samedi 13 avril 2013

Patrimoine des élus : cyniques ou inconscients ? par Claude Jaillet


 Le grand déballage a commencé, pour faire preuve d’intégrité, nos élus dévoilent leurs dessous, et ils ne sont guère affriolants.
  Quelques bicoques achetées à crédit, des voitures d’occasion bonnes pour la prime à la casse, des comptes courants avec à peine moins d’un mois de revenu en réserve est une épargne de misère à faire pleurer les veuves d’agriculteurs.



Être élu en France ? Ça eut payé !

Admettons d’abord que ces déclarations soient honnêtes, qu’un ancien ministre, par exemple, ayant reçu plus d’1,2 million d’euros de revenus au cours de ces cinq dernières années (et au moins 5 millions d’euros pendant les 30 années précédentes) n’ait pour seul patrimoine qu’une maison et un appartement pour une valeur de 675.000 euros.

Nos élites, dont les revenus les situent parmi les 1 % les plus riches de France auraient en moyenne un patrimoine les situant en dessous de celui des 10 % les plus fortunés (1,2 million d’euros en 2010 selon l’Insee). Nourris, logés et blanchis par les généreux contribuables, les élites politiques arriveraient donc à peine à économiser de quoi s’acheter à crédit un logement principal modeste. C’est gros, mais soit.

 En la supposant représentative de la réalité, la répartition du patrimoine des ministres apparaît alors révélatrice : des biens immobiliers, des assurances-vie, des livrets…

Mais quasiment rien en actions ! Nos élites placent leur épargne dans la pierre et la dette publique (livrets ou assurances-vie…), mais rien dans les entreprises (actions…).

 On savait déjà que les chefs d’entreprises et les entrepreneurs étaient minoritaires dans les cabinets ministériels et au Parlement, on sait désormais, que la plupart de nos élites n’ont aucune confiance dans le tissu entrepreneurial et productif, et qu’ils privilégient l’épargne stérile dans leurs investissements personnels. Assurés de ne jamais manquer d’argent, les décideurs politiques de ce pays le dépensent allègrement et ne font aucun placement financier. Pourtant, c’est à eux que les électeurs confient la gestion de l’Etat. Cohérents, les hommes politiques se comportent donc avec le budget de l’Etat comme ils se comportent avec le leur : en cigales insouciantes du lendemain. Rien d’étonnant à ce que la dette qu’ils creusent chaque année, à coups de budgets en déficit chronique ait aujourd’hui atteint un tel niveau.

Rien d’étonnant qu’ils préfèrent taxer les revenus du capital, favoriser la bulle immobilière et détourner l’épargne du secteur productif au profit des bons du Trésor. Reste toutefois une autre explication : les femmes et hommes qui nous gouvernent savent très bien gérer et faire fructifier leur argent personnel.

Mais cédant à la démagogie et n’admettant pas de faire partie de la classe hyper privilégiée, ils mentent et dissimulent leur patrimoine, pour échapper à la pression fiscale qu’ils imposent à d’autres, et bénéficier des avantages de la concurrence fiscale. Ladite transparence dans le patrimoine des politiques aura le mérite de formuler deux hypothèses comportementales : le cynisme et le mensonge ou la prodigalité et l’inconscience.

Impossible de trancher, mais révélateur de la trahison de ces élites envers leur peuple.

Julien Lamon

25 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous n'avez pas compris ?
Eux, ils ont la vielle voiture toute pourrie alors que Madame roule en gros 4x4 flambant neuf mais tout aussi polluant !
Et oui, il n'y a pas que les chefs d'entreprises qui mettent tout au nom de leur femme pour protéger leurs biens en cas de faillite...

Anonyme a dit…

René dosiéres http://www.lemonde.fr/politique/chat/2013/04/10/argent-des-elus-peut-on-imposer-la-transparence_3157454_823448.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20130413-[titres]

L'Amiral Pédalo a dit…

La trahison des élites envers leur peuple, tout est résumé dans cette phrase.

