mardi 4 juin 2013

Arrêts maladie bidon : un scandale à 
10 milliards d’euros ! par Nicole Grenet


Après les retraites, le Magazine CAPITAL s’intéresse maintenant aux arrêts maladie, ou plus précisément au montant d'un petit scandale  d'une bagatelle de 10 milliards d'euros.


" Contrairement à ce que prétend la ministre de la Fonction publique, l’absentéisme mine gravement l’administration française. Et la collectivité le paie au prix fort.

Tous les ans, c’est la même chose. 

Mi-septembre, une redoutable épidémie décime les administrations publiques du sud-ouest de la France. «A certains étages, les malades se comptent par dizaines», témoigne une employée du conseil régional d’Aquitaine, choquée par ces désertions. Grippe aviaire ? 

Non, fièvre palombière

C’est en effet à cette époque que s’ouvre la traditionnelle chasse au pigeon sauvage, événement considérable dans la région et qu’il ne faut surtout pas manquer quand on a l’âme gasconne. 

Comme ils ne peuvent évidemment pas tous déposer leurs congés et leurs RTT en même temps, les taquineurs de gâchette recourent massivement à… leur médecin traitant. 

Quand passent les palombes, les feuilles d’arrêt maladie s’envolent…

Si Marylise Lebranchu, la ministre de la Fonction publique, avait accepté de nous recevoir, elle aurait sûrement hurlé à la calomnie à l’énoncé de cette histoire. Selon elle, les agents de l’Etat, des hôpitaux et des collectivités locales ne tirent nullement sur la corde de la médecine pour raboter leurs horaires. A l’en croire, la décision de ne plus payer leur premier jour d’absence, prise en 2011 par le gouvernement Fillon pour limiter les abus, n’aurait fait économiser qu’une soixantaine de millions d’euros par an à l’Etat, autant dire une goutte d’eau par rapport à sa masse salariale (80 milliards d’euros).
 «Avec les fonctions publiques territoriale et hospitalière, c’est plutôt 500 millions que ce dispositif nous aura fait gagner cette année !», s’étrangle Georges Tron, l’un des prédécesseurs UMP de la ministre. A la mi-mars, cette dernière a quand même tenu à annoncer en personne la suppression de cette mesure «humiliante, injuste, inutile et inefficace». 

En dégainant dans la foulée une enquête de la Dares, censée démontrer que, bon an mal an, les fonctionnaires ne s’absentent pas plus que les salariés du privé – une thèse reprise en boucle par toute la presse depuis lors.

Eh bien, faisons les comptes ensemble.....

 Dossier complet sur Capital.fr

16 commentaires:

Anonyme a dit…

Toujours les vieux démons de la droite monter le privé contre le public !!! Sans fonctionnaires vous feriez comment ?

Anonyme a dit…

Heu !!! pas vraiment, c'est la notion d'équité sociale et de justice sociale qui me dérange et non "monter le privé contre le public". Pour les fonctionnaires, quand ils défendront leurs collègues, au contrat privé (CAE, CDD), MEME TRAVAIL, MEME STATUT, MEME DROIT, A TRAVAIL EGAL: SALAIRE EGAL, je dirai CHAPEAU BAS

Anonyme a dit…

Fonctionnaire anonyme de 12:05, Mais arrêtez avec les fonctionnaires qui vont "un métier au combien difficile"
le jour ou il n'y aura plus assez d'entreprise et donc de méchant patron et de vilains salariés ingrats du privé pour créer des richesses, il n'y aura plus de sous pour payer les retraites, les fonctionnaires d'état ou de la territoriales. Nous sommes dans un cercle vicieux et en vous arcboutant et en refusant de voir la réalité, vous vous tirez une balle dans le pied.

le type de l'interview a dit…

@ anonyme de 12H05 qu'est ce que vous englobez dans votre phrase "sans fonctionnaire vous feriez comment"? de quels fonctionnaires parlez vous exactement?
je serai ravi d'engager le débat avec vous.

parce que si certains fonctionnaires sont indispensables (police par exemple mais il y a bien d'autres secteurs) s'il y avait quelques centaines de milliers de fonctionnaires en moins dans certains domaines (fonction publique territoriale par exemple mais la aussi il y a bien d'autres secteurs) le pays et sa dette ne s'en porteraient que mieux.

entre adam smith, keynes, friedman et les doctrines économiques diverses et variés sur le role de l'état et donc la place des fonctionnaires il y a tant à dire et surtout tant à réformer je dirai mème à révolutionner à grands coups de pieds dans la fourmilière.

