mardi 2 avril 2013

A l'heure de la réforme, état des lieux de notre système éducatif Par Nicole Grenet


La réforme des rythmes scolaires précipite le divorce avec les enseignants

Les municipalités avaient jusqu'au 31 mars pour se prononcer pour l'application de la semaine de 4 jours et demi en 2013 ou opter pour un report en 2014. 
Cette réforme s'avère plus compliquée que prévu à mettre en œuvre, car elle ne fait que mettre au jour le grand malaise dont souffre notre système éducatif.

A priori, le gouvernement s’était plutôt mis les enseignants dans la poche en leur promettant 60.000 postes sur cinq ans, dont 40.000 recrutés à la rentrée 2013. Mais l’annonce du retour à la semaine de quatre jours et demi dans le primaire a précipité le divorce. C’est bien dommage car cette réforme, destinée à alléger la journée des enfants, est présentée par tous les chrono-biologistes comme indispensable pour améliorer l’efficacité de notre école. Et Dieu sait qu’elle en a besoin ! Profs absents, médiocre taux de scolarisation des ados, salaires peu engageants, résultats des jeunes Français en baisse dans les études internationales. En dépit d’un budget plantureux, notre système éducatif peine plus que jamais à assurer sa mission.

Autant dire qu’il est grand temps de le réformer.

Vraiment.


 
Au collège, les enseignants passent peu de temps devant leurs élèves
(Temps d'enseignement annuel des professeurs au collège en 2010. Source : OCDE)
Etats-Unis : 1 068 h
Allemagne : 756 h
Pays-Bas : 750 h
Royaume-Uni : 703 h
France : 646 h
Italie : 630 h
inShare

Le salaire des enseignants français est l’un des plus faibles de l’union européenne
Allemagne : 47.647 euros
Belgique : 39.500 euros
Royaume-Uni : 37.714 euros
Espagne : 33.889 euros
France : 29.674 euros
Italie : 27.645 euros

La part des élèves "mauvais lecteurs" progresse
(Evolution de la part des élèves de 15 ans les moins performants en lecture entre 200 et 2009 en points. Source : Pisa, OCDE)
France : +4,6 points
Espagne : +3,3 points
Italie : +2,1 points
Pologne : -8,2 points
Portugal : -8,6 points
Allemagne : -4,2 points
Hongrie : -5,1 points
Belgique : -1,2 points

L'emploi du temps de nos lycéens est le plus lourd
(Nombre moyen d'heures de cours par an prévu au lycée en 2010. Source : OCDE)
Japon : 877 heures
Allemagne : 933 heures
Royaume-Uni : 950 heures
Corée : 1.020 heures
Italie : 1.089 heures
France : 1.147 heures

Nos classes ne sont pas plus chargées qu'en Allemagne
(Nombre moyen d'élèves par classe dans les établissements du pays en 2010. Source : OCDE)
Espagne : 26 élèves par classe
Allemagne : 24,6 élèves par classe
France : 24,5 élèves par classe
Royaume-Uni : 23,3 élèves par classe
Etats-Unis : 23 élèves par classe
Italie : 20,7


Source : Capital.fr
Sandrine Trouvelot

18 commentaires:

Anonyme a dit…

Aucun doute sur le bien fondé de cette réforme et le bien étudié de mes enfants. Par contre quelques problèmes :
- cette réforme est au bon vouloir des municipalités, 2013 ou 2014, ce qui génère une "concurrence" des municipalités. Une réforme bien préparée et non votée par nos ministres dans la précipitation aurait dû être applicable en 2013, POINT. Quelles autres réformes, lois, .. de ce gouvernement a été au bon vouloir ?
- les bénévoles associatifs sont sollicités, excepté ceux qui encadrent déjà des enfants avec des éducateurs qualifiés, quand est-il pour les autres bénévoles (culture, loisirs créatifs, peinture....), en terme de qualification pour encadrer des enfants, aussi petits ?
- la responsabilité de ces bénévoles en cas d'accident d'activité ? leurs assurances ? Qui payera le matériel des activités ? Ces activités extra-scolaire seront elles payantes ?
- le monde du travail, en général, a aussi été organisés en fonction du rythme scolaire de nos enfants, (temps partiel, horaire, 35 h....,) ce changement va bouleverser l'entreprise, y a t'on réfléchi ?
Pour conclure, cette réforme non-appliquée en 2013 par la majorité des villes et villages de notre agglo, ne fait qu'enflammer ce sentiment de mauvaise réforme. Je pense que Mr Castillon a raison de dire que 2014 ne sera pas une année de préparation mais une année électorale, car de nombreux maires sont frileux.
Quand aux questionnements des parents et enseignants que l'on peut aisément comprendre, voir avec nos députés en leurs écrivant directement, moi c'est fait :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/tribun/fiches_id/606230.asp