Mais il faut avant tout faire un travail d'éducation et de responsabilisation des citoyens, tant que l'électeur de base se laissera séduire ou acheter par les promesses clientélistes ou démagogiques de certains.

Vu la faillite de l'éducation nationale, nous sommes mal barrés quand à la formation des futurs citoyens, c'est le naufrage annoncé du navire France qui s'enfonce lentement mais surement tel le Titanic, encore plus rapidement depuis que la majorité des passagers a choisie de placer aux commande un capitaine de pédalo qui n'a jamais navigué que sur une mare aux canards et se retrouve confronté à une tempête dans les 40ème rugissants.





Anonyme a dit…

ainsi nos élus pourraient faire parti de la classe moyenne ouvrière ?
tant mieux, j'en suis scotché !
Donc, comme moi, ils payent leurs essence pour aller au taf,leurs avocats quand "pas content", leurs enfants,conjoints, frères et soeurs sont à la recherche d'un emploi, leurs réserves c'est 2 boites haricot verts et un pâté, toutes les rentrées d'argent sont imposées, plus de vacances depuis des années.........
J'en suis scotché !

Anonyme a dit…

"Malgré un endettement de plus en plus lourd, les dépenses de la mairie d’Auriol flambent. Ainsi, entre 2002 et 2009, le budget “fêtes et cérémonies” de la ville d’ Auriol a augmenté de 66% !"

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/gaspillage-d-argent-public-a-auriol/

A AURIOL, un Pont BIS ?

Lionel B a dit…

En jetant un coup d'oeil sur les différentes indémnités ou autre perçue par les cumulards et ce depuis des années, lorsqu'on regarde leur patrimoine il n'y a qu'une chose à faire ne pas leur confier la gestion des deniers publics parce que si on les croit ils dépenses tout.

Anonyme a dit…

Dans leur obsession d'exclure de la vie politique tous les vilains qui ne sont pas apparatchik ou fonctionnaire les socialistes vertueux ont-ils prévu de classer les journalistes et les patrons de presses hors jeu ?

http://www.sudouest.fr/2013/04/12/bordeaux-le-juge-gentil-renvoie-jean-michel-baylet-devant-le-tribunal-correctionnel-1023523-710.php

Anonyme a dit…

Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais. En revanche si vous faites comme moi ( ne serait ce qu'une tentative ) je vous détruit ... Belle morale Revenez Monsieur de La fontaine...

ainsi parlait zarathoustra a dit…

François Hollande selon sa déclaration de situation patrimoniale, publiée au Journal officiel du 11 mai 2012, le patrimoine du chef de l'Etat s'élève à 1,17 million d'euros, soit un montant inférieur au seuil de l'impôt sur la fortune , qui s'applique à partir de 1,3 million. Depuis, "ça n'a pas changé", hormis un compte courant à la Société Générale passé de 2 790 euros "à 5 500 euros", indique-t-on à l'Elysée.

Conclusion, nous avons comme président un super gestionnaire qui réussit l'exploit sur un an alors que tous ses frais sont payé, toute ses dépenses prises en charge, en gagnant un salaire de président soit approximativement 140 000 euros, de voir son patrimoine croitre de 2710 euros sur son compte courant.

Crédible ou risible?.
Entre patrimoine et mariage pour tous, on ne parle que de ça, pendant ce temps plus personne ne parle chomage et des autres problèmes qui nous plombent.

L'Amiral Pédalo a dit…

Le grand déballage est arrivé, jouez haut bois résonnez musettes.


Manuel Valls possède une assurance vie avec 240 euros dessus et 1 590 euros sur ces quatre comptes bancaires, un conseil Manu, pour réduire tes frais bancaire un seul compte est suffisant.

Pour notre 1er ministre, mème conseil puisque Jean-Marc Ayrault a indiqué avoir 11 comptes bancaires à la Caisse d'épargne, à la Société générale et à la Poste, les frais bancaires Jean Marc il y a un gisement d'économies à faire dans ta gestion patrimoniale.

