vendredi 10 mai 2013

Emission spéciale Fraudes sociales

Fraudes sociales en France
En direct avec Olivier Collas


Jeudi 16 mai, sur le site www.contribuables.org




Le jeudi 16 mai 2013, les Contribuables Associés vous permettent de poser vos questions en temps réel à Olivier Collas, le Vice-Président du Conseil d'administration de la Caisse nationale des allocations familiales.

Au menu :


Travail au noir, arnaques documentaires, mariages de complaisance, reconnaissances de paternité fictive, fraudes à l'assurance vieillesse, au RSA, aux allocations logement...
Les fraudes sociales coûtent de 20 à 40 milliards chaque année aux Français.
A la Caisse nationale des allocations familiales, Olivier Collas est à la pointe du combat contre ce fléau.
Il nous dressera un état des lieux de la fraude sociale en France.



Qui sont les tricheurs et comment procèdent-ils ?
Faut-il supprimer les allocs à ceux qui détournent le système ?
Quels sont les moyens des CAF pour mener la chasse aux fraudes ?
Il y a-t-il une réelle volonté de la part de nos gouvernants de lutter contre ce phénomène ?
Olivier Collas répondra à toutes ces questions et à toutes celles que vous voudrez bien lui poser,
jeudi 16 mai de 18h à 18h30.

De 18h à 18h30, vous pourrez poser vos questions
- par téléphone au 01.42.21.16.24
- par mail à l'adresse contact@contribuables.org
- sur notre page Facebook : www.facebook.com/contribuables.associes
- sur Twitter : @contribuables


Et si vous n’êtes pas disponible, envoyez d’ores et déjà vos questions à contact@contribuables.org
vous pourrez retrouver l’émission et les émissions précédentes sur leur site en cliquant ici.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Quelle utilité ? Les infos grâce à Internet sont connues de tous et de toutes, et pourtant rien n'est fait !!

nicole grenet a dit…

Eh bien figurez-vous que les journalistes.............ne le savaient même pas !!!


Vérifié sur le site du Conseil Constitutionnel. Cette décision existe bel et bien.
La baisse des revenus (Président, Ministres...) a été déclarée inconstitutionnelle et donc annulée... dans le plus grand silence !!
Vous avez dit complicité ?

Par décision n°2012-654DC du 9 août 2012 le conseil constitutionnel a déclaré non conforme à la constitution l'article 40 de la loi de finance
rectificative qui prévoyait la baisse de salaire de 30% du président, du premier ministre et du gouvernement.
Donc, maintenant, ils sont beaucoup plus nombreux qu'avant... et payés autant.
Comme c'est curieux, personne n'en parle...?

. Bizarre!! vous avez dit bizarre !!

· Parce que finalement cela faisait bien de faire des déclarations d’économies pour montrer l’exemple.
· Ne s’étaient-ils pas renseignés avant depuis le temps qu’ils étaient dans l’opposition?
Totalement vérifiable à cette adresse
http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2012/2012-654-dc/decision-n-2012-654-dc-du-09-aout-2012.115426.html