vendredi 1 mars 2013

Coup de projecteur sur le Sénateur de la Moselle par RCS


Jean-Louis Masson sénateur et conseiller général de la Moselle, lors d'un entretien avec  Benoîte Taffin, porte-parole de Contribuables Associés,

nous en dit un peu plus sur les "Cumulards".




6 commentaires:

Anonyme a dit…

Le cumul entre local et exécutif est un faux problème, ou plutôt l'arbre qui cache la forêt. le scandale se trouve dans le cumul de mandat ou autre au niveau local : maire, adjoint, conseiller généraux, régionaux, directeur de cab, président ou vice président d'agglo, de syndicat....

André a dit…

Bonjour
Enfin un politique qui ose dénoncer une partie de la gabegie si tous étaient comme ça il y aurait moins de profiteur

l'Amiral Pédalo a dit…

I have a dream.......
Danton, Mirabeau revenaient et ils commençaient à s'occuper de certaines institutions qui non seulement nous coutent un fric fou, mais ne servent strictement à rien sauf à nous em...... et à engraisser certains petits roitelets en carton pate qui ont la facheuse manie de se prendre pour le centre du monde.

ah ça ira, ça ira, ça ira......
en 2789 peut-ètre ? parce que vu la tendance actuelle on est pas dans la m....








L'Amiral Pédalo a dit…

Encore un bel exemple de dévouement et de probité au service de la collectivité.
Un sens aigu de la responsabilité, de la bonne utilisation des deniers publics et de l'argent des contribuables utilement dépensé pour de grandes causes humanitaires.

C'est beau cette générosité, ce désintéressement, j'en ai la larme à l'oeil.
Excusez-moi c'est l'émotion.

Espérons que cette brillante élue de la République reçoive la Légion d'Honneur promotion du 14 juillet 2013 pourquoi pas sur proposition de Jean Noel Guerini illustre bienfaiteur du département des Bouches du Rhone.
Gloire à lui au plus haut des cieux et paix sur la terre.
Jouez hautbois résonnez musettes.

"La députée socialiste des Bouches-du-Rhône Sylvie Andrieux comparaît à partir de lundi à Marseille pour détournement de fonds publics au détriment de la Région, l'autre dossier qui, avec l'affaire Guérini, embarrasse le PS dans le département.

Sylvie Andrieux, ancienne vice-présidente de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca), députée depuis 1997, est renvoyée devant le tribunal correctionnel pour détournement de fonds publics, à destination d'associations présumées fictives, un délit passible de dix ans de prison et 150.000 euros d'amende.

L'enquête avait été ouverte à la mi-2007 après le signalement par Tracfin, la cellule anti-blanchiment du ministère de l'Économie, de flux financiers suspects entre juin 2005 et janvier 2007 sur les comptes d'associations et sociétés de BTP installées dans les quartiers Nord de Marseille. Elle porte sur le détournement présumé de quelque 740.000 euros de subventions de la Région.

La justice soupçonne Sylvie Andrieux d'avoir, en toute connaissance de cause, présenté au vote du Conseil régional des dossiers de demandes de subventions d’associations fictives, créées avec l’unique objectif de rétribuer des personnes l'ayant aidée à s’implanter et à se faire élire dans certains quartiers, notamment dans le XIVe arrondissement".

Anonyme a dit…

Dans le sud ouest il n'est pas seul http://www.sudouest.fr/2013/03/01/un-engagement-980945-710.php

Anonyme a dit…

Il y en a qui ne veulent pas en entendre parler et qui considère cela comme une force. Sur ce lien on a l’impression d'avoir reculé de 200 ans en arrière
www.agoravox.fr/actualites/societe/article/le-cumul-des-mandats-salutaire-131662