mardi 5 juin 2012

REPONSES AU QUESTIONNAIRE DE RCS

Les candidats de la 4éme circonscription du Gard vous répondent :




Pour l'UMP  Max ROUSTAN ( Texte Original )




Monsieur le Président,

Vous m'avez interrogé en tant que candidat aux élections législatives sur la situation financière de Pont saint Esprit, et sur les mesures à prendre pour y remédier.

En préambule, je voudrais vous rappeler, le sacro saint principe de libre administration des collectivités inscrit dans nos textes, qui est pour moi une bonne chose et qui permet aux citoyens d'exercer à travers leur vote une sanction à chaque élection sur les élus sortants. Grâce à cela, il est à noter que la très grande majorité de nos collectivités est dans une bonne situation financière, comme c'est le cas de la ville d'Alès que j'administre depuis plus de 15 ans. D'autre part, je vous rappelle que, contrairement à l'Etat, les collectivités ne peuvent avoir recours à l'emprunt que pour des investissements et doivent impérativement rembourser les intérêts sur leurs ressources propres. Cette règle d'or contrôlée par les services de l'Etat et par la Chambre Régionale des Comptes, est à mon sens une excellente chose.

Si le Député n'a donc aucun pouvoir pour s'immiscer dans la gestion des communes de sa circonscription, il peut toute fois être saisi des problèmes par les Maires et intervenir auprès des différentes autorités pour les aider à s'en sortir.

 Concernant la commune de Pont Saint Esprit, dont je ne suis pas encore le Député, je suis tout à fait disposé, une fois élu à vous aider à trouver des solutions qui permettront aux contribuables locaux à ne pas se retrouver acculer par le poids de la dette. Après analyse, l'Etat peut alors décider d'octroyer, comme il l'a fait pour le Département de la Corrèze, des aides exceptionnelles pour alléger la dette. Ces mesures doivent à mon avis être suivis de contraintes afin d'éviter une récidive. Je m'engage donc à vous aider en ce sens dès que j'aurai pris connaissance de votre situation précise.

Concernant tes investissements nécessaires à votre commune, je m'engage solennellement à appuyer vos demandes de subventions auprès du Conseil régional et du Conseil Général du Gard, dont je trouve l'absence ces dernières années plus que surprenantes.

Concernant la réforme du Code Général des Collectivités Locales, il me parait souhaitable qu'en cas de situation financière dégradée et après mise en place d'aides spécifiques, les services de l’État puissent surveiller l'exécution budgétaire.

Souhaitant avoir répondu à vos différentes questions,

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, en l'assurance de mes sentiments dévoués.

Max ROUSTAN




Pour le Parti Socialiste Fabrice VERDIER ( Texte Original )


" Monsieur le Président,

Vous avez souhaité interpeller les candidats aux élections législatives sur la 4éme circonscription du Gard sur les problématiques financières des collectivités et plus particulièrement de la commune de Pont St Esprit. Je tiens, en préambule, à préciser que sur les 12 candidats en lice, je suis le seul à mettre positionner en faveur de la population contre la gestion désastreuse de la municipalité Baumet. Droit dans mes bottes, j’ai soutenu ouvertement la liste républicaine conduite par Roger Castillon. Le Député sortant quant à lui, à toujours soutenu Gilbert BAUMET, et encore aujourd’hui…certainement pour service rendu dans les dernières élections sénatoriales où se dernier faisait liste commune avec Jean Paul FOURNIER (UMP) et Max ROUSTAN (UMP). Ceci étant dit, je vous pris de trouver ci-dessous les réponses à vos questions.

1) Vous faites une interprétation hasardeuse des propos du Président de la Région. Si les spiripontains ont et auront à payer des impôts encore trop élevés cela est dû à l’ancien Maire apparenté UMP. Cela ne veut pas dire que la Région, comme les autres collectivités n’apporteront pas d’aides financières, elles ne pourront se faire en tout état de cause qu’avec des projets d’investissements portés par la nouvelle municipalité. Quant à l’Etat, je regrette, que la majorité UMP, n’est pas apporté une dotation exceptionnelle en temps utile. Elu Député, je rencontrerai le Ministre en charge des collectivités, que je connais fort bien, pour étudier la situation actuelle de Pont St Esprit et trouver les solutions pour que l’impôt soit le moins lourd possible pour les spiripontains. 

