jeudi 20 juin 2013

Populisme, démagogie ou lucidité ? par RCS

Alors que le grand combat pour la moralisation de la vie publique, débouche sur une loi sur la transparence ressemblant plus à un changement de teinte qu’à une rupture avec l’opacité, le Nouvel observateur regroupe dans une tribune les propositions isolées de 10 parlementaires sur 577.







Alors que les députés ont voté une augmentation sans précédents des taxes et des impôts pour les classes moyennes, la fiscalisation des heures supplémentaires, sans voter celle de leurs propres indemnités, le rabotage des allocations familiales,....
Alors que les députés vont voter le plafonnement du chiffre d’affaire des Auto entrepreneurs, sans voter le plafonnement de leurs propres activités accessoires, et vont voter pour un effort supplémentaire aux futurs retraités du régime de droit commun,

Que penser de ces propositions?
Gérald Darmanin, dénonce l’acquisition de locaux : "On n'a pas à se constituer un patrimoine avec l'argent public".

Laurent Wauquiez s’en prend aux régimes de retraites, très favorables du député. "Je suis donc pour l'alignement complet sur le régime de droit commun et basta..Il faut un système unique avec un régime unique et une caisse unique", conclut-il, alors qu’une réforme des retraites forcément controversée est annoncée.

Bruno Le Maire veut mettre un terme à la surreprésentation de la haute fonction publique à l’Assemblée. "Notre pays n'a pas vocation à être dirigé par une promo de l'ENA", dénonce-t-il avant de proposer que tous les hautes fonctionnaires démissionnent en cas d’élection, au nom de l’exemplarité. 

François de Rugy, pointe les lobbies
 "On vit dans une situation confuse : le statut des lobbys présents à l'Assemblée nationale n'est pas clair. Il y a d'abord le problème des lobbyistes qui circulent librement au Palais-Bourbon. Il faut limiter leurs possibilités de déplacement en son sein et rendre publique la liste des lobbyistes autorisés à y pénétrer. Il y a également le problème des colloques organisés de A à Z par des lobbys dans l'enceinte de la représentation nationale avec le concours de députés."

Barbara Pompili, tient à réformer l'assurance-chômage  «A l'issue de leur mandat, les députés issus du secteur privé sont protégés car ils conservent une part décroissante de leur indemnité pendant trois ans. Mais ils sont aussi complètement abandonnés alors qu'ils ont dû démissionner avant d'entrer à l'Assemblée nationale. Il faut donc revoir tout le système en créant un statut du député, qui donne des droits, forme à des métiers et valide les acquis d'expérience."

Olivier Faure réclame que les augmentations de patrimoines entre le début et la fin d’un mandat soient publiées.

Jérôme Guedj, propose de son côté de fiscaliser les indemnités de représentation et de frais de mandat (IRFM), qui ne sont actuellement pas considérées par le fisc comme des revenus. Elles représentent pourtant la somme non négligeable de 80 000 €/an (ndlr les auto-entrepreneurs apprécieront…)

Karine Berger s’intéresse à la réserve parlementaire. Cette somme allouée aux parlementaires leur permet d’investir dans leur circonscription. Récemment plafonnée à 110.000 euros par élu, elle échappe encore à tout contrôle.

Barbara Romagnan évoque le non-cumul des mandats et plaide  pour un mandat parlementaire unique

Razzye Hammadi, a les groupes d'amitié dans le viseur.
"Les groupes d'amitié sont le lieu d'une diplomatie parlementaire en lien avec un pays. Il en existe plus de 150 à l'Assemblée. Ils sont utiles parce qu'ils permettent notamment de faire passer des messages qui peuvent être compliqués à exprimer pour l'exécutif. En revanche, ils souffrent d'un manque de transparence."

60 commentaires:

Anonyme a dit…

si je dis que j'en ai marre de toute la classe politique, je vais être populiste
pour les mêmes raisons, je vais être lucide

nul besoin de flatter, et d'être démagogue pour entendre le tic tac !

Merci Contribuables Spiripontains, espérons une liste 2014, sans professionnel de la politique

DJ Antoine a dit…

La retraite d'un parlementaire après un seul mandat:

sénateur: 1 900 euros
député: 1 200 euros

Il peut la prendre par anticipation.

Combien va toucher à taux plein un "smicard" après avoir été obligé de bosser pendant plus de 40 ans?

Ce qu'à fait le Nouvel Obs c'est juste interroger 10 députés réputés progressistes et réformateurs (UMP, EELV et PS) chacun dans leur coin en compilant certaines propositions, ce n'est pas un groupe constitué de députés qui veulent changer les choses.
son article

Ayant écouté une émission radio ce matin, j'ai été consterné et j'ai vite compris que ce n'était qu'un coup de pub et de la démagogie pour certains de ces députés.
Je citerai juste une députée PS figurant dans le Nouvel Obs qui a attaqué bille en tète Wauquiez parce qu'il est de droite etc etc....
Bref nul et pathétique alors qu'on pouvait avoir un peu d'espoir à la lecture du Nouvel Obs, quand on creuse on s'aperçoit que ces soit disant "réformateurs" n'ont rien compris en repartant dans des querelels stériles gauche droite au lieu d'élever le débat.

Et que dire des réactions scandalisés de Claude Bartolone le président PS de l'assemblée nationale, de Henri Guaino et Jacques Myard à l'UMP, à ces propositions: un concentré d’égoïsme, ces types vivent à 10 000 lieues des préoccupations au quotidien des citoyens.

La coupe est pleine pour moi, ils me sortent par les yeux tous autant qu'ils sont.

Anonyme a dit…

N'est ce pas vous qui faites du populisme avec un tel article ?

Georges 2 a dit…

Je pensais que le Parti Socialiste après avoir perdu dans de nombreuses élections et tout heureux d'avoir gagner maintenant allait faire une politique proche des gens, je me suis une nouvelle fois trompé. Ils m'écoeurent tous et nous emmènent droit vers .. ..
Un conseil que je donne aux militants de droite comme de gauche, arréter de cotiser, arréter de coller les affiches de ces messieurs et dames etc.... Ils ont qu'à les coller eux même, ils nous coutent assez.

Anonyme a dit…

Je ne sais pas quoi voter parce qu'il n'y a pas : Opportunisme ni calculs

DJ Antoine a dit…

@ anonyme de 22h06, pourquoi, c'est honteux depuis quand de faire du populisme?

Être populiste c'est être proche des préoccupations des gens, ce sont les élites et ce système pourri jusqu'à la moelle qui ont décrété qu’être populiste c'était sale, dangereux et vulgaire, pour ma part je leur dis merde! et vive le populisme!

Donc des qu'on est contre le système et la pensée unique on est traité de populiste, de facho.
L'argument des nuls par excellence.

