samedi 15 décembre 2012

Détournement de fond, un de plus ? par Nicole Grenet

Affaire du comité d’entreprise EDF-GDF : 

en exclusivité, le document qui accuse


© REA
Au terme de neuf ans d’instruction, le juge Jean-Marie d’Huy a rendu ses conclusions dans l’affaire de la Caisse centrale d’activités sociales (CCAS), autrement dit le comité d’entreprise d’EDF et de Gaz de France, contrôlé depuis la Libération par la CGT.



Dans cette procédure, plusieurs responsables de ce syndicat et d’organismes, plus ou moins liés au PCF, étaient soupçonnés de détournements d’argent au détriment des salariés des deux entreprises. Le magistrat, vice-président au TGI de Paris, estime avoir réuni suffisamment d’éléments à charge pour renvoyer Jean Lavielle, ancien président cégétiste de la CCAS, et dix autres personnes devant le tribunal correctionnel.



Dans son ordonnance de renvoi du 27 août 2012, que nous publions en exclusivité , le juge d’Huy défère également «l’Humanité», «la Voix ouvrière», la CGT et sa fédération des mines et de l’énergie devant la justice. Etienne Gingembre

Source : Capital.fr

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Certes, nous ne sommes plus à un détournement de fonds de plus ou de moins; Mais si nous restons sans réaction, nos enfants et petits-enfants ne nous accuseront ils pas de leur avoir laissé une société française aussi pourrie ?

Anonyme a dit…

A voir http://contribuables.aubagne.over-blog.com/article-les-dossiers-du-contribuable-enquete-sur-la-c-g-t-113549465.html