mercredi 23 janvier 2013

Un luxe pour nos communes ? par Frédéric Subirana



250 millions d'euros, c'est le montant du fonds spécifique que le ministère de l'éducation nationale a prévu pour la mise en œuvre de sa réforme scolaire.

Même si les communes qui acceptent ce nouveau rythme dés la rentrée 2013, bénéficient d'une dotation de 50 € par enfant ( uniquement cette année ), l'association des maires des grandes villes de France donne un coût à faire payer par ses administrés, bien différent.


Ces élus estiment le montant à hauteur de 600 millions d'euros. Plus du double et l'on ne parle ici que du cout pédagogique, donc des animateurs et d'un projet pédagogique.

Comme certains le demandent, laissons les enfants sortir plus tôt : les parents en activité apprécieront !!


A cela il faut rajouter le chauffage, l'entretien des locaux, l'encadrement...


Pour passer de 4 à 5 transports par semaine les départements  pourront demander à juste titre une augmentation de 20%


Alors une simple question, en faisant abstraction sur le fait que l'organisation de la société n'est pas adaptée à ce projet pour nos petits, est-ce que les contribuables des communes de France, et en particulier ceux de Pont Saint Esprit, ont les moyens de cette réforme ?

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Il faut savoir ce que l'on souhaite pour nos enfants et nos petits enfants. Leur éducation mérite des sacrifices.

Anonyme a dit…

L'éducation nationale Française gagne des places sur le podium des plus chères au monde d'année en année et perd des places en qualité. A quand l'inversion ?

Anonyme a dit…

la seule et unique question, est-ce bien le rythme scolaire qui est le plus grand facteur de l'échec scolaire ?
Se poser la question c'est déjà y répondre car effectivement "leur éducation mérite des sacrifices " mais lesquels ???????

une étude interressante :
http://www.csrdn.qc.ca/discas/reussite/FacteursEchec.html

merci RCS pour cet espace de débat DEMOCRATIQUE

Anonyme a dit…

J'ai écouté attentivement notre ministre ce matin... Au final cette réforme elle est pour qui ? Pour qu'un ministre puisse écrire son nom pour les enseignants et leur emploi du temps arrangé, pour les enfants ? Une chose est sûre pas pour les parents de la classe moyenne qui vont payer dans leurs impôts locaux le sur coût des collectivités locales et payer de nouveau frais de garderie... Ils ont des enfants les élus ou ils ont suffisamment les moyens de les faire garder ? Raz le bol

Anonyme a dit…

Mais je croyais que les 400 € c'était pour les parents qui travaillent ?
De toute façon entre les élus qui n'ont plus ou pas d'enfants à charge par leur age ou leur mode de vie et ceux qui ont les moyens grâce à leur mandats de payer des frais de garderie on se retrouve avec des décideurs proche des réalités et du terrain... du terrain de golf sans doute.

Anonyme a dit…

Oui mais a PSE nous sommes les meilleurs savez-vous qu'une école de la ville, non contente de ne pas faire coincider la fêtes des maternelles avec celle des primaires propose maintenant des horaires différents dans le cadre de la réforme..

Une réforme pour les enfants ? Pour les enseignants ? en tout cas pas pour les parents.. qui bossent bien sur ..

Anonyme a dit…

Anonyme de 15:26 les 400 € c'est une prime de bon vote ?