Anonyme a dit…

la vague de populisme ? , elle est réelle, donc lucide

A voir :
http://pluzz.francetv.fr/videos/c_dans_lair_,83622881.html


soit les raisons de cette vague montante

Anonyme a dit…

Vous êtes et serez le site de référence, avec les thèmes et reflexions abordés. Le site de référence pour les voyants rouges allumés lors des différentes et nombreuses interventions de bloggueurs. Et aussi le site de référence pour rè-activer, les cellules des mémoires courtes et sélectives
Pour tout ça, MERCI BEAUCOUP A TOUS

ainsi parlait zarathoustra a dit…

déja s'il y avait moitié moins de députés + la suppression du sénat on pourrait faire des économies conséquentes.
le pire c'est qu'il y a beaucoup, une grande majorité de maires ruraux ou semi ruraux dans les petites communes, désintéressés, compétents, honnètes et ces politicards nationaux ou régionaux incompétents et nullissimes pour la plupart jettent un terrible discrédit sur la politique et les politiques.
ras le bol des petits coqs, des petits barons, ça va péter on ne peut plus continuer comme ça, il faut un grand coup de balai, un changement radical et complet de politique, cela fait des années que ça ne marche pas, c'est de pire en pire, on va droit dans le mur.

RCS a dit…

Pensez à Voter, vous à ce jour 98 visiteurs différents sur ce post et seulement 17 votes.

Anonyme a dit…

« Le programme socialiste permet de tracer une frontière idéologique entre l’opposition et la majorité.



Être de droite, penser à droite, agir à droite est devenu plus qu’un délit , une faute, depuis un an. La gauche a décidé de mettre en œuvre avec l’aide des médias : L’hystérie anti-droite….insulter, invectiver, agonir, vilipender et salir tous ceux qui se réclame de la droite ! La police de la pensée est en marche. Pour la gauche la droite de l’UMP c’est déjà le front National ! le FN la bête immonde la résurgence d’un danger fascistoïde…



A Gauche, tout est fondé sur la peur de l’échec, le repli, l’assistanat, la redistribution…la jalousie et la spoliation !



c’est l’anesthésie nationale face aux défis du monde, c’est l’étouffement des énergies, et c’est le nivellement par le bas ! Pour moi, les classes populaires doivent pouvoir ambitionner d’accéder au statut des classes moyennes et les classes moyennes au statut des classes supérieures.



Pour nous, ( la droite ) tout l’enjeu est de tirer la société française vers le haut, par la responsabilisation, par le travail, par l’éducation des enfants, par la formation, par l’encouragement, par la transmission des héritages.



Pour le Parti Socialiste, c’est le contraire : les classes supérieures doivent redevenir moyennes et les classes moyennes doivent redevenir populaires. Tout le monde au rez-de-chaussée ! Qui gagne à un tel nivellement ? Qui gagne à un tel manque d’idéaux de réussite et d’ascension sociale ?



Il n’y a qu’en France que la Gauche est aussi broyeuse de talents et de rêves.



Je refuse de nous imaginer dans une société stagnante où notre seule alternative serait de colmater les brèches du système social français. Face à cette vision désenchantée et démotivante, j’ai la conviction que les français peuvent développer une vision plus énergique de notre pays.

Lionel B a dit…

Je n'est aucune sympathie ou antipathie particulière pour ce monsieur mais son raisonnement tient la route et fait froid dans le dos de la manipulation http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Mariton-sur-le-chomage-Hollande-peut-maquiller-la-situation-612117

Anonyme a dit…

nos politiques oublient les résultats des dernières présidentielles avec à peu près 24 % (abstentions + nuls et blancs). Ensuite le Gard est resté à droite.

http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/resultats/

Pour les municipales, à ma connaissance, pas de liste de citoyens dépolitisés (hors carrière politique et/ou proches de carriéristes politiques)soit je rejoindrai les "24%" après avoir voté à gauche en 2012.
Trompé comme Georges 2 et écoeuré

Anonyme a dit…

Sur l'emploi, François Hollande s'est, pour l'essentiel, gargarisé des instruments de sa boîte à outils : emplois d'avenir ou contrats de génération. Ces dispositifs financés par la dette peuvent bien sûr apporter un soutien ponctuel à des personnes en difficulté, mais ils ne créent pas sur le long terme des emplois pérennes. D'ailleurs, les masques sont en partie tombés sur l'imposture de l'inversion de la courbe du chômage. François Hollande envisage de concentrer une grande masse d'emplois d'avenir et de contrats aidés sur un ou deux mois fin 2013 pour obtenir un éventuel ralentissement de la hausse du chômage et dire qu'il aura tenu son pari…

Observateur lucide et désabusé a dit…

@ anonyme de 19h15,
La police de la pensée politique règne en maitre dans ce pays.

Le pire c'est que dans la plupart des médias et sur le service public avec l'argent des contribuables pour la redevance de l'audiovisuel, on entretient grassement les petits soldats, dévoués chiens de garde du système.

Avec un peu de courage cela serait pourtant facile de réformer tant les problèmes sautent aux yeux, mais les solutions sont tabous, pas dans la ligne de la pensée unique qui a la prétention de règlementer nos vies.

Mais, c'est bien la nullité des réponses des partis dits traditionnels, leur lâcheté, qui pousse les électeurs toujours plus nombreux à aller tels une vague qui grossie de jour en jour vers le Front National non plus pour un vote de protestation mais désormais pour un vote d'adhésion aux idées de Marine Le Pen.

Parce que ces partis traditionnels, non-seulement n’apportent pas de réponse au quotidien des électeurs, mais en plus nient les problèmes et les réalités que eux voient au quotidien.


Le PS est très fort pour donner des leçons de morale à la terre entière mais quand on nomme un ex DGS plus que controversé et sévèrement épinglé par un rapport de la CRC avec moult preuves à l'appui, coordinateur de la haute autorité des primaires PS à Marseille, quand on compte dans ses rangs des Jean Noel Guerini, des Sylvie Andrieux toujours en activités et on passera sur la fédération du Nord et du Pas de Calais ou ils ont battu tous les records.

Après ça, il ne faudra surtout pas s'étonner que dans le Gard et à Pont Saint Esprit, aux Européennes, l'abstention battra des records et le FN sera très loin devant le 1er parti à la sortie des urnes, nul besoin d’être devin, ce n'est absolument pas une prédiction, c'est une évidence, une certitude.

Certains peuvent le regretter, d'autres s'en réjouir, mais voila ou va nous mener la politique qui frise le néant et nous amène vers le gouffre Grec de nos gouvernants.

Et inutile d'agiter le chiffon noir, ça ne prend plus, c'est terminé, ça a marché en 2002, les politiques avaient soi disant compris les problèmes on allait tout régler, un peu plus de 10 ans après le choc du 1er tour de la présidentielle, les politiques montrent que non seulement ils n'ont rien compris mais pire ils ont continué dans la même voie, le chiffon noir..... seuls les crédules croient encore au père noël.


Anonyme a dit…

http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4f3d114d94a6f66945000325/51c43dcc94a6f65a020000d3/6b7af63d7ce84df295902cfdcab3d662?wmode=transparent&autoplay=1

pitoyable a dit…

Tout en réaffirmant sa préférence pour un allongement de la durée de cotisation, le chef de l'État a également verrouillé la porte d'un rapprochement des modes de calcul des pensions du public et du privé. Au motif que, malgré une différence à l'avantage des fonctionnaires et des salariés des régimes spéciaux (une pension calculée sur les six derniers mois de traitement pour les fonctionnaires et non sur les 25 meilleures années), les taux de remplacement sont «identiques». Mieux, l'évolution de ce ratio (pension rapportée au dernier salaire) serait «défavorable depuis plusieurs années» aux agents de l'État. Un enterrement de première classe qui n'a pas échappé aux syndicats. «Si cela est vraiment confirmé, nous nous en réjouirons», a réagi Jean-Claude Mailly, le patron de FO.