Michel Sapin notre ministre du travail possède 4 229,79 euros sur ses comptes bancaires, on ne connait pas le nombre de comptes par contre c'est bien 79 centimes au centime près, bravo Michel toi au moins tu es d'une précision Suisse.

Enfin à tout seigneur tout honneur, le représentant de la gauche caviar, Laurent Fabius Laurent Fabius déclare un patrimoine de 6,07 millions d'euros.
En ce qui concerne ses biens immobiliers, il est propriétaire d'un appartement à Paris d'une valeur de 2 750 000 euros acquis en 2008, de maisons dans l'Ariège pour une valeur de 680 000 euros et enfin d'une maison en Haute-Normandie d'une valeur de 465 000 euros. Ses valeurs immobilières regroupent des fonds commun de placement dans l'innovation pour un montant de 34.240, ainsi que des valeurs cotées en bourse pour un montant 1.284.874 euros. Il détient une assurance vie de 516.349 euros. Sur ses comptes courants, il déclare un peu plus de 5.000, ainsi qu'un prêt de plus de 30.000 euros. Ses biens mobiliers atteignent 630.000 euros. Son capital préfonretraite atteint lui 222.351 euros.
Bravo Lolo la politique ça rapporte, magnifique réussite malgré l'épisode sang contaminé, comm quoi on peut trainer des casserolles et faire fortune, Lolo tu m'as réconcilié avec la politique, merci.

Merci François pour ce grand moment de franche rigolade dans cette période morose, quoi de mieux que de regarder les guignols les vrais.

Dommage que Copé refuse de publier son patrimoine la fète n'en aurait été que plus sympa, plus on est de fous plus on rit.





Anonyme a dit…

tout ce déballage de fric, dans une France en crise :

"La cote de popularité de Hollande s'effondre"

http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0202660944456-la-cote-de-popularite-de-hollande-s-effondre-551965.php

NO COMMENT

Celle là, elle tourne :

"En pleine affaire Woerth, en juillet 2010, reçu par Jean-Pierre Elkabach, Jérôme Cahuzac estimait qu'une dissolution de l'assemblée nationale était la solution la plus probable pour le président de l'époque, Nicolas Sarkozy."

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=dyhlK4yUg0s

NO COMMENT




Anonyme a dit…

ah, la rolex daytona et la patek philippe de Sarkozy, un drame, une affaire d'état, un scandale pour celui qui se disait être président des Français moyens.
Combien de rolex and co avec tous ces patrimoines d'élus , en milliers d'euros, patrimoine de la France NORMALE .?????????????
A vos calculettes .



nicole grenet a dit…

une maison super taxée
une piscine super taxée
3 chiens (pas encore de taxe bizarre)
un vélo servant très peu voir même pas du tout
une clio de 2000 (l'année)
je pense pouvoir postuler bientôt et devenir ministrable.....
En temps que trésorière je me devais de donner mon patrimoine...sourire

L'Amiral Pédalo a dit…

Geneviève Fioraso, en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, a déclaré, entre autres, posséder pour moitié en indivision une maison en Haute-Loire, située sur la commune de Chanac. Sauf que la dite résidence secondaire n’est pas en Haute-Loire… mais en Lozère !

Mème en géographie ils sont nuls.

Simple réflexion, pourquoi aucune mention sur les ministres mariés?:
quel type de contrat de mariage? communauté? séparation de biens?
On sait que beaucoup de politiques planquent leur fric en mettant au nom de leur femme leurs biens surtout immobiliers.

Et les donations aux enfants? qui et quels montants?
personne n'en parle.

Je ne les supporte plus je ne peux plus les voir, il semblerai que ma maladie soit contagieuse à de plus en plus de personnes.
C'est une épidémie, qui est assez naïf pour croire réellement en ces déclarations de patrimoine de nos chers ministres?

Soit on se fout à poil complètement soit on n'essaye pas d'enfumer les Français comme tente si maladroitement de le faire le gouvernement socialiste et vert qui se ridiculise chaque jour un peu plus.

LaPailleEtLaPoutre a dit…

"Et les donations aux enfants? qui et quels montants?
personne n'en parle."

