistré une hausse de 2,1% en 2012, une progression supérieure à celle de l'inflation (+1,2% sur l'année) qui a permis une augmentation "significative" du pouvoir d'achat, selon une étude du ministère du Travail publiée ce lundi".

AUGMENTATION SIGNIFICATIVE DU POUVOIR D'ACHAT oui vous avez bien lu

Furieux a dit…

On marche sur la tête, être obligé de proposer ce type de loi, c'est comme si on publié une loi pour interdire l'utilisation de votre frigo ou de votre TV à des squatters installés dans votre maison pendant vos vacances. http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion1290.asp

Anonyme a dit…

Il faut demander au journaliste du monde si les millions de subventions sont aussi ultra libérales

DJ Antoine a dit…

Au terme des états généraux de la presse convoqués par Nicolas Sarkozy en 2008, un plan d’aide à la presse écrite avait été décidé pour la période 2009-2011 qui avait conduit à un doublement des dépenses de l’État en faveur de la presse écrite.

La presse bénéficie en effet d’aides directes : aides à la diffusion (transport postal, portage, réductions de tarif SNCF, etc.), aides au pluralisme, aides à la modernisation (financement des abonnements jeunes 18-24 ans, aides aux diffuseurs, etc.), développement des services et des entreprises…

Mais elle bénéficie également d’aides indirectes : subvention Poste pour distribution de la presse en zone peu dense, investissement publicitaire dépensé par l’État, exonération de charges sociales pour les colporteurs, déduction forfaitaire de frais professionnels de 7600 euros par an pour les journalistes, etc… et surtout taux « super réduit » !

Les Français l’ignorent le plus souvent mais la presse est en effet soumise à un taux de TVA particulièrement léger puisqu’il est de… 2,1%. A côté du « taux normal » à 19,6% applicable à la plupart des biens et des services vendus, et à côté du « taux réduit » (5,5 ou 7%) réservé aux produits de première nécessité, il existe un taux dit « super réduit » à 2,1% dont bénéficient les ventes de presse écrite… mais non les médias présents sur Internet, soumis, eux, au taux de 19,6%.

« Sur la période 2009-2011, le plan d’aide s’est donc traduit par plus de 450 millions d’euros de dépenses budgétaires supplémentaires. En prenant en compte le coût de l’avantage du taux de TVA à 2,1% par rapport au taux normal de TVA à 19,6%, le total cumulé des aides directes et indirectes accordées au secteur de la presse écrite sur cette même période peut être estimé à 5 milliards d’euros », écrit la Cour des comptes sans ambigüité.

Sachant que le chiffre d’affaire global du secteur de la presse est de 9,6 milliards par an, soit environ 30 milliards sur trois ans, les aides représentent ainsi 18% de ce chiffre d’affaire, ce que Benjamin Dormann avait du reste déjà calculé dans son excellent livre Ils ont acheté la presse (Jean Picollec, 2012).

Au vu de ce chiffre, la question qui se pose est la suivante : de quelle marge de liberté dispose-t-on pour critiquer celui qui nous nourrit ? La défiance des Français vis-à-vis de la presse, qui ne fait que s’accroître, apporte un élément de réponse…

http://www.ojim.fr/presse-ecrite-5-milliards-deuros-de-subventions/

DJ Antoine a dit…

Voici le classement de toutes les aides à la presse en 2011

- Le Monde : 16 932 067 euros de subvention

- Le Figaro : 15 990 740 euros de subvention

- Ouest France : 14 108 028 euros de subvention

- La Croix : 10 437 334 euros de subventions

- Télérama : 9 533 479 euros de subvention

- Libération : 8 971 182 euros de subvention

- Le Nouvel Observateur : 7 917 224 euros de subvention

- L’Express : 7 621 766 euros de subvention

- Télé 7 jours : 7 288 021 euros de subvention

- Aujourd’hui en France : 6 777 475 euros de subvention

- Sud Ouest : 6 707 844 euros de subvention

- L’Humanité : 6 259 222 euros de subvention

- Paris Match : 5 359 329 euros de subvention

- La Nouvelle République du centre ouest : 5 171 578 euros de subvention

- A2 presse : 4 868 424 euros de subvention

- Télé Star : 4 790 124 euros de subvention

- La Voix du Nord : 4 546 741 euros de subvention

- Le Point : 4 543 178 euros de subvention

- Télé Loisirs : 4 411 904 euros de subvention

- La Dépêche du Midi : 4 038 548 euros de subvention

- Le Dauphiné libéré : 3 927 893 euros de subvention

- Newsprint SAS : 3 900 000 euros de subvention

- Syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN) : 3 771 080 euros de subvention

- Les Échos : 3 753 737 euros de subvention

- La Montagne : 3 747 371 euros de subvention

- Télé Z : 3 745 212 euros de subvention

- Télégramme : 3 739 454 euros de subvention

- Télécâble Sat hebdo : 3 324 771 euros de subvention

- Le Petit Quotidien : 3 298 437 euros de subvention



source: lepoint.fr

Anonyme a dit…

à la lecture de ses subventions à des journaux qui devraient être indépendants, comme les syndicats, on ne peut que se réjouir de l'indépendance et de l'explosion des BLOGS et SITES. BLOGS ET SITES qui ont été les pièces maitresses du retour AUX URNES à PONT, avec leurs courageux et déterminés administrateurs. A ce jour, merci pour votre site et cet espace de débat constructif RCS

Anonyme a dit…

Pendant que vous faites la fête ils remettent une couche de crème au millefeuille

http://www.bvoltaire.fr/altanaotovic/quand-lassemblee-nationale-supprime-la-democratie-locale,31785