Anonyme a dit…

http://youtu.be/kO4CYlhybW8

nicole grenet a dit…

http://youtu.be/_Z3Hx14QkbY

a voir.....

Anonyme a dit…

Pour un emploi aidé 3 emploi en danger pour pouvoir fanfaronner et dire voila on a "inversé" la courbe du chômage, Ils vont faire payer aux contribuables et aux salariés du privé leur incompétence http://www.lefigaro.fr/emploi/2013/06/23/09005-20130623ARTFIG00047-michel-sapin-table-sur-540000-emplois-aides-fin-2013.php?m_i=ObROjMZyt46t8v9vJzlD6T61tjJt37fPhk6J2FvLo3GEggaO5

DJ Antoine a dit…

Si je poste ce lien d'un journal peu susceptible de rouler pour le populisme, est-ce que je suis populiste?

Ras le bol de payer pour un système qui fabrique des assistés et des profiteurs à la pelle avec la bénédiction de nos gouvernements quels qu'ils soient.

Ou vont nos impôts:

http://www.lemonde.fr/enseignement-superieur/article/2013/05/27/l-universite-face-aux-faux-etudiants-boursiers_3417985_1473692.html

Anonyme a dit…

populisme, démagogie ou lucidité?

et le mensonge et ce qui apparait comme une manipulation d'état avec la complicité de quasiment tous les médias, avec la honte sur tous les politiques qui ont hurlé avec les loups en soutenant l'extrème gauche radicale on peut en parler un peu?

la vérité éclate en pleine lumière ce matin sur RTL, dans l'affaire dite "meric l'antifa", c'est un tremblement de terre politique, on nous a menti, on a tenté de nous manipuler encore une fois, d'orienter notre réflexion, honte à nos hommes et femmes politiques.
scandaleux, écœurante manipulation


"La scène de la bagarre mortelle avait été filmée par une caméra de surveillance de la RATP…
On y voit notamment Clément Méric se précipiter vers Esteban Morillo, le meurtrier présumé, alors de dos! pour lui asséner un coup… Le skinhead se retourne et le frappe en plein visage.
Le jeune étudiant s'écroule immédiatement au sol.
Une fois à terre, il n'est pas lynché contrairement à ce qu'ont pu affirmer certains témoins".

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/mort-de-clement-meric-une-video-de-la-ratp-revele-les-circonstances-8056034.html






Anonyme a dit…

http://www.rtl.fr/actualites/info/article/clement-meric-la-video-de-l-agression-a-parle-7762597802

il suffit d'écouter la bande son de rtl, c'est édifiant par rapport à l'histoire qu'on a voulu nous faire gober

Elle est belle la gauche a dit…

Elle est ou la gauche bien pensante et moralisatrice qui a voulu nous vendre comme un gentil bisounours, brillant étudiant modèle Clément Méric?

Et Melanchon il est ou?, lui qui a fait le tour des plateaux télés le lendemain de cette bagarre de rue provoquée par Méric et ses amis d'extrème gauche, ceux que Melenchon défend.

Et ceux qui se sont ridiculisés au travers leur prises de parole et leur présence aux manifs ils sont ou?

Encore une fois vous avez menti! Encore une fois vous avez tenté de manipuler l'opinion publique!
Pris en flagrant délit de manipulation et de récupération politique!

Comment voulez-vous que les Français ne soient pas dégoutés, on nous prend pour des cons des idiots incapables de réfléchir 2 minutes.

Rendez-vous dans les urnes!

http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-clement-meric-voulait-vraiment-en-decoudre-25-06-2013-1685655_23.php

"Les vraies raisons de la bagarre qui a abouti jeudi 6 juin au soir à la mort de Clément Méric sont en train de s'éclaircir. Et elles sont fort différentes de la version complaisamment servie les jours suivant le drame. "

"Le Point.fr est en mesure de révéler que les enquêteurs disposent de captures d'écran de sites internet "anti-fachos", notamment Vigilance Végane Antifasciste, très proche de la mouvance de Clément Méric, sur lesquels apparaissent dès le 2 décembre 2012 les photos d'Esteban et sa compagne Katia, au-dessus desquels figure la mention "Besoin d'identification please". Méric et ses amis les avaient-ils reconnus ? Ce qui changerait considérablement la donne."


"D’après divers témoignages, Clément Méric faisait bien partie de la bande armée qui le soir du samedi 26 janvier 2013 a violemment pris d’assaut la Cantada, bar rock/métal du XIè arrondissement de Paris.

Le chanteur de 8.6 Crew ainsi qu’une cliente avaient été frappés avec des battes de base-ball. Clément Méric est décrit par des témoins comme étant l’un des plus agressifs de la bande : très excité, il se serait notamment distingué par le jet de divers projectiles (verres, bouteilles…) sur les clients du bar tout en les traitant de « fachos ». La police a dû intervenir à l’aide de gaz lacrymogène pour mettre en fuite les assaillants « antifas » de l’Action Antifasciste Paris-Banlieue".




Anonyme a dit…

On a voulut nous refaire un Carpentras 2

DJ Antoine a dit…

A la bande d'incultes gauchistes type Melenchon et autres guignols antifa il serait peut-ètre bon qu'ils apprennent vraiment ce qu'est le fascisme, terme batard qu'ils emploient pour désigner toute personne ne pensant pas comme eux.

c'est le classique argument irrationnel... c'est le mythe de la bête immonde qui va surgir de nos entrailles... c'est en nous et parmi nous... c'est une conception métaphysique de la chose alors que le fascisme c'est éminemment physique comme pratique de la politique. Le fascisme, c'est le culte de la force et de la violence, "me ne frego". Il n'y a pas de fascisme sans groupes paramilitaires. Il n'y a pas de marche sur Rome sans eux, et leur travail de terreur.

Ce que ces rigolos appellent fascisme, ce n'est en réalité pour l'instant qu'une certaine montée des nationalismes et de la xénophobie... ce qui peut bien sûr poser des problèmes
graves dans les sociétés éclatées d'aujourd'hui.

Mais ce n'est absolument pas assimilable au fascisme.

Surtout par rapport au fascisme Italien, qui est une vision romaine du pouvoir, c'est à dire une vision de grandeur et de domination, et donc de conquête militaire.

La pensée du jour:
Les fascistes de demain se feront appeler antifascistes... [Churchill]

Scandalisée a dit…

Il suffit de donner une info et si elle est fausse on ne dément pas ou du bout des lèvres. Si le salon suivant avait été un succès il aurait fait le tour des plateaux, mais cela ne fut pas le cas alors..pas un mots
http://www.bvoltaire.fr/mariedelarue/le-salon-du-mariage-gay-fait-un-gros-bide,28130

Anonyme a dit…

Mais arrêtez donc de vous inquiéter ceux qui n'ont pas d'enfants vont s'occuper des vôtres sans vous demander votre avis. Comme en URSS en corée ou en république populaire de chine. Heureusement que le fascisme est à droite.

