jeudi 16 mai 2013

Du courage du courage du courage par RCS


Les propos du ministre des finances, énoncés triomphalement le 5 mai  : "l'austérité en Europe c'est fini" méritent plus qu'une simple interrogation, plus qu'un haussement d'épaules, plus qu'un ricanement dans les autres capitales de l'Union européenne. 
Tout d'abord on doit les ramener à leur dimension franco-française : l'austérité en France, et même ce qu'on appelle la rigueur, et même ce que les socialistes français appellent, sans rire, le "sérieux budgétaire", à Paris cela n'a jamais commencé.
 Beaucoup de pays de l'OCDE ont réduit leurs dépenses publiques depuis quinze ans. Elles sont ainsi passées de 50,4 % du PIB en 1990 dans la zone euro à 46,1 % en 2008 (prévision de l'OCDE). L'Allemagne est passée de 49,3 % en 1996 à 44,3 % en 2008. La Suède de 72,4 % en 1993 à 53,8 % en 2008.

La France fait exception dans ce mouvement. Les dépenses publiques françaises sont en effet en constante augmentation depuis 30 ans.

Elles sont passées de 45.5 % du PIB en 1980 à 52.7 % du PIB en 2008.
En 2011 c’est environ 56 % ....

Les dépenses publiques hexagonales, en effet, sur les trois dernières années constatées.

- en 2010 : 1 094 milliards d'euros
- en 2011 : 1 119 milliards d'euros

- en 2012 : 1 149 milliards d'euros
Les ministres ont passé, l'eau a coulé sous les ponts de Bercy. 
En vérité la haute direction des finances publiques n'a jamais cessé de dépendre de hauts fonctionnaires dont le grand public ignore les noms et dont les préoccupations échappent au commun des contribuables. 

Contentons-nous ici de constater le résultat : 
Malgré les discours sur la RGPP, révision générale des politiques publiques, devenue MAP, modernisation de l'action publique, - malgré les efforts de la défunte DGME, direction générale de la modernisation de l'État, remplacée par le SGMAP, secrétariat général pour la modernisation de l'action publique,

Au plan des actes : la collectivité française n'a pas réduit d'un centime le périmètre de ses gaspillages institutionnels. Elle les a même accrus. 
 On a été choqué, à fort juste titre, de la volonté explicite de la classe politique de ne pas rogner d'un euro sur ses propres prébendes, indemnités, avantages en nature, régimes de retraites dérogatoires, etc. 

" Vive le surréalisme Français ! Des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour exiger de mettre fin à une austérité…qui n’a même pas commencé en France. " D. Kessler

D’où : Le  psychodrame français du pouvoir d'achat : déroute ?  2 à 3 % de baisse de notre pouvoir d'achat en 2013 c'est une certitude,  2 à 3 % d'impôts et de taxes en plus c'en est une autre.


En réalité notre pouvoir d'achat n'est il pas trop élevé (en moyenne bien sur ) ? 
En France, nous dépensons plus de richesses que nous n'en créons ! Ce qui explique nos déficits et notre dette.  
 Le président a dit qu'il serait l'homme du pouvoir d'achat
Il dispose d'un seul moyen pour y parvenir. 
Il consiste à diminuer d'une manière drastique la dépense publique, comme dans de nombreux pays. De plus  les gaspillages, les fraudes, les abus, etc. sont estimés à environ 80 à 100 milliards par an. 
Tout est donc possible, avec du courage et une véritable rupture ! 

Ainsi la fin du matraquage fiscal de nos entreprises, de nos investisseurs, des classes moyennes…

Un pays en « faillite » qui ce révèle incapable de réduire ses dépenses de 2 % ?( Soit 40 milliards ) et n’a que comme solution des augmentations d’impôts ? Et un pays en déclin mortel.

15 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonsoir, un projet de taxe sur le vin, et une de plus, à la vôtre
MERCI RCS pour votre dévouement

Anonyme a dit…

"«Les fonctions de maire, d’adjoint et de conseiller municipal sont gratuites.»

http://www.lecri.fr/2013/05/16/les-fonctions-de-maire-dadjoint-et-de-conseiller-municipal-sont-gratuites/40342

ha bon !

Anonyme a dit…

http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta/ta0139.asp

De pire en pire, et à la place du mots parlementaire on doit écrire quoi ?

Anonyme a dit…

l'espoir de voir fusionner région et département, et ainsi de voir se réduire le mille feuille s'en va avec ce projet de loi. Quel soulagement pour les français, pardon je veux dire les élus, je me suis laissé emporter par l'euphorie..

Barons, roitelets et autres dormez en paix, nulles doutes que le débat sera vite clos http://www.senat.fr/leg/pjl12-581.html

Anonyme a dit…

Vous l'avez surement entendu hier, L'objectif du Président aurait dû être, en 1ère priorité, de faire renaître la confiance des investisseurs. Mais l'écart de culture est tel entre celle purement incantatoire de l'énarchie et des politiques, et celle de l'action du monde des entreprises, qu'une fois de plus il a été à côté de la plaque.
Il serait temps de placer aux manettes de l'état des personnalités ayant oeuvré et surtout réussi dans ce monde des affaires, monde malheureusement considéré avec méfiance et condescendance par nos hiérarques universitaires !

la colère gronde a dit…

Il serait temps de faire un mai 68 à l'envers, tous ces énarques, politicards, hauts fonctionnaires et fonctionnaires qui nous gouvernent et qui ne comprennent rien à rien.

L'Amiral Pédalo a dit…

Encore un nouveau scandale selon que vous soyez puissant ou misérable.