Anonyme a dit…

Bonjour, il est bien mignon Mr Peillon, mais c'est trop facile, une réforme qui va coûter aux mairies, une réforme qui fait appelle au tissu associatif, une réforme où "chacun fait fait fait c'qui lui plait plait plait !!!!"
Pour couroner le tout, les parents et professionnel de l'éducation sont très en colère ! et des élus, "on y va, on n'y va pas, on y va, on n'y va pas ....!
Ca, c'est de la réforme qui fait BOUM, d'accord avec le blogueur précédent, s'adresser à nos députés qui doivent avoir plus de précisions.
Bonne journée

Anonyme a dit…

des réponses aux questions :

http://cache.media.education.gouv.fr/file/02_Fevrier/52/9/2013_rythmesco_guidel_elus_bdef_240529.pdf

59 pages, pas tout compris

Anonyme a dit…

On ne savait pas ? si si on savait

" Une promesse présidentielle

Le 26 janvier 2012, le candidat François Hollande présente ses "60 engagements pour la France". Dans son texte, il annonce que "dans l'intérêt des enfants, [il reverra] les rythmes scolaires qui n'ont aucun équivalent en Europe"."

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/03/29/dix-mois-de-debats-autour-de-la-reforme-des-rythmes-scolaires_3150303_3224.html

Mamy a dit…

mes enfants, grands maintenant, sont passés à la méthode de lecture donc de l'écriture, dite globale, revenant ainsi sur la méthode dite syllabique du b et a=ba
A l'époque, membre d'une association de parents d'élève spiripontaine, j'avais comme d'autres parents, émis quelques doutes sur cette nouvelle méthode révolutionnaire.Je ne pouvais plus aider mes enfants a apprendre à lire en mode syllabe.Et qui dit, mal lire, dit mal écrire, dit mal comprendre le travail demandé.
Quelques années plus tard, j'ai souhaité apprendre une langue étrangère, fort heureusement que je l'ai apprise par syllabe, je crois que sinon je serais toujours en train de déchiffrer les mots.

Puis vint, "le contenu du texte et non sa forme", adieu l'orthographe, la grammaire. Soit

Puis vint, plus aucun devoirs le soir. Soit

Je ne sais si le bilan actuel est le résultat de ces "réformes " passées, mais soit.

Mes petit-enfants sont scolarisés et mon urgence, c'est la violence, mais soit.




Jojo a dit…

Personnellement, je suis bien incapable de juger du bien fondé de cette réforme. Il y a des experts qui n'en doutent absolument pas et tout le monde sait bien que les experts "ne se trompent jamais"...
Ce que je sais, c'est que plusieurs membres de ma famille sont à l'EN et qu'ils n'en peuvent plus, une heure de présence, c'est quelques fois 0 minute de cours tant le chahut est savamment organisé par ces si gentils élèves.
Vous pouvez rajouter le nombre d'heures de cours que vous voulez si le prof ne peut pas faire son cours, cela ne sert strictement à rien.
Reste une chose, montrer son autorité et avoir les moyens de la montrer. Mais maintenant le coup de pied au cul est interdit et cela ne facilite pas les choses

Anonyme a dit…

Après avoir lu attentivement l'article suivant http://www.midilibre.fr/2013/04/02/les-rythmes-scolaires-divisent-la-majorite,670656.php ainsi que celui dans la version papier je ne peux m’empêcher de me poser plusieurs questions.
Avec 250 signatures ( enseignants et parents ) soit 14% par rapport au potentiel liés aux 857 enfants scolarisés, est ce un refus en bloc ou uniquement des enseignants ( et de quelques parents ne voulant pas contrarier les instits en charge de leur progéniture )?
Même des parents d'élèves de Notre dame s'interroge sur le coût et non la date, il y a erreur sur la personne ou la campagne 2014 a commencée ?