Mais une question notre gouvernement est mandater pour faire ce qu'il veut, tout ce qu'il veut http://www.lepoint.fr/reactions/societe/commentaires-sur-filles-garcons-najat-vallaud-belkacem-refait-le-match-20-06-2013-1685724_23

Anonyme a dit…


Les vertèbres de pépé Mélenchon n’ont pas de prix !
melenchon

Le 25 juin 2013
Gabrielle
Cluzel
Ecrivain, journaliste.
« Moi quand je voyage, je voyage en classe affaires. J’ai passé l’âge d’aller me faire briser le dos à la classe économique. » C’est Mélenchon qui le dit. À vingt ans, selon lui, on est donc encore assez souple pour aller se mélanger aux manants par rangée de cinq les genoux dans le menton, mais il y a un âge pour tout. Même pour être pauvre.

J’imagine qu’après l’atterrissage, Mélenchon loge plutôt au Carlton. A passé l’âge de se faire briser le dos sur les matelas cheap du Formule 1. Puis dîne plutôt chez Taillevent qu’au Courtepaille. Les remontées acides dans les odeurs de graillon, merci bien. Avec l’âge, l’estomac devient délicat. Et se chausse chez Berluti. Tous les podologues vous le diront, les pieds des seniors, c’est quelque chose : entre les durillons et les oignons, il vous faut un cuir extrêmement souple. A passé l’âge de se faire briser les orteils dans les croûtes synthétiques de la Halle aux Chaussures. Comment voudriez-vous, sinon, qu’il tienne à faire le pied de grue avec les piquets de grève de PSA ? Enfin, comme Séguéla, il estime sans doute avoir passé l’âge aussi de porter des swatchs, dont les bracelets en plastique favorisent les mycoses et dont la précision laisse parfois à désirer. Un homme de sa qualité ne peut quand même pas se permettre d’arriver en retard sur les plateaux télévisés.

Bon mais oh ! Mélenchon n’est pas non plus l’Abbé Pierre. À quoi bon être anticlérical si l’on doit finir en pèlerine râpée avec un béret sur la tête ? N’a pas fait vœu de chasteté ni de pauvreté, surtout pas de pauvreté comme dirait Don Salluste. On peut aimer les gueux et ne pas nécessairement leur ressembler. Vous aimez bien votre chien, vous, et pourtant vous êtes nettement moins poilu.

C’est le problème des gens qui épousent les grandes causes : on est injustement exigeant avec eux. Prenez ce pauvre Bouteflika si critiqué dans son pays d’avoir été se faire soigner au Val-de-Grâce. Vous ne croyez-pas, honnêtement, qu’il avait passé l’âge lui aussi d’aller se faire charcuter dans un de ces hôpitaux algériens dont on ne peut espérer sortir vivant qu’à la condition d’y être rentré en parfaite santé ?

Évidemment, certains grognons, au Front de gauche, risquent de rétorquer que, bien qu’ayant passé l’âge, ils seraient prêts quant à eux à aller se briser le dos en classe éco pour aller voir si, comme Aznavour le prétend, la misère est moins pénible au soleil… S’ils en avaient les moyens. Ce qu’ils doivent être contents de savoir que leur coti contribue à ménager les vertèbres lombaires de pépé Jean-Luc !

Anonyme a dit…


Le prêt miraculeux de Thomas Fabius
argent-sale

Le 24 juin 2013
Jany
Leroy

Auteur pour la télévision.

Seuls les lecteurs titulaires d’un BAC + 6 en combines et magouilles pourront peut-être aborder avec sérénité les circonvolutions du dossier Thomas Fabius. Combien de week-ends gâchés par la lecture de l’article du Parisien du samedi 22 juin consacré à cette affaire ? Combien d’appels au secours, de migraines, de comptables retrouvés pendus, de fiscalistes admis aux urgences ? Dieu-Bercy seul le sait.

Le tout débute par une plainte pour faux et escroquerie. La routine. Tracfin, la cellule anti-blanchiment, découvre un million d’euros arrivé comme par enchantement de Macao sur le compte de Thomas Fabius. Gagné au poker, objecte l’intéressé. Diable ! Contre Humphrey Bogart ou OSS 117 ? Dimanche soir, cinéma de minuit, noir et blanc… on visualise. Puis notre champion du carré d’as crée avec une Néerlandaise – sans doute genre Lauren Bacall – une SCI qui acquiert, en 2012, un appartement de 285 m² boulevard St Germain pour la modique somme de 7,4 millions d’euros dont 3,4 sont apportés par notre héros qui, par ailleurs, ne déclare aucun revenu cette année-là. Oups. Aucune dotation familiale ou héritage n’étant à signaler, nous découvrons que la banque Monte dei Paschi a prêté quatre millions d’euros au fils de qui nous savons, remboursables à terme, sans aucune mensualité jusqu’en 2022. Le nirvana bancaire existe. Sur la base de quelles garanties ce prêt est-il accordé ? Se reporter à la rubrique magie noire de Boulevard Voltaire (rubrique en voie de création).

Les téméraires parvenus jusqu’à ce stade du dossier s’imaginent naïvement être sortis d’affaire et pouvoir partir tranquillement décompresser dans un coin reculé de la Creuse. Que nenni, car voici la saison 2 avec son lot de mystères et de points noirs.

D’un financement douteux, l’appartement a été payé – pour tout simplifier — 26.000 € du mètre carré alors que les prix dans ce quartier oscillent entre 15.000 et 17.000 €. Re oups. Les robinets sont-ils en or massif, comme le fait remarquer un agent immobilier ? La moquette en poil de Panda ? Par quel miracle, ce même appartement payé 4,4 millions en 2010 vaut-il trois millions de plus deux ans plus tard ? Vous reprendrez bien un peu d’UPSA effervescent ?

À l’intention des rares lecteurs ayant survécu aux lignes ci-dessus, il convient d’ajouter en guise de coup de grâce que Thomas Fabius loue un autre appartement à quelques encablures du premier. Un petit 90 m² comportant de grands espaces de réception. Dans quel but ? Les 285 m² du premier ne suffisent pas ? Aïe. Tracfin en effervescence… Comme les comprimés du même nom.

Pour récompenser les deux ou trois lecteurs qui auront réussi à suivre les méandres de ce long fleuve tranquille fabiusien jusqu’au bout, la banque Monté dei Paschi offre un prêt de plusieurs millions d’euros, remboursable aux calendes grecques et sans aucune demande de garantie ou revenu d’aucune sorte. Félicitations aux heureux gagnants.

Anonyme a dit…

Chaque jour la liberté de pensée, la liberté d'expression recule un peu plus avec ce gouvernement socialiste.
Selon de quel coté de la barrière vous êtes.


DJ Antoine a dit…

Nous sommes vraiment gouvernés par des cloches!

http://lelab.europe1.fr/t/jean-marc-ayrault-au-bourget-salue-une-impressionnante-demonstration-du-rafale-avant-la-demonstration-du-rafale-9806

Sans commentaire.


le type de l'interview a dit…

comment ne pas devenir populiste et se radicaliser quand on lit ceci:

Décontracté, souriant, Dominique Strauss-Kahn s'est livré à un exposé d'économie mercredi au Sénat.
Il répondait aux questions de la commission d'enquête sénatoriale sur le rôle des banques et des acteurs financiers dans l'évasion des ressources financières.

tapis rouge pour dsk au sénat.