Comme si personne, à part les ministres, ne faisait de donation aux enfants en faisant une estimation basse du bien... Faut arrêter de croire au monde fabuleux des bisounours et faire les vierges effarouchées quand ça vous arrange. Bonjour l'hypocrisie.

Anonyme a dit…

Elle a bon dos la donation aux enfants. Sauf qu'il y a une toute petit différence c'est que par rapport à nos chers élus la grande majorité des donations concernent la transmission d'un patrimoine construit par le travail et qui a participé aux RECETTES de l'état.

Le patrimoine construit par le cheminement Attaché-Assistant-Elu-Président-Viceprésident-Maire-Conseiller général-Conseiller Régional- Député- Ministre est à inscrire dans la ligne DEPENSES de l'état et donc du CONTRIBUABLE.

Il y a une différence entre un Emile Noel qui a créé son entreprise avec ses mains et un prof d'allemand qui n'a quasiment jamais enseigné et qui se retrouve avec un patrimoine non négligeable.

L'Amiral Pédalo a dit…

La paille et la poutre, la grande différence c'est que moi je ne suis pas ministre, la politique ne me fait pas vivre, j'ai un boulot dans la vraie vie.

Donc d'après vos sous-entendu certains de nos ministres socialos verts; auraient fait des donations à leurs enfants en sous estimant volontairement la valeur des biens légués?
C'est bien ce que vous écrivez.
Vous avez les noms? ça m'intéresse


Cette opération de com publicitaire dans le cadre de la journée du patrimoine c'est au final le grand concours à qui sera le plus pauvre.

Après la gauche caviar la gauche clochard.

Vous parlez d'hypocrisie et de monde des bisounours, la belle affaire.

Comme vous m'ètes sympathique, je vous ai fait un début de compil afin de rigoler un peu ensemble:

-Michèle Delaunay, ministre en charge des Personnes âgées, sa déclaration de patrimoine fait apparaître deux LDD et deux Codevi, elle-même en détenant deux et son mari deux autres ce qui est formellement interdit par la loi.
Idem pour Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, fait apparaître deux LDD (Livrets de développement durable).

- Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l'Etat, fait quant à elle dans l'originalité en détenant 2 CEL (compte épargne logement).
Egalement formellement interdit. L'un compte 15.621,81 euros et l'autre 5384 euros.

- Anne-Marie Escoffier, ministre déléguée chargée de la décentralisation, possède un LDD à son nom au Crédit du Nord (6327,72 euros) et un autre au Crédit Agricole (6323,85 euros). Pour le coup, elle dépasse au total allègrement le plafond de 12.000 euros autorisé.

- Marylise Lebranchu (Réforme de l'Etat),un bateau de marque Bénéteau d'une valeur de 2000 euros.
Elle aurait du mettre un gonflable Sevylor c'était plus crédible.

- Un petit découvert bancaire pour Christiane Taubira, qui s'élève à 173 euros sur un de ses comptes courants.
Plus conséquent pour Laurent Fabius, avec un compte HSBC déficitaire de plus de 30 000 euros.
Yamina Benguigui (Francophonie), elle, a ramené à zéro euro deux de ses comptes en banque.

- trois vélos de marques Décathlon, Peugeot et Gitane de Christiane Taubira (Justice).


- Aurélie Filippetti la ministre de la Culture dispose d'un "Livret cerise" où elle a déposé 12,21 euros.

-Stephane Le Folle ministre de l'agriculture possède une BMW650S qu'il estime à 300 euros.

Ils sont magiques nos ministres.


ainsi parlait zarathoustra a dit…

mais nous avons des politiques, un président et son gouvernement au-dessous de tout.
on mesure déjà le ridicule de l’opération exigée par hollande en voyant certains ministres et députés déclarer qu’ils n’ont rien sur leur compte courant voire sont à découvert et presque pas d’épargne; ou qu’ils ne possèdent qu’une modeste maison et une vieille voiture.
et ce, alors qu’un simple député touche une indemnité parlementaire de 5 200 € nets à laquelle s’ajoutent 6 400 € bruts d’indemnité pour le loyer, les frais de réception, d’habillement, et alors qu’ils se font rembourser leurs frais de transport !
lamentable.