Anonyme a dit…

Si vous avez pris la peine de lire cet article en entier vous ne pouvez pas nier que les différences sont énormes et que quelque soit les gouvernements qui se succèdent aucun n'ose réellement s’attaquer au problème.
je suis d'accord pour un statut spécial si celui ci se finance intégralement mais s'il puise dans le régime général je dis HALTE LA.

Anonyme a dit…

Anonyme de 12:05, et sans les contrats privés, contrats précaires en général à temps partiel subi, qui travaillent dans les fonctions publiques, comment ils feraient les fonctionnaires pour leurs RTT et leurs congés annuels ??
Renseignez vous bien auprés de ces ouvriers précaires, ils vous expliqueront

Anonyme a dit…

@ le type de l'interview, ce n'est pas dans la fourmilière qu'il faut mettre un coup de pied, il faut la laisser bosser, mais dans la cigaliére...

le type de l'interview a dit…

@ anonyme de 18h52, tout à fait, disons l'armée mexicaine qui compose la cigalière.

Anonyme a dit…

rappelez moi dans quelle entreprise privée, il existe "LA PRIME DE PRESENTEISME", non, non, ce n'est pas une blague, la fonction publique l'a inventé
MERCI RCS, amitiés Fred

Anonyme a dit…

on va éviter de parler des comités d'entreprises ou comités de gestion des fonctionnaire anonyme de 12h05, attaquons nous plutôt AU DEMON DU CHOMAGE, parce que si vous connaissez des fonctionnaires qui ont peur du chomage ou licenciement ? comment ça vous n'en connaissez pas ? c'est sûr, ils n'y cotisent pas, alors tranquille Emile !

Anonyme a dit…

"Toujours les vieux démons de la droite monter le privé contre le public"

Il n'y a aucune différence entre privé et public, les uns vont au tribunal administratif, les autres aux prudhommes. C'est de notoriété publique que les permanents syndicaux et responsables sont issus du privé. Les contrats de travail sont différents, les droits aussi. Et puis dans les négociations 35h, certains ont eu "LE TEMPS D'HABILLAGE" et de douche dans leur temps de travail.
Le jour de carence, et un et deux et trois, ZERO !
Prime de dimanche contrairement aux salariés des commerces
...........etc

Vous faisiez l'apéro à 12:05, anonyme ?

Maintenant, si seule la droite à connaissance de ces privilèges, vieux démons, faut que je quitte la gauche

Anonyme a dit…

bonsoir,
tous les matins, 7 jours sur sept, je le vois, à 6h , distribuant le journal dans les boites aux lettres.
Des fonctionnaires, a temps partiel, qui bossent 7 jours sur 7 ???? no comment ....12,05

Anonyme a dit…

Lorsqu'on promulgue une loi qui exclu des opposants politiques pour nommer des amis à la place comment cela s'appelle-t-il ?

http://www.nosdeputes.fr/14/document/1044

Anonyme a dit…

N'oubliez pas que les pensions du régime général du secteur privé sont calculées à raison de 50 % du salaire moyen des 25 meilleures années du salarié, celles du secteur public étant égales à 75 % du salaire moyen des six derniers mois. Sans parler non plus de la sécurité de l'emploi. A ce propos il est navrant de constater l'implication des signataires de l'accord flexibilité ( je te vires quand je veux ) signé par entre autre la CFDT, dans les entreprises privées. On parle de cumul des élus et les permanents ?

Anonyme a dit…

en réponse à
Anonyme a dit…
Toujours les vieux démons de la droite monter le privé contre le public !!! Sans fonctionnaires vous feriez comment ?
4 juin 2013 12:05

BEN ON FERAIT SANS !!!!!!!

andré a dit…

Bonjour
Je suis d'accord des fonctionnaires il en faut mais juste ce qu'il faut
je suis allé a la mairie annexe
A l'entrée au bureau d'accueil 2 personnes taille la bavette et se pendant demi heure que j'ai passé a attendre on pourrait se passer d'une personne ou alors l'employer ailleurs
Qu'en pensez vous ??????
c'est votre argent qui part en paroles(fumée)et c'est comme ça toute la journée
trouvez vous cela normal?????
Moi non
dans le privé c'est très rare
et les avantages ne sont pas égaux(salaires retraite je ne parle pas des autres )
Bonne journée quand même
André