Justice en France? a dit…

No comment

Le dernier gardé à vue de la manifestation antifa de dimanche, au cours de laquelle des vitrines ont été brisées, est convoqué pour rébellion en septembre.

Un traitement bien différent de celui de Nicolas Bernard-Busse, militant de la Manif pour tous condamné en comparution immédiate à deux mois ferme pour rébellion et immédiatement écroué.

L’un des quinze militants interpellés au cours de la manifestation «antifa», dimanche dernier, sera jugé pour rébellion. Lors de cette manifestation en mémoire de Clément Méric, des dégradations de biens immobiliers ont été perpétrées ainsi que plusieurs vitrines cassées dans le quartier de l’Opéra.

Sur quinze interpellations, seules deux ont mené à une garde à vue. La première personne, arrêtée pour port d’arme prohibé, a été relâchée moins de vingt-quatre heures plus tard. [...]

Anonyme a dit…

La manip continu ...

Alors que dans nos entreprises les intérims s'en vont, que les CDD terminent leur contrat et que les CDI ne sont pas tous occupé on nous dit que le chômage stoppe son augmentation.

Voila ce qu'il faut noter du document de la DARES pour Mai 2013 (page 10) :
"Les sorties pour cessations d’inscription pour défaut
d’actualisation augmentent très fortement ( 19,9 %), après avoir été à un niveau relativement bas les deux mois précédents."

Entrées :
Fins de contrat à durée déterminée 122 400
Fins de mission d'interim 27 800
Licenciements économiques 12 900
Autres licenciements 41 800
Démissions 13 800
Premières entrées 27 300
Reprises d'activité 38 700
Autres cas 199 600
Ensemble 484 300

Sorties :
Reprises d'emploi déclarées 94 900
Entrées en stage 38 900
Arrêts de recherche (maternité, maladie, retraite) : 33 700
- dont maladies 20 200
Cessations d'inscription pour défaut d'actualisation 219 500
Radiations administratives 45 100
Autres cas 53 400
Ensemble 485 500

Cela fait 318 000 radiations pour les 3 dernières lignes des Sorties, et 204 900 pour les 4 premières lignes des Entrées. Soit 6830 chomeurs / jour de plus en Mai et 10 600 radiations / jour en Mai.

nicole grenet a dit…


Ces politiques nous feront toujours rire !
francois-hollande

Le 26 juin 2013
Philippe
David
Cadre dirigeant à l'international.
Auteur de : De la rupture aux impostures

Comme tous les ans vient d’être décerné le fameux « Grand Prix de l’humour politique » qui récompense chaque année les meilleures « petites phrases » de la politique française.

Le lauréat 2013 est Gérard Longuet, pour cette remarque en phase avec l’actualité : « Hollande est pour le mariage pour tous… sauf pour lui. »

Le « Prix spécial du jury » a été attribué à Jean-François Copé pour : « À l’UMP, nous apprenons la démocratie. C’est assez nouveau. »

Le « Prix des internautes » a récompensé Jean-Luc Romero (militant du mariage pour tous, apparenté PS au conseil régional d’Ile-de-France) pour : « Un gay qui vote à droite, c’est comme une dinde qui vote pour Noël », tandis que des « Prix de l’encouragement » ont été attribués à deux socialistes. Marisol Touraine, ministre de la Santé, pour : « Il y a quand même des médicaments qui soignent ! » et Jean-Jacques Urvoas, président PS de la commission des Lois à l’Assemblée nationale pour : « J’étais aux Baumettes. J’en suis sorti, à la différence des socialistes marseillais. »

Quant au « Prix Nocchio », il est logiquement revenu à Jérôme Cahuzac pour son interrogation : « Pourquoi démissionner quand on est innocent ? »

Nouvelles technologies obligent, les meilleurs tweets ont également eu leurs lauréats, le Grand Prix revenant à Jean-Luc Mélenchon pour : « Je suis plus nombreux que jamais », tandis que le « Prix spécial du jury » revenait à Christophe Girard pour : « Les bois sur verge : un projet durable. »

Comme vous pouvez le constater, les citations sont cocasses mais il y a fort à parier que, parmi les vainqueurs potentiels de l’an prochain, se trouvera Patrick Balkany qui a déclaré dans L’Express du 12 juin dernier : « Si on n’investit que ceux qui n’ont pas été condamnés par la justice, on n’a plus de candidats dans les Hauts-de-Seine. » Il va falloir se surpasser pour espérer ravir la pole position acquise par le député-maire de Levallois-Perret. Bref, l’année 2013 s’annonce sous les meilleurs auspices. Et c’est Coluche qui le disait : « J’arrêterai de faire de la politique quand les hommes politiques arrêteront de nous faire rire… »

nicole grenet a dit…

Des députés européens en viennent aux mains quand on les interroge sur la raison de leur présence furtive dans les locaux du parlement européen

Mon business >Economie
Lu 13940x
25 juin 2013
par Mylène Vandecasteele

Tom Staal, l’animateur hollandais de GeenStijl TV, s’est rendu aux parlements européens de Strasbourg et de Bruxelles en compagnie du député européen Daniël van der Stoep, également hollandais. Dans cette vidéo, l’animateur dénonce les gaspillages que leur simple visite a permis de mettre en évidence. Par exemple, les expositions d’œuvres artistiques qui coûtent 20.000 euros par exposition, au cours desquelles le champagne est servi à volonté aux officiels visiteurs (aux environ de 3 :00). « Je passais par là », explique l’un d’eux pour motiver sa venue. Comme presque tous ceux qui sont interrogés, il manifeste de la difficulté à mémoriser le nom de l’artiste dont les œuvres sont exposées.

Mais il y a pire : le cameraman surprend les évolutions étranges du député européen Miroslav Ransdorf, du Parti Communiste de Bohème et de Moravie, à, l’intérieur du bâtiment (aux environs de 5 :00). Arrivé à 18h00, il en ressort seulement 5 minutes plus tard. Lorsque l’animateur lui demande pourquoi il ne ressort que 5 minutes plus tard, le député explique qu’il habite à proximité. Et lorsque le journaliste insinue qu’il a pénétré dans le bâtiment uniquement pour pouvoir prétendre à son indemnité journalière de subsistance de 306 euro par jour de présence, le député s’emporte, il a des gestes brutaux vers le micro de l’animateur, et refuse de répondre. L’animateur recueille encore plus d’animosité du député italien Raffaele Baldassarre du parti Il Popolo della Liberta, arrivé à 18H30. Feignant initialement de ne pas comprendre les questions de l’animateur, il finit par s’en prendre physiquement à ce dernier.
On pourrait peut être récupérer un peu d'argent ......

DJ Antoine a dit…

L'Europe et son oligarchie, tous ces petits apparatchiks, il est grand temps d'envoyer bouler tout ça, aux futures Européennes dites merde au système, pour ma part c'est ce que je ferai.
Foutons les tous dehors

Les vidéos dont vous parlez Mme Grenet:

à visionner sans modération et faites tourner, voila l'Europe qu'on nous a vendu avec Maastricht (même Melenchon a voté pour)

http://www.youtube.com/watch?v=_1M3sAl8fLU

http://www.youtube.com/watch?v=iK8ue7-Shpc&feature=player_embedded

http://www.youtube.com/watch?v=MPbNF1q_6tg&feature=player_embedded

Anonyme a dit…

Bertrand Delanoë a demandé qu’une subvention de 13 000 euros soit versée à l’association Les Ami-e-s du Mage “qui a pour objet de favoriser le développement de la recherche scientifique concernant les questions relatives à la différence des sexes dans les sciences sociales du travail; de faire se rencontrer les chercheuses et les chercheurs qui appartiennent à des disciplines scientifiques différentes et qui travaillent sur ces questions; d’organiser la publication, diffusion et valorisation de la revue Travail, genre et société, la revue du Mage [...] L’association organise régulièrement de nombreux colloques, débats, séminaires d’étude et de réflexion tant à Paris qu’en Europe.”

