dimanche 17 mars 2013

Impôts gaspille-t-on votre Argent sur M6 par RCS

Impôts : gaspille-t-on votre argent ?



Sur M6 l'émission CAPITAL du Dimanche 17 mars 2013 à 20:50 posera la question suivante :


L'État dépense-t-il correctement l'argent de nos impôts ?

Pour tenter de répondre à cette question les thémes suivant seront abordés :

Les cagnottes secrètes de l'État
C'est l'un des secrets les mieux gardés de la République : des centaines de millions d'euros d'argent public distribuées tous les ans sans que l'on ne sache vraiment qui les reçoit et pourquoi. Cet argent est donné par les députés, les sénateurs, les ministres et même par le président de la République. De l'argent public qui doit normalement financer des projets d'intérêt général.  Comment ces enveloppes sont-elles distribuées ? Sur quels critères ? Y-a-t-il des contrôles ? Révélations sur des sommes parfois colossales attribuées en toute discrétion.

Reportage de Patricia Lechevallier.

Impôts locaux : quand la facture explose
Chaque année, nous devons les payer et chaque année, ils augmentent : les impôts locaux. Ils ont plus que doublé en 15 ans. Aujourd'hui, ils représentent 47 milliards d'euros versés par les contribuables pour financer les collectivités locales. Mais comment cet argent est-il utilisé exactement ? Frais de communication exorbitants, salariés en sureffectifs et parfois totalement désœuvrés, collectivités qui doublonnent et offrent plusieurs fois les mêmes services, vous allez découvrir comment l'argent public est parfois dilapidé.

Reportage de Géraldine Doussier.

Faut-il supprimer les sous-préfectures ?
À quoi servent donc les 238 sous-préfectures du pays ? Même la Cour des Comptes se pose la question. Elle a récemment critiqué leur organisation et surtout leur coût : près de 220 millions d´euros par an ! Dans de nombreux départements, certaines sous-préfectures tournent au ralenti. C'est le cas par exemple, dans les deux départements alsaciens. Ainsi, le Bas-Rhin compte 5 sous-préfectures, parfois distantes l'une de l'autre de seulement 30 kilomètres ! Alors ces institutions, héritage du passé, sont-elles encore nécessaires ? Et pourquoi les maintient-on en place ?

Reportage de Baptiste des Montiers.


  Dans le cadre de cette émission RCS a aidé Géraldine Doussier dans son enquête ( Impôts locaux : quand la facture explose )

8 commentaires:

serge a dit…

Quand les Citoyens se comportent en sujets les élus se comportent en monarques !! Les dérapages sont la conséquence de la lâcheté des électeurs qui ne demandent pas de comptes aux élus et aux fonctionnaires.

Pour ce faire il faudrait qu'ils disposent d'un minimum de connaissances que la République se garde bien de donner à l'école.

Pour ceux qui sont intéressés je propose gratuitement une formation citoyenne : initiation à la lecture des budgets publics et organisation juridictionnelle française les recours des Citoyens.
Je me déplace !!! voir www.u3c.org

Lionel B a dit…

Vous êtes dedans ? On va voir Pont ?

FS a dit…

Lionel B, fin janvier Géraldine Doussier nous a contacté car elle préparait un reportage sur les impôts locaux, leur utilisation par les collectivités territoriales et parfois, le gaspillage de l’argent public qui en découlait. Informée des difficultés que PSE connaissait elle a souhaité faire un point avec nous. Ce qui a été fait. Au travers de cas concret nous lui avons transmis les documents lui permettant d'identifier le rôle des élus ( communes ou EPCI ) des chambres régionales et des préfets pour l'élaboration des taux... et les dérives.

Nous l'avons également mise en contact avec d'autres contribuables comme nos amis d'aubagne.


Anonyme a dit…

reboucher les bouteilles et trier les fleurs.. ils sont sérieux ?

Anonyme a dit…

Vous ne trouvez pas bizarre que pour tous les cas cité soit à droite que l'on ne parle pas du sud et que l’Élisée nous offre des cours de rebouchage de bouteilles et d'éco floralies ???

Allez l'ouille à a dit…

Midi Libre
18/03/2013, 06 h 00

Gérard Guillem et J.-P. Colombet réagissent au sort du sapin de Noël
L'opposition a réagi vivement au sort du sapin de noël.
L'opposition a réagi vivement au sort du sapin de noël. (© D.R)

À la suite de l'article paru dans nos colonnes en date du vendredi 15 mars, 'Ultime avatar des noëls sous l'ère Baumet, le sapin de la place de la République a été passé au broyeur', l'opposition n'a pas tardé à réagir. Jean-Pierre Colombet et Gérard Guillem ont adressé une missive : "Que c'est triste de voir une municipalité pleine de haine, de s'attaquer à un symbole de paix et de pardon que représente un sapin de noël. Que c'est triste de voir la couronne, autrement dit l'étoile, symbole de Bethléem qui guida les rois mages, passer dans un broyeur. Oui, l'arbre de Noël constitue un symbole, c'est l'arbre du Christ. On n'a pas le droit de se venger sur ce symbole.".

Avez-vous les chiffres ?

Anonyme a dit…

3 MILLIONS et DEMI pour changer un logo à Lyon ??
a revoir:
http://www.m6replay.fr/#/capital/11280092-impots-gaspille-t-on-votre-argent

MERCI RCS

coup de gueule d'un contribuable moyen a dit…

non seulemnt on gaspille notre argent mais en plus bientot on va fiscaliser les allocations familiales, c'est vrai qu'avec le pingouin qui nous gouverne on est riche à partir de 4000 euros par mois.

2 exemples de ce que va entrainer la proposition du sinistre député PS Bapt si elle est adoptée:


Un couple avec deux enfants (*) qui gagne 2500 euros par mois:
Cette famille touche aujourd'hui 539, 59 euros d'aides mensuelles, réparties entre 127,05 euros d'allocations familiales et 412,54 euros de complément de garde. Elle est également exonérée des cotisations salariales pour l'embauche de son assistante maternelle. En cas de réforme, elle ne toucherait plus que 476 euros et continuerait d'être exonérée des cotisations salariales.


Un couple avec deux enfants qui gagne 5000 euros par mois:
Cette famille touche aujourd'hui 383, 95 euros d'aides mensuelles, réparties entre 127,05 euros d'allocations familiales et 257 euros de complément de garde. Elle est également exonérée des cotisations salariales pour l'embauche de son assistante maternelle. En cas de réforme, elle ne toucherait plus que 63,25 euros et devrait payer les cotisations salariales.

(*) L'hypothèse retenue est celle d'un enfant âgé de moins de 3 ans, l'autre de 3 à 6 ans.

Est-ce cela ètre riche???
HONTE AU GOUVERNEMENT SOCIALISTE seulement capable de taper sur les classes moyennes il y en a plus que ras le bol !!!!