Anonyme a dit…

Un éminent socialiste, M. Mitterrand, citait volontiers cet aphorisme du Cardinal de Retz. Ses successeurs feraient bien de s’en inspirer !

Ils ne « sortiront de l’ambiguïté qu’à leur détriment »

vous êtes censés avoir lu hier l’état du patrimoine de nos ministres. Au demeurant, nous ne leur imposions pas cette épreuve. Mais puisqu’ils ont consenti à s’y prêter, au moins fallait-il le faire honnêtement.

La confusion est entretenue entre patrimoine et assiette de l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune), au point que nous nous étonnons que si peu de ministres soient assujettis à cet impôt.

Proposons une explication. L’ISF s’applique à un foyer fiscal, soit à l’ensemble de la famille qui y est rattaché, tandis que le patrimoine des ministres qui apparait minoré, correspond à ce que chacun d’entre eux possède en propre, hors leur conjoint et leurs enfants. Accordons-leur que le « mariage étant un état précaire qui ne préjuge de rien de bon », ce qui explique la fréquence des divorces, le patrimoine du conjoint peut ne pas être retenu, à condition que leur contenu respectif soit étanche.

Pour l’ISF, l’instrument de travail est exonéré, mais il ne peut pas être exclu de l’évaluation d’un patrimoine. Il est vrai que cela concerne peu nos ministres qui sont pour la plupart des fonctionnaires de l’état. N’imaginez pas que cet emploi à vie puisse être assimilé à une quelconque assurance-vie, et justifier, comme pour les « nantis », la perception d’un impôt. Est-ce pour cela que leurs portefeuilles d’assurance et leurs épargnes de précaution sont si indigents ? La fonction publique et les institutions parlementaires y pourvoient, sans être taxées comme celles du contribuable.

Curieux que ceux qui prétendent que « gouverner, c’est prévoir » le fassent aussi mal pour leurs proches que pour leurs concitoyens. Des cigales qui dépensent la totalité de revenus, non négligeables (10 000 € par mois au moins, non compris quelques avantages en nature) ! Il ne leur reste plus rien pour investir (PEA) dans les entreprises françaises sur lesquelles ils s’apitoient si facilement.

Des cigales sans goût artistique ? Les objets d’art bénéficient d’une exonération de l’ISF, mais en revanche ils devraient figurer dans l’évaluation de leur patrimoine. Quant aux bijoux, ils entrent dans la composition de l’un et dans l’assiette de l’autre, mais si nos excellences décrivent avec complaisance leurs voitures usées pour des sommes de 1.000 €, aucune d’entre elles ne possèdent le moindre bracelet même seulement en or, ou la moindre montre, pour une valeur aussi symbolique que leur voiture !

Nous n’apprécions pas les interrogations auxquelles leurs fausses confidences nous conduisent. En définitive, nous nous serions volontiers passés de cet étalage ambigu. Quant à Monsieur Cahuzac, il aurait pu plaider : ce sont les enfers fiscaux qui créent les paradis fiscaux, mais, comme chacun sait, « l’enfer, c’est (pour) les autres ».

GABRIEL lEVY

Anonyme a dit…

Il ne faut pas en vouloir à Monsieur Cahuzac, il a fuit le matraquage fiscal imposé par le ministre de Bercy.

Anonyme a dit…

Cher LaPailleEtLaPoutre, la donation aux enfants ? faut il encore avoir un bien. Faut-il encore ne pas le vendre pour avoir une retraite ? Ma maman, ouvrière du textile, début d'activité à 14 ans, départ à 60 ans et âgée de 75 ans, vient de la voir baisser cette retraite, grâce aux grandes réformes de nos gouvernants.Et je crois savoir qu'un bien sous-estimé, à la revente c'est une plus-value ? et une donation, il y a des frais de succession ? à 100000 euros grâce à Hollande au lieu de 150000 euros de Sarkozy ?
Parce que les enfants, cher LaproutEtLaprout, ils revendront les biens de leurs parents, pour vivre. Le taux de chômage a explosé, pas de boulot pour nos jeunes. Et je vous en supplie laissez nous les BISOUNOURS, gardez le ROSE, le BLEU va être le roi du monde fabuleux. Pour les "vierges effarouchées", vous ne trouverez pas votre casse croute ici, allez sur Meetic ou rencontre.com, il y a de charmants hommes et jolies dames.