2) Voir réponse si dessus. *

 3) Le député est un législateur avant tout. Toutefois, il ne doit surtout pas se désintéresser de sa circonscription. Comme je l’ai déjà fait, je resterai en contact étroit avec mes concitoyens et les communes de ma circonscription. Je pourrai apporter une aide à des projets grâce à mon enveloppe parlementaire ; mais elle ne sera jamais suffisante…Je connais le travail de Christophe SERRE, Vice-président du Conseil Général du Gard pour la commune de Pont St Esprit. Les problématiques d’assainissement sont de la compétence du Conseil Général du Gard, les aides seront allouées (cela à déjà commencer dans le cadre du schéma d’assainissement). J’appuierai auprès de la préfecture, pour que les dossiers soient aidés le mieux possible.

4) La seule action que je puisse mener, dans mon rôle de législateur, consiste à l’élaboration d’un texte de loi qui permettra, une fois rendu les observations et les recommandations de la Cour des Comptes, de sanctionner juridiquement la collectivité et que l’élu reconnu coupable d’erreur de gestion manifeste ne puisse plus se présenter à une quelconque élection. Pendant sa campagne, François Hollande avait fait de la moralisation de la vie politique un de ses thèmes phares. Il fera voter une loi « sur la moralisation de la vie politique » Si jamais celle-ci n’était pas adoptée au Parlement, faute de majorité, François Hollande soumettrait la proposition aux Français par référendum. Je m’inscris totalement dans cette démarche. En espérant avoir répondu à vos questions et le plaisir de nous rencontrer pour discuter de vives voix de vos problématiques.

Bien à vous.

Fabrice VERDIER"

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Et les réponses 5 et 6 ? Oubliées ou pas envie ?

Bernard Moitessier a dit…

je remarque que Mr Verdier a pris la peine de répondre contrairement à d'autres pour le moment, (ceci dit sans aucun parti pris politique).
reste les questions 5 et 6 effectivement.

paradoxale a dit…

Sur la moralisation de la vie politique, Monsieur Verdier s'inscrit totalement dans la démarche de notre nouveau Président, et pourtant, fait apparaitre Christian Bourquin, condamné il y a peu, en tête de son tract: faites ce que je dis....

Anonyme a dit…

Fabrice Verdier a quand même pris le temps de répondre...
Qu'en est il des autres candidats?

RCS a dit…

Pas d'autre réponse pour l'instant mais nous ne désespérons pas.

Ils auraient tort de ne pas profiter de cette tribune, modeste, mais tribune quand même.

Anonyme a dit…

Bien sur..

Anonyme a dit…

bjr, et quand pensent les élus de la majorité Spiripontaine ? les avez-vous rencontrè ?

Bagnols a dit…

Bravo RCS mieux que le poulpe pour le Foot ou le trèfle à quatre feuille !! Le seul qui vous répond arrive en tête sur Pont !! Qui vous a répondu de chez moi le député sortant ou le maire de laudun, que je sache qui va gagner !!

Anonyme a dit…

C'est bien vous avez les finalistes !!

Anonyme a dit…

Excellente réponse de MR Roustan, merci à lui.

Anonyme a dit…

Elu député,je rencontrerai le ministre chargé des collectivités pour que les impôts à Pont St esprit soient les moins lourd possibles.Dixit F.VERDIER.Qu'il rencontre donc son fervent supporter TALON,présent lors de sa réunion électorale à Pont le 5 juin pour qu' il ne charge pas la barque en réclamant abusivement que les contribuables Spiripontains (et les autres)lui verse des dommages et intérêts et des frais de justice

Felix Contribuables a dit…

Superbe travail par l'association. Il faut continuer à faire pression ; nous vous soutenons !
Contribuables Associés