mercredi 12 juin 2013

Impôt sur les sociétés : les taux les plus faibles donnent les recettes les plus fortes par Frédéric Subirana

La machine s'emballe. 

Comme enfermés dans une forme d'autisme nos gouvernants refusent d'entendre les hurlements de la Cour des comptes, du gouverneur de la Banque de France, et de la Commission européen qui préconisent : La réduction des déficits publique. .


Arcbouté sur l'hypocrite rhétorique consistant à ne pouvoir envisager ses réductions ailleurs que sur la santé, la sécurité et l'éducation, et occultant toute autre piste, et donc en aucun cas le mille feuilles électoraliste dégoulinant, ce pouvoir nous entraine dans une surenchère de taxation et d'impôts destructrice de pouvoir d'achat et donc d'emplois.
Décidé à vouloir imposer à l'Europe ce qui ne marche pas en France.

 Nous vous avions parlé il y a quelque temps de la courbe de Laffer,  

Il est à regretter que les brillants énarques qui nous dirigent n'en aient jamais entendu parlé tout au long de leur riche et grande expérience dans les petites et moyennes entreprises.

Il est à regretter également qu'ils n'aient jamais lu cette étude de l'IREF pourtant sans conteste possible ( Étude Complète ).


Taux d’Impôt sur les sociétés (IS) et rentrées fiscales (en % du PIB)



Taux d’IS

Rentrées fiscales (en % du PIB)

Norvège

24 %

11 %

Luxembourg

17.1 %

5 %

Grande-Bretagne

26,7 %

3 %

Belgique

17,1 %

3 %

Irlande

12.5 %

2.6 %

Canada

27 %

3.7 %

France

36 %

2.5 %

3 commentaires:

putain 10 mois ! a dit…

Le jour ou on verra un énarque bosser en entreprise les poules auront des dents.


Il est urgent de faire exploser le millefeuille administratif, de supprimer un certain nombre de députés, le conseil économique et social, les intercommunalités et les organismes qui vont avec,les conseils généraux et les départements + toutes les agences gouvernementales et autres commissions usines à gaz, nos spécifités made in France.

Le problème: ce millefeuille est une rente pour les partis de gouvernement, donc ne révons pas, ne nous berçons pas d'illusion sur le courage (fuyons) de nos gouvernants à agir et réformer, il ne bougerons pas l'ombre du petit doigt.
Nos gouvernants sont de simples petits conservateurs archaiques.

Le pire c'est qu'on continu à rajouter des couches au millefeuille et qui paie ce gigantesque fiasco? c'est nous.

Préparons nous à subir le sort des Grecs, on y va tout droit.


Anonyme a dit…

"Affaire Tapie : la République baîllonne Contribuables Associés"

http://www.impots-economie.com/affaire-tapie-la-republique-baillonne-contribuables-associes/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Impots-Utiles-com-Actualites-Des-Impots-Fiscalite-pression-fiscale+%28impots-economie.com%2C+actualit%C3%A9+des+imp%C3%B4ts%2C+argent+public+%29

lien ci contre, merci RCS

le type de l'interview a dit…

on progresse.

Quelque 36.000 étrangers sans papiers ont été régularisés en 2012, a annoncé mercredi le ministère de l'Intérieur. Les régularisations, un sujet très sensible politiquement, n'avaient jusqu'à présent jamais fait l'objet de bilan officiel, mais étaient estimées autour de 30.000 par an.

au moins on sait ou vont une partie de nos impôts.