Delanoë a conclut ainsi sa demande de subvention pour l’association Les Ami-e-s du Mage: “Pour permettre à cette association de poursuivre ses publications et ses actions en faveur de la recherche scientifique sur les questions de genre, je vous propose de lui attribuer en 2013 une subvention de fonctionnement d’un montant de 13 000 euros.”

Un projet de loi sur l’économie sociale et solidaire devrait bientôt permettre aux organisations à but non lucratif de toucher des subventions, y compris pour leur frais de fonctionnement.

source: http://lesalonbeige.blogs.com

DJ Antoine a dit…

Le prêt miraculeux de Thomas FABIUS fils de........

Seuls les lecteurs titulaires d’un BAC + 6 en combines et magouilles pourront peut-être aborder avec sérénité les circonvolutions du dossier Thomas Fabius.

Combien de week-ends gâchés par la lecture de l’article du Parisien du samedi 22 juin consacré à cette affaire ? Combien d’appels au secours, de migraines, de comptables retrouvés pendus, de fiscalistes admis aux urgences ? Dieu-Bercy seul le sait.

Le tout débute par une plainte pour faux et escroquerie.

La routine. Tracfin, la cellule anti-blanchiment, découvre un million d’euros arrivé comme par enchantement de Macao sur le compte de Thomas Fabius.

Gagné au poker, objecte l’intéressé.

Diable ! Contre Humphrey Bogart ou OSS 117 ? Dimanche soir, cinéma de minuit, noir et blanc… on visualise.

Puis notre champion du carré d’as crée avec une Néerlandaise – sans doute genre Lauren Bacall – une SCI qui acquiert, en 2012, un appartement de 285 m² boulevard St Germain pour la modique somme de 7,4 millions d’euros dont 3,4 sont apportés par notre héros qui, par ailleurs, ne déclare aucun revenu cette année-là. Oups. Aucune dotation familiale ou héritage n’étant à signaler, nous découvrons que la banque Monte dei Paschi a prêté quatre millions d’euros au fils de qui nous savons, remboursables à terme, sans aucune mensualité jusqu’en 2022.

Le nirvana bancaire existe.

Sur la base de quelles garanties ce prêt est-il accordé ? Se reporter à la rubrique magie noire de Boulevard Voltaire (rubrique en voie de création).

Les téméraires parvenus jusqu’à ce stade du dossier s’imaginent naïvement être sortis d’affaire et pouvoir partir tranquillement décompresser dans un coin reculé de la Creuse. Que nenni, car voici la saison 2 avec son lot de mystères et de points noirs.

D’un financement douteux, l’appartement a été payé – pour tout simplifier — 26.000 € du mètre carré alors que les prix dans ce quartier oscillent entre 15.000 et 17.000 €. Re oups. Les robinets sont-ils en or massif, comme le fait remarquer un agent immobilier ?
La moquette en poil de Panda ?

Par quel miracle, ce même appartement payé 4,4 millions en 2010 vaut-il trois millions de plus deux ans plus tard ? Vous reprendrez bien un peu d’UPSA effervescent ?

À l’intention des rares lecteurs ayant survécu aux lignes ci-dessus, il convient d’ajouter en guise de coup de grâce que Thomas Fabius loue un autre appartement à quelques encablures du premier.

Un petit 90 m² comportant de grands espaces de réception. Dans quel but ?
Les 285 m² du premier ne suffisent pas ? Aïe.

Tracfin en effervescence… Comme les comprimés du même nom.

Pour récompenser les deux ou trois lecteurs qui auront réussi à suivre les méandres de ce long fleuve tranquille fabiusien jusqu’au bout, la banque Monté dei Paschi offre un prêt de plusieurs millions d’euros, remboursable aux calendes grecques et sans aucune demande de garantie ou revenu d’aucune sorte. Félicitations aux heureux gagnants.

DJ Antoine a dit…

L'analyse la plus pertinente de la semaine sur Boulevard Voltaire bien sur, ce n'est pas dans Libé ou Le Monde ni sur les antennes de France Inter qu'on risque de lire ou d'entendre cette analyse pleine de vérité et de bon sens:

Notre classe politique commence à s’inquiéter.

Revenu de son Tour de France, le député MoDem Jean Lassalle a confessé avoir été terrorisé par la haine que les Français portent à leurs prétendus représentants.

L’abstention et le résultat des élections législatives de Villeneuve-sur-Lot n’ont pas dû le rassurer.

Désireux de conjurer cette lame de fond qui se traduit par une montée en puissance du Front national, dix députés de l’UMPS ont proposé, dans les colonnes du Nouvel Observateur, qu’il soit mis un terme aux privilèges des parlementaires afin que la confiance soit renouée entre le pays réel et la classe politique.

Une telle proposition témoigne d’une profonde incompréhension des motifs de la juste colère du peuple français : si nos concitoyens éprouvent un profond ressentiment envers leur classe politique, ce n’est pas parce qu’elle dispose de privilèges, mais parce que, depuis maintenant au moins trois décennies, elle prend le cœur léger des décisions qui sont objectivement et de toute évidence contraires aux intérêts de la France.

Richelieu et Mazarin se sont extrêmement enrichis lorsqu’ils avaient en main les rênes de la France.

La postérité cependant ne songerait à le leur reprocher, leur politique ayant été bénéfique à notre pays.

Le pays réel n’en peut plus de subir des politiques qui ont incroyablement dégradé ses conditions de vie.

Le pays réel ne supporte plus ce droit européen taillé sur mesure pour l’oligarchie financière, qui a détruit l’économie française et qui lui a mis sur le dos une dette publique artificiellement créée.

Le pays réel est fatigué de cette immigration de masse qu’on l’oblige à prendre en charge financièrement et dont les effets catastrophiques n’échappent qu’aux bobos.

Il ne tient qu’à l’UMPS de renverser la vapeur.

Mais pour cela, elle devra défaire ce qu’elle a fait en sortant la France de l’Union européenne et en arrêtant immédiatement l’immigration.

Évidemment, nul ne croit un tel scénario possible.

L’UMPS n’acceptera jamais de se déjuger.

Elle ne se résoudra jamais à abandonner son eurobéatitude.

Marine Le Pen s’en frotte les mains.

Dans un tel contexte, elle peut penser avec optimisme à 2017.

L’abolition des privilèges des parlementaires ne changera pas une virgule au courroux du pays réel.