Anonyme a dit…

Bonsoir, il parait qu'il existe des paradis fiscaux parce qu'il y a des enfers fiscaux ? Prêt pour vos déclarations d'impôts, travailleurs pauvres, sans aides ?
Ma donation, Madame LaPoutre ou La Paille, j'sais plus, c'est tous les mois pour mes enfants, étudiants, pas de bourses, frais d'inscription, frais de sécu, frais de cantines. Pour quel avenir ? pas de boulot et pas de pistons pour en trouver!
Elle est belle la France !

Bonne nouvelle, une cinquième liste sur les starting à Pont, ça bouge bien dans les villages aussi, weshhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Une estimation basse, c'est pour avoir peu de frais de succession, anonyme de 11h42, parce que notre présidents et ses amis, ils estiment que l'on est riche avec un bien de 150 000 £, donc faut payer dès 100 000 £. La classe moyenne s'en exprimera. Dégoutée

Anonyme a dit…

RCS vous êtes de plus en plus gênant, parce que de plus en plus crédible.
Amitiés Nicole, Annie, Fred, JC, Bruno, et votre équipe

L'ARA QUI RIT a dit…

"Les perles des déclarations de patrimoine des ministres"

" Laurent Fabius n’est pas un ancien ministre du Budget pour rien: pour réduire son impôt sur le revenu, il a eu recours au Préfon, un mécanisme de retraite surcomplémentaire réservé aux fonctionnaires, et, pour réduire son ISF, à des souscriptions au capital de sociétés innovantes.

Manuel Valls, le ministre de l’ Intérieur, a un compte courant créditeur de seulement 108 euros. A peine de quoi inviter sa femme au restaurant.

Victorin Lurel, le ministre des Outre-Mer, possède des comptes courants créditeurs de 345 000 euros et d’épargne pour 70 000 euros. Il y a pourtant là de quoi largement rembourser ses emprunts, qui atteignent 291 261 euros. Mais il préfère continuer à payer des intérêts aux banques. Comprenne qui pourra.

La Verte Cécile Duflot oublie de préciser la valeur actuelle des 70% de la maison qu’elle possède dans les Landes. Elle se contente de préciser qu’elle a été acquise en 2008 pour 168 000 euros. Les prix de l’immobilier se sont écroulés dans les Landes ?

Michèle Delaunay, la ministre des Personnes âgées, qui affiche le 2èème plus gros patrimoine, avec 5,24 millions d’euros, après Fabius et ses 6,55 millions, dispose avec son mari de 23 comptes bancaires ou produits d’épargne. Elle a du mérite de s’y retrouver.

Michel Sapin, le ministre du Travail, a acquis par héritage pas moins de 433 ha de terres agricoles et de forêts. C’est lui que Hollande aurait dû nommer à l’ Agriculture à la place de Le Foll.

Première adjointe de Delanoë et candidate à sa succession, Anne Hidalgo a rendu publics ses revenus nets d’impôts, soit 5000 euros. Une façon habile de cacher qu’elle cumule ses indemnités d’élue avec une retraite de fonctionnaire prise à 52 ans, en 2011 ( voir Anne Hidalgo, retraitée à 53 ans). Le cumul emploi-retraite, ça aide pour les fins de mois.


http://www.impots-economie.com/les-perles-des-declarations-de-patrimoine-des-ministres/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Impots-Utiles-com-Actualites-Des-Impots-Fiscalite-pression-fiscale+%28impots-economie.com%2C+actualit%C3%A9+des+imp%C3%B4ts%2C+argent+public+%29