Selon le site d'information Mediapart, le fisc aurait "oublié" de réclamer 15 millions d'euros d'impôts à Bernard Tapie en passant notamment "l'éponge sur deux années d'impôts sur le revenu".
le Trésor public aurait renoncé, en 2009, à user de moyens de droit qui lui auraient permis de récupérer une somme considérable: 15 millions d'euros, ou "pour être précis, 14.814.157,69 euros exactement".

Bernard Tapie a au moins "bénéficié d’un traitement fiscal de faveur".

Car Bernard Tapie n'a pas manqué de saisir le tribunal de commerce de Paris pour contester une partie des impôts qu'il devait à l'administration fiscale.
Les juges lui ont alors donné raison en première instance, comme c'est habituellement le cas dans ces affaires, explique Mediapart.


Le fisc français décide de ne pas faire appel et se prive de 15 millions

Sauf que, dans ce genre d'affaires justement, le fisc français fait très souvent appel, et "l'emporte quasiment à tous les coups" en deuxième instance, précise le site. Mais dans ce cas précis, cela n'a pas été le cas.

Pourquoi le fisc français se serait privé de 15 millions d'euros, et notamment de 12 millions correspondant à deux années d'impôt sur le revenu que Bernard Tapie aurait dû payer au fisc?

Selon les spécialistes, cette décision n'a tout simplement aucun sens!
Il s'agirait donc d'un nouveau cadeau selon le journaliste Laurent Mauduit, qui s'interroge alors sur l'identité de la personne "qui a donné l’instruction pour que l’administration fiscale ne fasse pas appel".

Anonyme a dit…

bonsoir, je suis en train de la remplir ma feuille d'impôt de travailleurs pauvre, et moi, le fisc, il ne va pas m'oublier comme des millions de travailleurs. Et Hollande, il fait de l'humour à la télé.
Bon week end à toutes et tous

L'Amiral Pédalo a dit…

La pensée du jour:
Je suis pour ma part pleinement favorable au mariage gay, mais seulement entre politiciens de gauche.
Tout ce qui peut contribuer à leur non-reproduction est un bienfait pour tous.

Anonyme a dit…

MIDI LIBRE DU JOUR :
"REGION: L'ACCABLANT RAPPORT DE LA CHAMBRE DES COMPTES "

Vous y trouverez:
-LoRdi
-La Chine
-l'explosion de charges de personnel (temps de W inférieur a la durée légale)
-100 000 euros d'achats de boissons alcoolisées en 2009, 130 000 en 2010
-manque de transparence pour les marchés publics
-IMPOTS: L'UN DES PLUS ELEVE

TOUTE SIMILITUDE AVEC UNE AUTRE GESTION, N'EST QUE PURE COINCIDENCE


Qu'en dise nos élus de gauche, ceux qui ont combattu ce type de gestion ?

L'Amiral Pédalo a dit…

ça va péter les moutons partout en France vont se révolter, il n'y a plus rien à tondre mesdames et messieurs les politiques

Anonyme a dit…

Personnellement je m'en moque du mariage pour tous, parce que si l'important résidait dans la justice pour les homos lors du PACS ils auraient revu le code du travail, de succession ... or cela ne fut pas le cas. Comme pour le PACS le mariage pour tous est purement idéologique. Ce qui me gène c'est la PMA et la GPA, c'est hors de question soi disant mais lorsque l’Europe dira c'est comme ça, celui qui disait vous allez voir ce que vous allez voir, aura comme réaction une plaisanterie dont il a le secret et roule ma poule. Pour la PMA Si les couples LGBT assument totalement la charge financière de ce luxe niant les lois de la biologie, pourquoi pas. Ils devront expliquer à leurs enfants que leurs parents ne sont prêts à aucune concession pour les avoir, les plaçant au centre d'une simple stratégie de confort et de "life management".

Anonyme a dit…

Du courage ? Non mais du temps pour cliver les français ( mariage homo, vote des immigrés, privé-public.. )oui ce site en faisant abstraction de sa couleur politique est intéressant..

http://unionrepublicaine.fr/monsieur-hollande-de-quel-droit/?fb_action_ids=10200337589375775&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&action_object_map={%2210200337589375775%22%3A213031835501502}&action_type_map={%2210200337589375775%22%3A%22og.likes%22}&action_ref_map=[]

Anonyme a dit…

Les appellations de fruit rouge ou les railleries à l'égard de leur petit camarade qui allait devenir Président de la république ne datent pas d'aujourd'hui. Après la faute à Sarkozy, puis à Merkel, maintenant si la France à mauvaise image c'est la faute à l'opposition. Il serait temps d'assumer

http://www.rtl.fr/actualites/info/politique/article/moscovici-accuse-l-opposition-de-participer-au-french-bashing-7761527615

Anonyme a dit…

ah cette opposition qui noircit le tableau. Tout aussi critiqué que toutes les forces d'opposition à l'ex municipalité, et pourtant, on a vu ce qu'il nous en a couté et l'état de la ville. La gestion de la région, c'est bien connue, c'est aussi de la faute de l'opposition. A ce sujet, un article dans le POINT sur notre président de Région.
Par contre quand le gouvernement Hollande et nos militants socialistes étaient dans l'opposition, c'était pas pareil, pour maintenant annoncée les mêmes choses que la droite, voir pire.
A voir les réactions de nos élus PS envers la plainte déposée contre vous RCS. Mais c'est pas pareil !
Je pense très souvent aux ex justiciables qui ont payé cher leurs oppositions et leurs combats, MMe Subtil, MR Clauzier, Mr le Docteur Germain, Mr Renard ....