Evidence a dit…

DJ, ce qui est sur c'est qu'alors que nous nous rapprochons de plus en plus vers la Grèce, les politiques continuent dans leur démarche de copinage, de gavage, de récupération d'avantage et n'entendent pas les cris qui sont maintenant des hurlements ( nouveauté l'électorat du PS vote FN voir dans le Lot ). Nous sommes plus proche de 1789 qu'on peut le croire. Sur le terrain politique l'UMP n'arrive pas à se trouver un leader, le PS lui trop préoccupé, voir omnubilé par le retour de Sarko en 2017 se positionne dans une impasse. Soit ils réussissent à le rendre inéligible par leur obstination à le rendre responsable de tout, et ils ouvrent un boulevard au FN soit ils échouent et ils font de lui un martyr. Dans les 2 cas 2017 est perdu pour eux car leur maitrise de la presse ne sera plus suffisante, de leur bureau la baisse du chomage est crédible pas du coté des entreprises, l'amélioration des services publique vu de Solférino peut être mais pas lorsque vous êtes devant ou derrière un guichet, ..

le type de l'interview a dit…

pendant que le jeune nicolas veilleur de la manif pour tous croupit en prison, la justice actuelle n'en rate pas une.

Une information judiciaire a été ouverte vendredi après des incidents survenus lors d'une opération de police mardi à Villemomble, où une mère de famille a perdu un oeil après des tirs de flash ball par la police.



L'information judiciaire ouverte compte deux volets.
Le premier concerne des "violences volontaires contre des personnes dépositaires de l'autorité publique", "dégradations" et "rébellion", et concerne deux jeunes soupçonnés d'avoir pris part aux échauffourées, a précisé le parquet.
Le second volet, ouvert contre X, porte sur des faits de "violences" et "violences volontaires ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente par personne dépositaire de l'autorité publique". Il vise à faire la lumière sur les blessures dont ont été victimes une mère de famille ainsi que l'un des deux jeunes impliqués dans les échauffourées.

Les incidents avaient éclaté mardi soir, dans la cité de la Sablière, après une intervention de police destinée à contrôler deux jeunes qui effectuaient un rodéo sur des motos non homologuées, près de la gare de Bondy, en Seine-Saint-Denis. "Les policiers avaient été appelés par des riverains. Quand ils sont arrivés, les conducteurs ont pris la fuite, et l'un des motards a chuté", a raconté une source proche du dossier.

L'IGS saisie

D'après cette source, plusieurs personnes se sont alors interposées, permettant au motard de s'échapper. La situation a dégénéré quelques minutes plus tard, quand les policiers ont voulu interpeller l'un des jeunes qu'ils soupçonnaient d'avoir pris part à l'attroupement. "Plusieurs dizaines d'habitants ont alors pris à partie les policiers, visés par des projectiles et victimes de coups", a raconté cette source.

Les fonctionnaires ont répliqué par des tirs de flash ball, et en utilisant des grenades de "désencerclement".

Lors des violences, un jeune homme, ainsi qu'un policier, ont été blessés.

Plus grave: une habitante de la cité, mère du jeune homme interpellé par les policiers, a perdu un oeil.

"A ce stade, il n'est pas possible de dire si elle a été blessée par un tir de flash ball ou par un autre projectile", selon la source proche du dossier.

Deux jeunes de 20 et 21 ans -le jeune soupçonné de s'être interposé dans le premier contrôle de police ainsi que son grand frère, accusé d'avoir pris part aux échauffourées - ont été placés en garde à vue mardi soir.

ILS ONT ETE REMIS EN LIBERTE BIEN QUE DES CHARGES AIENT ETE RETENUES CONTRE EUX, le parquet de Bobigny ayant estimé "nécessaire d'élucider l'ensemble des faits reprochés aux uns et aux autres" avant d'engager des poursuites.

Une enquête a été confiée à l'IGS, la "police des polices", pour déterminer les circonstances dans lesquelles le policier a fait usage de son arme.

Anonyme a dit…

http://www.varmatin.com/la-seyne-sur-mer/des-policiers-attaques-a-la-seyne-sur-mer.1296199.html

http://www.rennes.lemensuel.com/actualite/article/2013/06/28/alerte-au-communautarisme-a-italie-14647.html

et ça populisme ou normalité de la France fin Juin 2013?

DJ Antoine a dit…

Je voudrai dire à tous les crétins gauchisants qui traitent de populiste toute personne n'étant pas d'accord avec eux qu'ils se cultivent un peu avant d'employer des mots dont ils ne connaissent même pas le sens.

Pour ma part je suis fier d'être populiste, le terme populisme, ça vient des mouvements russes et américains de la fin du 19e siècle qui s'opposaient, d'un côté, à la puissance de Wall Street et, de l'autre, aux mouvements qui essayaient de trouver une démocratisation dans le cadre du régime tsariste, mais sans passer par le communisme.

Donc vive le populisme et les idées populistes n'en déplaise à la gauche bien pensante, totalement déconnectée de la réalité et qui va se prendre une grosse raclée électorale à toutes les futures échéances et c'est tant mieux.

le type de l'interview a dit…

et un scandale de plus dans la france socialiste de 2013
de jeunes français sommés de quitter un foyer ou ils payent un loyer pour laisser la place à des demandeurs d'asile qui eux ne paieront rien, ce sera le contribuable qui paiera mais on en a marre de cette france la! ça suffit maintenant !

faites tourner cette information à un maximum de vos contacts

http://www.lunion.presse.fr/region/les-jeunes-travailleurs-doivent-laisser-la-place-aux-jna3b26n83384

Anonyme a dit…

Parce que vous croyez à la démocratie vous ? http://lci.tf1.fr/france/justice/affaire-bettencourt-l-autre-relation-du-juge-gentil-qui-pose-8082545.html

Anonyme a dit…

Et allez, et ça continu http://www.assemblee-nationale.fr/14/rapports/r1177.asp

Lionel B a dit…

C’est ce qui s’appelle donner des verges pour se faire battre : seuls 84 députés ont pris part au vote jeudi à l’Assemblée nationale, lors de l’examen du texte sur le cumul des mandats ! Vu que les parlementaires n’ont pas encore mis à l’ordre du jour la réduction de leurs effectifs, cela signifie qu’une bagatelle de 493 représentants du peuple se sont fait porter pâle. Autrement dit, plus de 85 % d’absentéisme ! À côté de ça, les arrêts de travail dans l’Éducation nationale où à l’hôpital font figure d’aimable plaisanterie…

Évidemment, on espère que tout ce petit monde va se remettre très vite, et notamment pour le vote solennel de la loi, mardi. Encore faut-il qu’ils puissent se défaire de leurs obligations diverses et variées. Car oui, parmi nos députés, on compte tout de même 468 cumulards, qui passent une bonne part de leur temps dans le mille-feuille administratif qui compose la France, de la commune à la région en passant par l’intercommunalité et le département. Sans oublier les offices HLM, les conseils d’administration d’hôpitaux et autres…

On comprend mieux pourquoi ce texte, qui supprime la possibilité pour un parlementaire d’exercer toute fonction exécutive locale, fait grincer des dents les principaux intéressés. Mais, une fois n’est pas coutume, il faut reconnaître sur ce sujet un certain courage à la gauche, qui a réussi à taire ses contestations intestines pour faire avancer le schmilblick. Certes, le débat risque d’être sportif au Sénat, mais en l’espèce, la discipline de la gauche parlementaire tranche avec le récent déballage Batho-Ayrault.