Anonyme a dit…

Anonyme de 14:54, pourquoi alors les enseignants sont contre cette réforme ? Parce qu'il ne s'agit pas au fond d'une histoire entre 2013 et 2014, mais du fait qu'ils ne veulent pas passer à 4.5 jours

Anonyme a dit…

Ce sont les parents ou les enseignants qui ne veulent pas ?

Anonyme a dit…

MERCI pour le lien pour écrire aux députés, seul problème, si Pont est la seule ville à partir en 2013, c'est que Laudun-L'ardoise ne part pas ?
Est-ce que Fons sur Lussan part en 2013 ?

Anonyme a dit…

Bonsoir, tout à fait jojo, c'est l'une des raisons qui m'a fait refuser des heures de bénévolat auprès des jeunes. Et je crois que la majorité des bénévoles associatifs ont + de 60 ans, bien courageux ceux qui voudront
A mon avis, le gros problème c'est 2013- 2014, année de campagne municipale, et on dit merci qui ?

Anonyme a dit…

UNE PRESIDENCE NORMALE :

http://www.lecri.fr/2013/04/02/cahuzac-avoue-avoir-eu-un-compte-a-letranger-et-demande-pardon/39612

Anonyme a dit…

UNE RE-PRESIDENCE NORMALE :

"Quant aux présidents et vice-présidents de l’intercommunalité, ils coûtaient 54 millions d’euros au contribuable en 2000. En 2009, ils ont coûté 207 millions d’euros !"

http://www.observatoiredessubventions.com/2013/evolution-du-cout-des-maires-depuis-2000/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ObservatoireDesSubventions+%28Observatoire+des+subventions%29

Combien va nous couter l'agglo ?

L'Amiral Pédalo a dit…

Plus rien ne doit nous étonner, quand le ministre du budget responsable en charge de la lutte contre la fraude fiscale, l'évasion fiscale et le blanchiement d'argent fait exactement le contraire, que dire devant la soit disant république exemplaire; incompétence? ou complicité? pour les Hollande, Ayrault, Moscovicci et autres Taubira.

Que nos politiques ne viennent surtout pas pleurer sur le divorce consommé entre eux et les Français et le sentiment du "tous pourris", ils l'ont bien cherché, bien fait pour eux.

Anonyme a dit…

Bonjour. Je voulais juste vous signaler que les personnes ont été triées sur le volet pour avoir le droit de regarder la pétition, c'est ce que j'ai compris, en voyant une personne se trouvant à un mètre de moi, montrant celle-ci à un parent d'élève. Je n'ai pas eu droit à ce privilège ! et je me pose la question, pourquoi ? De plus, c'est une amie qui m'avait appris vendredi dernier qu'une manifestation allait se faire à la Mairie lors du Conseil Municipal ! là, non plus, je n'avais pas été mise au courrant alors que soit-disant cette manif était représentée par des parents d'éléves ! en fait, ce n'est qu'un petit groupe trés fermé qui a décidé de cela, sans en faire part à tous les parents d'élèves. De toute façon, nous savons trés bien qui tire les ficelles derrière ce petit groupe, il ne faut pas se leurrer !


ainsi parlait zarathoustra a dit…

A lire demain dans l'hebdo Le Point la révélation que François Hollande était au courant des fin décembre dernier de l'existence du compte de Jérome Cahuzac.
Le Point assure dans son édition à paraître demain jeudi que l'Elysée a bien reçu une note blanche (un rapport non signé des services de l’État) dès fin décembre, confirmant les accusations de Médiapart.

A part ça tout va bien en France.

Gégé départ dieu ! a dit…

La question du soir :
Qui a dit :
"JE ME REJOUIS POUR LE CINEMA BELGE "

REPONSE :

http://videos.tf1.fr/infos/2012/cahuzac-sur-depardieu-je-me-rejouis-pour-le-cinema-belge-7721289.html

Anonyme a dit…

Cet article ne concernait pas la réforme scolaire ? Je ne vois pas ce que Cahuzac vient faire dans ce débat !