Enfin, quand je dis la gauche, je veux dire le PS et EELV. Le Parti radical de gauche s’est en effet livré, avec un ton qu’on ne lui connaissait plus, à une critique au vitriol du texte, accusant le PS, par la bouche du député du Calvados Alain Tourret, de vouloir « éliminer les élus pour les remplacer par les fonctionnaires du Parti socialiste ». Le PRG s’est donc fait l’allié objectif de l’UMP, qui a voté comme un seul homme contre le texte (Bruno Le Maire, seul opposant de droite au cumul des mandats, brocardant pour sa part une loi qui ne produira ses effets qu’en 2017, trop tard à son goût).

Et pourtant, comment justifier encore aujourd’hui le cumul quand, en 50 ans de carrière politique, le sénateur des Vosges Christian Poncelet aura effectué le triple d’années de mandature ! Quand le choix d’une ligne de TGV ou d’un tracé d’autoroute répond davantage aux intérêts locaux de parlementaires qu’à une approche globale. Quand le cumul des mandats n’existe pas aux États-Unis ou au Royaume-Uni, et à peine en Allemagne ?

Alors oui, on peut rabâcher infiniment les mêmes arguments pour sauver la tête du député-maire ou du sénateur-président, dire que le travail parlementaire se fait beaucoup en commissions, et que le fameux ancrage local préserve l’élu du syndrome de la tour d’ivoire, le met en prise directe avec le terrain et les aspirations de ses concitoyens. Mais toutes ces raisons commencent à sentir le sapin. Car précisément, les concitoyens en question aspirent de moins en moins à voir les images d’un hémicycle vide à 85 %, à savoir le travail parlementaire concentré sur la moitié de la semaine, alors que la congestion législative menace, et à apprendre que députés et sénateurs touchent des jetons d’absence… À l’heure où chacun se serre la ceinture, on en jase fort dans les chaumières. Et peut-être bien qu’en tendant l’oreille, on entendrait crier : Le député-maire est mort ! Vive le député ! Et vive le maire !

DJ Antoine a dit…

Quand est-ce que les Français arrèteront de voter comme des veaux et se comporter comme des moutons?



DJ Antoine a dit…

Quand est-ce que les Français arrèteront de voter comme des veaux et se comporter comme des moutons?



Georges 2 a dit…

Pour les élections politiques c'est difficile de dire que les français votent mal, quand on doit choisir entre la gauche républicaine ou la droite républicaine, il n'y a pas grande différence, qui choisir?, ils se protègent tous, Coluche en son temps les avait bien ridiculiser et il avait raison.
Par contre si durant 40 ans dans notre ville les spiripontains ont voté pour qui vous savez c'était pour autre chose, clientélisme oblige, quand il s'agit de leurs intérêts les électeurs savent ce qu'ils font.

DJ Antoine a dit…

Georges ce qui me gène terriblement c'est le terme "gauche ou droite républicaine" en quoi la gauche ou la droite qui ont exercés les plus hautes fonctions ont-elles droit à ce titre de "républicaine" belle fumisterie encore du système, des bien pensants et de la pensée unique.
C'est ça l'esprit de la république, les pratiques qui perdurent depuis des lustres avec dans les rangs de ces partis de nombreux "repris de justice"?
Ils ne sont pas plus sinon moins républicains que d'autres.....

Anonyme a dit…

Et n'oublions pas l'arbitraire. En marche forcée vers le totalitarisme ? http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/07/05/01016-20130705ARTFIG00755-manif-pour-tous-des-magistrats-denoncent-la-legalite-de-l-arrestation-de-nicolas.php

Georges 2 a dit…

J'ai employé le terme "Républicain"
par rapport aux extrêmes, mais je suis d'accord avec vous Antoine, des républicains comme ça on s'en passerait, vous avez raison de souligner que la plus part d'entre eux sont des repris de justice qui la plus part du temps ne sont jamais puni, sauf peut ètre quand leur méfait dépasse les bornes, et encore...

Georges 2 a dit…

J'avais un ami qui disait la politique ça rend fou, il y a un peu de vrai quand on voit le comportement de certains:
-Les lettres de loulou avec sa haine, ses mensonges et contre vérités et avec ça il ose espérer être élu un jour.
-L'ancien maire qui aurait fait n'importe quoi avec l'argent des contribuables pour être réélu.
-Un milliardaire dans la région parisienne qui payait les électeurs pour qu'ils votent pour lui. etc...etc...
Quelle morale?

Anonyme a dit…

c'est pourquoi Georges, des Spiripontains ne voteront plus politique, plus pour des personnes proches des politiques. Et nous possédons le pouvoir de le faire avec nos bulletins. Ca continuera avec les municipales.
A l'image d'un citoyen Spiripontain (dans le Midi Libre du jour) qui a largement fait ses preuves, que tous les quadras-quinquas connaissent, compétences, rigueur, relationnel et le plus important, un grand coeur de BENEVOLE. Il met à disposition ses parking GRATUITEMENT pour la ville, MERCI MONSIEUR.
Voilà le profil du candidat pour qui je voterai, des citoyens comme Monsieur ATTARD, Madame GRENET, Monsieur SUBIRANA et tant d'autres investis pour notre ville.
20,5% d'ABSTENTION au premier tour des présidentielles et 19,6% au second est un signe. Tranche de population dont je ferai parti si l'offre de candidats Spiripontains pour les municipales est trop politisés

Anonyme a dit…

Pendant ce temps hier à Marseille sur la plage des catalans un père de famille s'est fait agressé pour avoir demandé à une "bande de jeune" (suivez mon regard, on aura tous compris) d'arréter de jeter du sable sur son nourrisson de quelques mois.
Le maitre nageur qui a osé venir au secours du père de famille s'est fait frapper devant 1000 personnes par cette vingtaine de jeunes, qui l'ont trainé à l'eau et tenté de l'assassiner en le noyant.
A l'arrivée de la police seuls 2 mineurs ont pu ètre interpellé, ils ont du ètre grondés et relachés.
Pendant ce temps la le jeune Nicolas est toujours enfermé à Fleury Mérogis.
Voila la France actuelle, douce France cher pays de mon enfance....

Et sinon les tarifs d'EDF vont exploser + 10% sur la prochaine année.

La colère populaire risque elle aussi d'exploser!

le type de l'interview a dit…

républicains? ou ripouxblicains?!

Anonyme a dit…

de mieux en mieux la justice version Taubira rose verdatre:

Un policier a été condamné mardi à 10 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris pour des violences à l'encontre d'une vendeur à la sauvette à Paris près de la Tour Eiffel en 2010.

Ce fonctionnaire, qui contestait les faits, a en revanche été relaxé des faits d'atteinte arbitraire à la liberté qui lui étaient reprochés pour avoir arrêté, en dehors de tout cadre légal, des vendeurs de Tour Eiffel miniatures, tout comme cinq autres de ses collègues.

Le 3 janvier 2010, au lendemain d'une intervention au cours de laquelle l'un de leurs collègues avait été blessé par un vendeur à la sauvette, des policiers de la Bac (Brigade anti-criminalité) avaient arrêté deux vendeurs au pied de la Tour Eiffel.

Ces derniers avaient été menottés ensemble à une barrière servant à canaliser le flux de touristes. Ils avaient été relâchés un peu plus tard parce qu'aucun des deux ne correspondait au suspect recherché.